Opera dévoile Neon, son navigateur-laboratoire

Opera dévoile Neon, son navigateur-laboratoire

Une vraie ampoule de rechange

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Logiciel

13/01/2017
37

Opera dévoile Neon, son navigateur-laboratoire

C’est par surprise qu’Opera vient de lancer une version assez novatrice de son navigateur, une édition spéciale nommée Neon. Un laboratoire dont Opera se servira pour tester ses idées.

Opera Neon n’est pas conçu pour être utilisé réellement au quotidien, même si ce n’est pas impossible : à l’utilisateur de faire son choix. Mais certaines commodités en sont absentes, notamment la synchronisation des informations avec le compte Opera, et surtout des extensions. Tous vos mots de passe sont dans un gestionnaire tels que LastPass ou Dashlane ? Dommage.

Le laboratoire des idées d'Opera

Mais le but d’Opera Neon est de fournir à l’éditeur un laboratoire à ciel ouvert. Non seulement il peut y tester certaines idées, mais il permet aussi aux utilisateurs de les manipuler et donner leur avis. Par exemple, Neon s’ouvre sur le même fond d’écran que celui configuré sur Windows ou macOS, les deux systèmes pris en charge actuellement. Au centre se trouvent plusieurs bulles représentant des sites. Cliquer sur l’une d’elle ouvre un panneau dans lequel le site se charge.

Il n’y a cependant pas de système classique d’onglets. Les sites ouverts apparaissent comme autant de bulles à droite de l’écran, se rangeant donc verticalement. Le site est contenu dans son panneau et ne remplit pas tout l’écran. Passer d’une bulle à une autre permet alors de jongler entre les sites. Point intéressant : les bulles possèdent un système de « gravité » laissant remonter celles qui sont le plus souvent utilisées. On peut à tout moment réduire le site en cours pour revenir à l’écran principal.

opera neonopera neon

Une interface fluide et des bulles partout

Cet écran tiendra lieu à la fois de Speed Dial et de gestionnaire de favoris, si on peut le nommer ainsi. Les bulles font en effet office de sites épinglés. Il y a ceux fournis par Neon (Facebook, Dribbble, YouTube, SoundCloud…), ainsi que ceux que l’utilisateur jugera bon d’ajouter. La manipulation est d’ailleurs très simple : on fait glisser la bulle ouverte dans la colonne de droite vers le centre de l’écran. Neon insiste pour garder une présentation éclatée des bulles, et il n’est pour l’instant pas possible de les réorganiser.

On ne trouve pas non plus de barre d’adresses classique. Le champ de saisie – qui fait également office de champ de recherche – se trouve au-dessus des bulles, fusionné avec le fond d’écran. Neon permet en outre d’ouvrir deux pages web en même temps, à la manière de Vivaldi. Quand la première est affichée, il suffit de faire glisser une autre bulle, depuis la colonne de droite vers la zone principale. Le résultat est pratique, mais l’efficacité de la fonction dépendra de l’écran utilisé et de sa définition.

Quelques fonctions sympathiques

Neon possède la plupart des options et réglages d’Opera, accessibles depuis le menu hamburger situé en bas à gauche de l’interface. En haut à gauche, on trouve une série d’icônes affichant des fonctions intéressantes. Par exemple, une zone de lecture dédiée aux vidéos, qui peuvent donc continuer à être lues pendant que l’utilisateur poursuit sa navigation. Une autre permet de dessiner un cadre pour capturer du contenu dans une page. Ces images se placent ensuite dans l’icône suivante, dédiée aux images.

La dernière icône est la zone des téléchargements, tandis que la première est tout simplement le « + » permettant d’ouvrir un autre site.

opera neon

Neon a de quoi plaire, mais Opera veut des retours

Pour un navigateur expérimental, il est évident qu’Opera a travaillé sa copie. Le navigateur est rapide (il reste bien sûr basé sur le moteur Blink de Google), l’interface est travaillée avec soin et durant nos essais, nous n’avons pas rencontré de bug particulier (ce qui ne signifie pas que Neon en est dépourvu). Actuellement, l’absence des extensions et du gestionnaire de favoris risque d’empêcher toute utilisation au quotidien, mais Opera souhaite simplement que les utilisateurs donnent leur avis sur les éléments qu’ils y trouveront.

Car Neon dispose indéniablement d'un joli capital sympathie. Les bulles à droite sont une autre manière de faire : certains aimeront, d’autres pas, mais la visibilité d’une large icône compense le fait que l’on parcoure les éléments de haut en bas, un sens moins pratique que de gauche à droite. L’ensemble est relativement « aérien » et on éprouve un certain plaisir à se servir de Neon. Avec le temps, on se rend cependant compte que des fonctions importantes manquent à l’appel, comme l’impossibilité d’ouvrir de fenêtre ou de bulle en navigation privée.

Comme indiqué, Opera Neon peut être installé sous Windows et macOS. Difficile pour l’instant de connaître son destin mais on imagine que les retours des testeurs seront déterminants. Qui sait, un plébiscite pourrait pousser l'éditeur à en faire son navigateur officiel.

37

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Le laboratoire des idées d'Opera

Une interface fluide et des bulles partout

Quelques fonctions sympathiques

Neon a de quoi plaire, mais Opera veut des retours

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (37)


Le 13/01/2017 à 09h 51

Je ne retrouve plus le bouton signaler, mais dans le dernier paragraphe il y a une faute de frappe, Nen au lieu de Neon.


Le 13/01/2017 à 09h 52

Je ne suis pas convaincu par ce système qui semble peu ergonomique pour toute personne consultant plus de 3-4 sites. Et je craint qu’ils ne veuillent ensuite l’appliquer à Opera. <img data-src=" />


Le 13/01/2017 à 09h 53

Toujours en haut dans la barre défilante. Il y est depuis seulement… 2, voire 3 ans ? <img data-src=" />


eglyn Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 05

Je viens de tester, c’est quand même pas trop mal je trouve, c’est bien fluide, et l’interface a le mérite d’innover un peu.


Le 13/01/2017 à 10h 07

De bonnes idées et une prise en main rapide pour peu que l’on se donne la peine d’essayer.

J’aime beaucoup les vidéos volantes (déjà présentes dans Opera) et la gestion des flux multimédias dans la barre à gauche.

Après les bulles, c’est marrant mais trop limité pour le moment.



Reste donc à voir ce qu’Opera veut appliquer à son butineur de base.


frodon18 Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 09

La fluidité est top. A voir ce que deviendra ce concept.

Par contre contrairement à ce que dis l’article j’ai bien accès à la navigation privée

&nbsp;


Le 13/01/2017 à 10h 26

Pas sur mobile gros malin.


eglyn Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 27

Tiens par contre, je ne vois pas comment faire basculer un onglet sur un 2ème écran sans déplacer tout le bloc ^^,


Vincent_H Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 29







Lady Komandeman a écrit :



Toujours en haut dans la barre défilante. Il y est depuis seulement… 2, voire 3 ans ? <img data-src=" />





Effectivement, mais dans tous les cas, c’est corrigé&nbsp;<img data-src=" />



dvr-x Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 29

J’ai pas encore testé, mais comme d’habitude, on ne peut pas reprocher à Opera de ne pas innover et intégrer des trucs sympa dans leur navigateur. Si en plus, il y a une version pour qu’on &nbsp;puisse tester et donner notre avis, c’est juste Top !


Le 13/01/2017 à 10h 38

La vidéo résume très bien à qui s’adresse ce genre de navigateurs: les personnes qui n’utilisent guère plus de 5-6 onglets et qui tournent en rond toujours sur les mêmes sites. Je ne peux pas m’empêcher de voir un rapprochement entre la sphère dans laquelle enferme Google et cette façon de mettre en avant le s favoris les plus souvent utilisés. Perso je préfère avoir le contrôle sur ce genre de choses.


Le 13/01/2017 à 10h 43

Je viens de tester, pas mal du tout le concept je trouve.



Et ça change !



Pour les intéressé(e)s, il existe une version portable par ici :

https://www.upload.ee/files/6550493/OperaNeonPortable_1.0.2459.0_PL.rar.html


Vekin Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 51

Le problème, c’est que le bouton de signalement n’apparaît pas sur mobile.


Le 13/01/2017 à 10h 51

fdfdsdf





Lady Komandeman a écrit :



Toujours en haut dans la barre défilante. Il y est depuis seulement… 2, voire 3 ans ? <img data-src=" />





Ouais bah ça va, je ne vais quand même pas venir sur NextINpact tous les ans pour voir où ils ont mis leur bouton Signaler ! Une fois tous les 5 ans c’est largement suffisant<img data-src=" />.



Le 13/01/2017 à 10h 52







macadoum a écrit :



Pas sur mobile gros malin.





Ouais, Lady Komandeman, pas sur mobile d’abord !!!!





(J’étais même pas sur mobile<img data-src=" />)



dvr-x Abonné
Le 13/01/2017 à 10h 59

Pourquoi ? Tu peux très bien ouvrir plus de 5-6 onglets…

&nbsp;

Et je ne vois pas trop le rapport avec “qui tourne en rond sur les même sites”… Que ce soit des Favoris, des Bookmark, des signets ou des ronds, ca change quoi ?? Le nom et l’affichage change…

&nbsp;

Les favoris, c’est toi qui les gère, tu as juste à supprimer ceux par défaut que tu ne veux pas et ajouter ceux que tu veux. Si tu préfère taper l’adresse d’un Site Web que tu consulte tous les jours plutôt que de cliquer sur un lien, ca ne fait pas de toi quelqu’un qui a plus de contrôle qu’un autre&nbsp;<img data-src=" />


Le 13/01/2017 à 11h 26

En regardant la barre des onglets, on voit que lorsque celle-ci est pleine elle devient défilante au lieu que les onglets s’affichent de manière plus compacte. Lorsqu’il y 50 onglets ouverts je veux bien mais avec seulement 10 onglets c’est limite pour la praticité de mon point de vue.

Et pour l’histoire de favoris, c’est juste que je n’aime pas cette habitude qu’on les logiciels, quelqu’ils soient, de faire des choix à ma place. Un Speed Dial à la Opera 12 ou Vivaldi est pour moi nettement plus interressant.


Y a pas un pb de nom avec Eclipse ?



Opera Neon et Eclipse Neon … bizarre


Le 13/01/2017 à 11h 47

Les concepts sont intéressants, je suis curieux de voir comment ils pourraient être intégrés dans Opera.

Après on est clairement dans une approche qui ne s’adresse pas aux power-users, du coup il n’y a quasiment aucune chance que je lâche mon browser habituel.


Le 13/01/2017 à 11h 50

Après KDE et Microsoft, c’est Opéra qui nomme un de ses projets “Neon”. Quelle originalité… Tous les mots / sonorités existant(e)s ont donc déjà été utilisé(e)s ? <img data-src=" />


dvr-x Abonné
Le 13/01/2017 à 12h 57

Le SpeedDial de Vivaldi et Opera, c’est le même principe, mise à part l’ergonomie… Mon SpeedDial Opera n’affiche pas des sites que je n’ai pas entré moi même, tous comme sur celui de mon Vivaldi…

&nbsp;

Après, c’est un concept de navigateur labo, il est donc amené à changer je pense, les Bulles vont peut être passer en haut, ou devenir réglable en taille, ou sur deux colonnes, ect… Tu devrais essayer ;)


Heretron Abonné
Le 13/01/2017 à 13h 48

C’est marrant de voir les navigateurs qui font tout pour reproduire les systèmes d’exploitation.

Y’a plus qu’à démarrer Néon dans une machine virtuelle et lancerhttp://www.windows93.net/ pour être au top :)


Le 13/01/2017 à 14h 42

Mouai… Je reste peu convaincu. Je vais tester ça quand j’en aurais l’occasion, c’est-on jamais…


Le 13/01/2017 à 15h 07

Pour une utilisation en tactile ca peut être vraiment sympa je pense. bien plus adapter que n’importe quel autre navigateur.&nbsp;


Le 13/01/2017 à 15h 26

mais c’est génial ce site <img data-src=" /> <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 13/01/2017 à 15h 54

Mince y’a pas de version Linux <img data-src=" />








Papa Panda a écrit :



Y a pas un pb de nom avec Eclipse ?



Opera Neon et Eclipse Neon … bizarre





Depuis quand une coïncidence est un problème?



Le 13/01/2017 à 19h 27







Valeryan_24 a écrit :



Après KDE et Microsoft, c’est Opéra qui nomme un de ses projets “Neon”. Quelle originalité… Tous les mots / sonorités existant(e)s ont donc déjà été utilisé(e)s ? <img data-src=" />







Bah, le nouvel Opera piquait déjà un peu de tout à tout le monde… alors pourquoi pas le nom.



Note bien qu’ils ont hésité avec Opera Nougat ou Opera Zesty Zapus.



ra-mon Abonné
Le 13/01/2017 à 21h 03

Je viens de tester Neon. On en a vite fait le tour, d’un autre coté&nbsp;<img data-src=" />

Sans parler d’innovation, ça peut laisser un petit espoir d’amélioration pour Opera 15+, si ils offrent à ses utilisateurs le choix d’ajouter ces onglets ronds sur un coté, d’arrondir aussi les vignettes de Speed Dial, d’avoir à disposition ou pas ces panneaux multimédia… et si ils lui intègrent une possibilité de copie d’écran un peu plus chiadée que celle là… Restons optimistes&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;


Le 13/01/2017 à 21h 33

Le bouton citer/répondre à ne s’affiche pas tiens…



bref..



@Heretron : ton site déboite! Du pur LIDD


Le 14/01/2017 à 00h 18

Hybrid Son Of Oxayotl n’a pas indiqué qu’il était sur mobile. <img data-src=" />

Edit: il a même répondu plus loin dans les commentaires que non. <img data-src=" />


Le 14/01/2017 à 00h 20

Si tu ne venais sur NXI que tous les 5 ans, tu l’appellerais encore par l’ancien nom, PCI. <img data-src=" />


Le 14/01/2017 à 13h 39







gokudomatic a écrit :



Depuis quand une coïncidence est un problème?







Ce n’est pas un problème, c’est juste révélateur que les gens ont un cerveau “câblé” de la même manière. Toutes les personnes qui ont choisi ce nom ont probablement voulu faire de leur projet une vitrine technologique. Qu’est-ce qui permet d’éclairer une vitrine: des tubes néon.



Après une fois que le nom neon est choisi, les marketeux peuvent squatter les résultats des moteurs de recherche pour faire connaître le projet à des personnes qui cherchaient un autre projet neon 😁



À ma connaissance KDE est le premier à avoir choisi ce nom qui fait écho au nom de son thème Oxygen.



coket Abonné
Le 14/01/2017 à 13h 48

Merci pour le Lien, je ne connaissais pas. J’ai adore “A new hope”!


Le 15/01/2017 à 08h 35

Il manque un comme même dans ta phrase…


Simple question

car cela fait deux produits (ou suites d’ailleurs) appelés “Neon” ^^

Y a pas de “trademark” ou autres?



juste cela m’a sauté aux yeux ,c’est tout :)


Merci ;)

c’était un peu ma question ;)