Publié dans Société numérique

26

Après une fronde de joueurs, Steam revoit la modération de sa boutique

Après une fronde de joueurs, Steam revoit la modération de sa boutique

Dans un billet de blog, Valve revient sur les récentes suppressions de jeux, qui ont fait polémique. Des visual novels et d'autres jeux au contenu érotique ont été retirés de la plateforme, étant à la limite de la pornographie. Tout comme le jeu Active Shooter, sur les school shootings (fusillades en milieu scolaire), considéré comme un « troll » par Valve.

Ces remous auraient causé d'importantes discussions internes, menant à une nouvelle politique : seuls les jeux considérés comme illégaux ou « trolls » seront effacés. Valve promet aussi des réglages pour les recommandations de jeux, permettant de masquer des catégories de titres.

« Cela veut dire que les jeux autorisés sur le Store ne refléteront pas les valeurs de Valve, sinon une simple croyance dans votre droit de créer et de consommer le contenu que vous souhaitez » justifie l'entreprise. Le débat gagne en sensibilité après les accusations de censure de Facebook par la droite américaine et le retrait de R. Kelly des listes de lecture officielles de Spotify, justement pour des raisons morales.

La décision de Valve a été fraîchement accueillie par Leaf Corcoran, le fondateur d'Itch.io, une boutique de jeux indépendants, qui la qualifie de « ridicule » et « hors sol ». Pour lui, une modération sur des bases morales est belle et bien nécessaire.

26

Tiens, en parlant de ça :

Pilule rouge et bleue avec des messages codés

Europol milite pour un chiffrement de bout en bout « flexible »

Here we go again

17:00 Sécu 12
Collectif La Barbe

Inclusion dans la tech : critiqué, le CEO de Qovery menace une internaute de poursuites

Re:Qovery

14:49 Société 19
La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

L’extension des prestataires américains devant collaborer avec la NSA fait polémique

All your base are belong to US

12:25 DroitSécu 10
26

Fermer

Commentaires (26)


Certains appelleront ça une avancée, moi j’appelle ça une marche arrière.



Cela fait des mois qu’une modération des jeux entrants est demandée, mais pas pour les contenus sensibles, simplement pour les jeux qui n’en sont pas. Certains ne démarrent pas, d’autres ne méritent pas d’être appelés “jeux”… On est beaucoup à dénoncer cela. Et à la place ? On se venge sur des jeux borderline mais sans la franchir, qui sont là depuis des année,s et on se sert du backslash pour dire “bon ben maintenant démerdez-vous”.



Bien pour ça que je cherche de + en + à me passer de Steam tiens, la plateforme ne mérite pas qu’on s’y intéresse de nos jours…


perso j’appelle ça la liberté …. comme quoi !


La liberté, c’est bien. Voir de bons jeux indés être noyés sous des tonnes de merdes faites sur Unity en 5 minutes vendues 5€ car Valve refuse de faire son boulot, c’est non.








Haken Trigger a écrit :



Certains appelleront ça une avancée, moi j’appelle ça une marche arrière.



Cela fait des mois qu’une modération des jeux entrants est demandée, mais pas pour les contenus sensibles, simplement pour les jeux qui n’en sont pas. Certains ne démarrent pas, d’autres ne méritent pas d’être appelés “jeux”… On est beaucoup à dénoncer cela. Et à la place ? On se venge sur des jeux borderline mais sans la franchir, qui sont là depuis des année,s et on se sert du backslash pour dire “bon ben maintenant démerdez-vous”.







Donc la modération n’est pas bonne, elle n’enlève pas les “jeux” ratés ou qui n’en sont pas, mais tu trouves quand même que c’était une avancée ? J’comprend pas le raisonnement.







Haken Trigger a écrit :



Bien pour ça que je cherche de + en + à me passer de Steam tiens, la plateforme ne mérite pas qu’on s’y intéresse de nos jours…







Ah bah oui, car c’est STEAM qui doit choisir pour toi à quoi il faut jouer ? Quand tu vas dans un magasin tu achètes tout sans te renseigner ?





« Cela veut dire que les jeux autorisés sur le Store ne refléteront pas les valeurs de Valve, sinon une simple croyance dans votre droit de créer et de consommer le contenu que vous souhaitez »





En gros, avant ca reflétait la valeur de Valve ? Les jeux non fini, fini à la pisse etc ? Et ben…









Haken Trigger a écrit :



La liberté, c’est bien. Voir de bons jeux indés être noyés sous des tonnes de merdes faites sur Unity en 5 minutes vendues 5€ car Valve refuse de faire son boulot, c’est non.





Ce sont deux choses différentes.

Que le critère de choux ne soit pas fait sur une base morale en fonction de l’opinion du moment et du volume avec lequel gueule les culs benis anonymes, est déjà une avancée en soi.

Merci Valve



La modération n’a jamais été parfaite. Autrefois trop restrictive, puis trop laxiste, puis elle s’est mise à faire n’importe quoi avec la fermeture de Greenlight, et là elle est inexistante. Alors que la modération, elle était simple sur le papier : garder celle d’avant, mais en ouvrant l’éventail de genre de jeux acceptés. On continue à exiger que le jeu ne soit pas une daube puante ou un truc tout droit sorti des assets gratuits d’Unity, mais on intègre la fait qu’il n’y a pas que des jeux occidentaux dans le monde.

Je ne suis pas contre l’ouverture, ça m’a fait plaisir à l’époque de voir apparaître enfin autre chose que des jeux américains ou européens, seulement il faut quand même éviter d’avoir, comme de nos jours, des dizaines de sorties par SEMAINE.



Ensuite, je ne vois pas ce qui t’a amené à la conclusion sur la deuxième citation que tu as prise. Steam ne mérite pas que les gens s’y intéressent car il est en train de littéralement foutre en l’air le marché à le laisser se saturer de jeux dans tous les sens sans rien filtrer. Tu as plein de développeurs indépendants qui en témoignent d’ailleurs, certains allant jusqu’à déclarer qu’ils vendent plus sur Switch, une console Nintendo, que sur Steam, un comble ! Mais bon, apparemment cela n’inquiète personne…jusqu’au jour où ça va forcément exploser.


C’est très bien, cela aurait dû être le cas dès le début.


Mais ils sont vraiment obligés de tout laisser passer, y compris les vagues de trucs développés à la va-vite qui noient littéralement les vrais jeux indés dans les nouveautés chaque jour ? Je ne pense pas.


Il y a les curateurs sur Steam pour justement faire ce type de boulot, non?

Donner des avis sur des jeux qui passent inaperçus aux yeux du profane, profane qui ne se contente généralement que de regarder les 10 propositions faîtes par Steam tout en haut de son magasin (généralement comme moi <img data-src=" />).


Parce que tu trouves que les curateurs sont vraiment bien mis en avant sur Steam ?



Pour moi, tout le problème est là : Steam ne met pas assez en avant ce qui devrait l’être, et (idée qui ne va pas plaire à tout le monde mais tant pis) laisse les gens trop faire les cons. l’idée de laisser les utilisateurs réguler le marché Steam, ça va être n’importe quoi.


Au moins, tu pourrais ressortir le précédent historique du crash de 1983 avec comme acteur principale Atari en lieu et place de Steam.

Mais aujourd’hui, les conditions ne sont plus les même. On est plus dans un système de marché libéral avec un circulation de l’information très forte, on peu facilement voir les critiques du jeu.


Qu’ils filtrent ou mettent un indicateur en fonction de la qualité des jeux serait sans doute très bien, mais là on parle d’autre chose…



Je pense que la question du filtrage par les plateformes est quelque chose d’insoluble. Si Valve avait retiré le jeu de shoot d’élève en disant que ça choquait les familles de victimes, qu’est-ce qu’ils aurait pu répondre à la prochaine plainte demandant le retrait de tous les jeux de guerre par un association d’orphelin qui ont perdu leur parents dans un conflit ? Entre ces deux exemples, ce n’est pas à Valve de mettre le curseur entre ce qui est acceptable ou non.



À mon avis une seule solution, renforcer le statut d’hébergeur :




  • N’obliger à retirer que ce qui est illégal (décision d’un juge ou éventuellement caractère manifestement illégal)

  • Faire une différence claire entre “hébergé par la plateforme” et “Mis en avant par la plateforme” : je comprend que ça gueule si Steam mets “Active Shooter” en jeu recommandé. Et tant pis si ça mets fin aux recommandations automatiques.

  • Mettre toute la responsabilité sur l’auteur des contenus plutôt que sur leur hébergeur en cas de pratiques illégales.





    &nbsp;


Sauf que&nbsp;tous les voyants sont au rouge&nbsp;pour les jeux indépendants sur Steam, dont certains n’ont pas les capacités pour faire tester leurs jeux par des sites reconnus ou des vidéastes influents. Et ces nombreux jeux deviennent quoi ? Hé bien ils restent au fond de Steam, planqués derrière des dizaines d’autres franchement peu reluisants.



Merde, quand certains éditeurs indépendants déclarent vendre plus sur une console Nintendo comme la Switch que sur Steam (je ne trouve plus la source mais je sais l’avoir lu), c’est que quelque chose ne va pas !


Bon on arrête de parler d’indé sur switch ou sur tout autres consoles.

Le pass (ou cout) pour développer dessus est élevé et seul un studio peut se payer ça.



Sinon j’approuve la démarche de Valve. Maintenant il y a pleins de jeux pourris mais ça été la même chose à l’époque du shareware et on sait être critique et faire la différence.


Ok donc tu persistes et signe, STEAM doit faire le ménage pour tes choix.

Et parfois tes choix sont en commun avec d’autres, noatemment sur le gros problème de qualité et jeux non fini, là je suis bien d’accord.



Et ce n’est pas STEAM qui pourri le marché, mais le consommateur.

Combien de fois ici et ailleurs j’en vois qui voudrait que tout soit sur STEAM parce qu’installer un autre store/launcher “cay nul lol” ?

Perso j’ai des jeux sur STEAM, sur GOG, sur Uplay (bon très peu sur ce dernier <img data-src=" />). J’achète directement sur la plateforme et sur Humble aussi. Grâce à Internet, il est assez aisé de trouver des informations sur les jeux, lire les commentaires etc.

Est-ce que je loupe des perles indé ? Mais c’est effectivement possible. Mais pourquoi STEAM devrait mettre en avant tel titre au détriment d’un autre sans autre raison que les classements et filtres proposés ? STEAM n’est qu’un magasin.



Bref, tenter de m’expliquer que tout est de la faute de STEAM, désolé, mais je ne prend pas.








Haken Trigger a écrit :



Sauf que tous les voyants sont au rouge pour les jeux indépendants sur Steam, dont certains n’ont pas les capacités pour faire tester leurs jeux par des sites reconnus ou des vidéastes influents. Et ces nombreux jeux deviennent quoi ? Hé bien ils restent au fond de Steam, planqués derrière des dizaines d’autres franchement peu reluisants.



Merde, quand certains éditeurs indépendants déclarent vendre plus sur une console Nintendo comme la Switch que sur Steam (je ne trouve plus la source mais je sais l’avoir lu), c’est que quelque chose ne va pas !







Oui, ce qui ne va pas c’est la stratégie markéting de ces dev. C’est tout. (et les moyens aussi il est vrai)

La qualité (savor faire) a elle seule ne suffit pas à “faire savoir”.



C’est vrai qu’un dev indé a tout le loisir de planifier son plan marketing et qu’il a les fonds pour le faire… -_-


Désolé mais ça fait partie intégrante d’un projet si tu veux que ton produit soit diffusé/vendu.



Rien que de le proposer sur des palteformes et non simplement sur un site web perdu est déjà un plan marketing en soit.








refuznik a écrit :



Bon on arrête de parler d’indé sur switch ou sur tout autres consoles.&nbsp;&nbsp;





Personne n’en a parlé. C’est une news sur Steam là <img data-src=" />



Steam est un magasin.

Ils ont fait le choix de ne pas imposer leur point de vue sur les jeux disponibles dans ce magasin.

Comment décider de ce qui doit apparaitre ou pas ? Ou mettre la limite entre un jeu moyen, passable ou clairement deguelasse ?

Est-ce que des gens chez Steam doivent s’amuser à jouer à tous les jeux qui sortent chez eux ?

Pourquoi ne pas se plaindre qu’il est difficile d’acheter des jeux indés chez Micromania ?



Au final, on veut le beurre, son argent et le cul de la crémière.



Steam est un magasin d’application qui n’a aucune vocation à choisir ce qui doit apparaître chez eux, c’est leur concept, tout le monde peut venir et on peut tout acheter. Tant que c’est reste légal de leur point de vue et que ce n’est pas un gros troll.



Est-ce si difficile à comprendre (et à digérer) ?








TheMyst a écrit :



Steam est un magasin d’application qui n’a aucune vocation à choisir ce qui doit apparaître chez eux, c’est leur concept, tout le monde peut venir et on peut tout acheter.



&nbsp;

C’est peut-être ce vers quoi ils tendent, mais comme rappelé 10 fois dans cette news, ça n’a pas toujours été le cas.

&nbsp;Il s’agit donc d’une évolution dans le modèle de distribution de Steam. A partir de là, il est normal que certains trouvent ça bien et d’autres non.

Perso, je suis adepte du dicton “trop de choix tue le choix”. Plus on est inondé de trucs pourris, moins on va passer de temps à filtrer ce flux pour trouver les quelques perles. On se rabat donc sur le mainstream, le “conseillé par LeSuperYoutuber”, et tout le monde en souffrira.



Le meilleur exemple de magasin rempli de merdes c’est le play store, mais malheureusement ils peuvent pas y faire grand chose.

C’est un peu le même débat qu’avec les fakes news, qui est pour juger qu’un jeu puisse rester ou non sur le store ?








Haken Trigger a écrit :



Sauf que tous les voyants sont au rouge pour les jeux indépendants sur Steam, dont certains n’ont pas les capacités pour faire tester leurs jeux par des sites reconnus ou des vidéastes influents. Et ces nombreux jeux deviennent quoi ? Hé bien ils restent au fond de Steam, planqués derrière des dizaines d’autres franchement peu reluisants.



Merde, quand certains éditeurs indépendants déclarent vendre plus sur une console Nintendo comme la Switch que sur Steam (je ne trouve plus la source mais je sais l’avoir lu), c’est que quelque chose ne va pas !





Steam n’est qu’un store et c’est la dure loi du marché. La poussée des indé de ces dernières années étaient peut être juste une “exception”, un ensemble de conjonctions, les étoiles étaient parfaitement alignées pour eux. Pas de bol, Jupiter en passé en gémeau, et c’est le retour du jeu flash.

Il y a aussi peut être trop d’indé. Tu va me dire qu’il y a les mauvais indé et les bon indé. Car en soit, les mecs qui font les jeu en 2-2, c’est aussi des indé. (Dredi : Un mauvais indé, c’est un gars qui a un PC, il voit un concept, il dev un jeu, c’est un mauvais indé. Un bon indé, c’est le gars qui a un PC, il voit un concept, il dev un jeu, c’est un bon indé. C’est pas la même chose)…









Haken Trigger a écrit :



[…] Tu as plein de développeurs indépendants qui en témoignent d’ailleurs, certains allant jusqu’à déclarer qu’ils vendent plus sur Switch, une console Nintendo, que sur Steam, un comble ! Mais bon, apparemment cela n’inquiète personne…jusqu’au jour où ça va forcément exploser.





Peut-être aussi que la Switch est un marché bien plus favorable aux indépendants que le PC.

En effet, le “PC master race” offre le plus large éventail de possibilité de jeu, du AAA au jeu flash en passant par la VR. La mentalité des joueur PC est donc très divers, on va avoir un grand nombre de type de joueur, qui va avoir des attentent bien différente. L’un ne va jurer que par des graphismes toutomax avec son sli de titan X alors que l’autre va privilégier des expériences nouvelles.

De l’autre coté, la Switch, je lui vois personnellement un potentiel énorme pour les jeux petit budget. Tout d’abord, au vu des caractéristiques de la machine et que ce soit un console nintendo, les mecs qui achètent un swtich ont des attente bien plus précise sur les jeux vidéo. Les AAA ne sont pas forcément les bienvenues sur la console. Au contraire, les joueur attendent des jeux Nintendo, donc des jeux misant avant tout sur le gameplay et l’innovation de celui ci. Ce qui en fait que c’est déjà très en accord avec ce qu’un jeu petit budget est capable de proposé. De plus, Nintendo ayant tendance à vampiriser le marché du jeu vidéo sur sa propre console, il n’y a de place que pour de petits jeux entre 2 gros jeux nintendo.









Alderic a écrit :



perso j’appelle ça la liberté …. comme quoi !





Ils ont la liberté de distribuer leur jeu ailleurs que sur Steam…

Steam c’est pas la liberté, c’est un magasin, une communauté, une entreprise.



Et donc pour une fois qu’une&nbsp; entreprise ne pratique pas la censure excessive vous arrivez encore à vous plaindre et à raler ?



Vous étonnez pas apres …


Je suis plutôt d’accord avec Valve sur le coup. Je comprends l’exaspération de voir des perles se perdre dans un raz-de-marré de merde, mais c’est la dure vie sur internet de nos jours: bien plus de data que ce que l’on est humainement capable de digérer.




       À vrai dire, selon moi, je vois trois solutions: engager une énorme équipe pour filtrer le contenu (1), augmenter drastiquement le prix d'entrée (2), ou se placer en temps que simple magasin et laisser les curateurs faire leur travail (3).             






       (1) Engager une énorme équipe. Alors pourquoi pas, mais qui paye? Si Valve paye, ça va se sentir sur la taxe prise sur les jeux, et donc sur le prix de vente final. Et aussi, où est la limite entre le "bon" et le "mauvais" jeu?             






       (2) Augmenter le prix d'entrée. Aujourd'hui il suffit de payer 100$ pour pouvoir mettre un jeu sur Steam. N'importe quel jeu/application/... Personnellement je trouve ça un peu bas, surtout qu'on se fait rembourser cette somme si le revenu total dépasse juste 1000$ (https://partner.steamgames.com/steamdirect).         

&nbsp;

(3) Simple magasin, laisser les curateurs faire leur travail. Cette solution a l'avantage de ne pas avoir d'impact sur le prix final. Mais il y a un risque d'effet bulle de filtres (ou filter bubble, https://fr.wikipedia.org/wiki/Bulle\_de\_filtres).






       C'est certes subjectif, mais il ne semble pas y avoir de solution parfaite. Valve ne peut pas, tout seul, vérifier chaque jeux,          un a un, pour savoir s'il est "bon" ou "mauvais". Et c'est d'autant plus          vrai si les définitions de "bon" et "mauvais" sont floues. Ça me semble donc          logique que Valve ait décidé filtrer uniquement ce qui est illégal ou           trollesque. Personnellement, je me repose beaucoup sur des curateurs (qu'ils soient sur Steam ou non), et ça ne m'a jamais même effleuré l'esprit de vouloir tester chaque nouveauté sur Steam.             






       Je pense aussi que le prix d'entrée devrait être augmenter. J'imagine que tout le monde ne sera pas d'accord avec cette idée, mais je multiplierais tout par dix: 1.000$ pour publier son jeu, son film ou son application, remboursés si un revenu de plus de 10.000$. Ça a l'air énorme comme ça, mais 10.000$ c'est seulement 1500 copies à 10$ (environ 7$ de revenu après la taxe de Steam). Si je fais un jeu et que ça me prend un an à le faire (ce qui n'est pas énorme), j'espère bien vendre beaucoup plus que 1500 copies. Et aussi, publier sur une console coûte bien plus que ça. On parle de plusieurs dizaines de milliers de $, non remboursés!