Publié dans Sciences et espace

9

Galileo : 200 millions d’utilisateurs pour le GPS européen

Galileo : 200 millions d'utilisateurs pour le GPS européen

Lancé officiellement fin 2016, le système de positionnement par satellite progresse rapidement. En effet, le CNES revendiquait près de 100 millions d'utilisateurs en février de cette année, et Jean-Yves Le Gall (président du CNES) annonce désormais 200 millions, soit 100 millions de plus en l'espace d'un peu plus de quatre mois.

Pour rappel, il ne s'agit pour le moment que des services initiaux, tous les satellites de la constellation n'étant pas encore en place. Le prochain lancement est prévu pour le 25 juillet prochain, avec quatre nouveaux satellites.

9

Tiens, en parlant de ça :

Pilule rouge et bleue avec des messages codés

Europol milite pour un chiffrement de bout en bout « flexible »

Here we go again

17:00 Sécu 11
Collectif La Barbe

Inclusion dans la tech : critiqué, le CEO de Qovery menace une internaute de poursuites

Re:Qovery

14:49 Société 17
La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

L’extension des prestataires américains devant collaborer avec la NSA fait polémique

All your base are belong to US

12:25 DroitSécu 10
9

Fermer

Commentaires (9)


À quoi correspondent les “services initiaux” du coup ? Est-ce que la couverture est complète à l’heure actuelle, même sans les derniers satellites ?


J’imagine qu’il faut aussi avoir le matériel, par exemple un smartphone, compatible ?


Non, enfin grosso modo un smartphone de mois de 2-3 ans. Il y a bien des exceptions, mais les flagships en sont équipés.


Techniquement toutes les puces sont compatibles faut juste faire une maj du firmware.


Au final, est ce que cela améliore la précision sur des utilisations civiles comme un smartphone?


Si on utilise un smart compatible en Europe on passe automatiquement pas Galileo ?


en Europe ou pas, en théorie oui

Il me semble que le téléphone utilise tous les satellites qu’il sait gérer, donc ceux du GPS et ceux de Galileo à la fois, pour plus de précision.


Ok, merci. Je ne pensais pas qu’on pouvait utiliser plusieurs systèmes de positionnement en même temps, c’est une bonne chose qu’ils aient prit le temps d’assurer l’interopérabilité.


Comment connaitre le nombre d’utilisateur ? C’est bien unidirectionnel le GPS que je sache…