Publié dans Internet

24

Amazon ouvrira son entrepôt de Senlis en mai 2020, 500 emplois à la clé

Amazon ouvrira son entrepôt de Senlis en mai 2020, 500 emplois à la clé

Le bâtiment est sorti de terre depuis des mois et il ne manquait plus que l’annonce officielle du géant américain. C’est désormais chose faite.

Le centre de distribution de 55 000 m2 débutera ses activités en mai 2020 et « entraînera la création de plus de 500 emplois en CDI dans la région », selon le revendeur. « Ce nouveau site vise à fluidifier les processus de réception et de tri des produits, en amont de la préparation de commande », ajoute-t-il.

24

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 42
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

24

Fermer

Commentaires (24)


Je pensais pas qu’Amazon avait 23 sites en France avec celui-là








xillibit a écrit :



Je pensais pas qu’Amazon avait 23 sites en France avec celui-là





Ne sous-estime pas les pouvoirs du côté obscure de la Force ;)



500 emplois dans l’entrepôt lui-même ? Ou en comptant les sous-traitants ?


Si vous voulez connaitre les conditions de travail à l’intérieur y à un super bouquin écrit par un chercheur (et journaliste) qui s’est fait embauché plusieurs mois dedans En Amazonie,



Une fois que tu l’as lu tu arrête d’acheter x) cette société est une veritable maladie… Délation, condition extrême, accidents du travail voir mort (aux US encore 2 en 2018),… Un film d’horreur mais version réelle








secouss a écrit :



Si vous voulez connaitre les conditions de travail à l’intérieur y à un super bouquin écrit par un chercheur (et journaliste) qui s’est fait embauché plusieurs mois dedans En Amazonie,



Une fois que tu l’as lu tu arrête d’acheter x) cette société est une veritable maladie… Délation, condition extrême, accidents du travail voir mort (aux US encore 2 en 2018),… Un film d’horreur mais version réelle







Bouquin dont les faits on été relativisés pas des employés, oui le travail est dure chez amazon, mais d’un autre coté quand tu t’occupes de faire des cartons, c’est que tu n’as pas de diplôme, donc tu fais un taf physique.



“de toute manière ils le méritent ils avaient qu’a bosser à l’école”



Sympa ta philosophie, pas beaucoup de valeur et une belle morale :)

Perso je me bat pour tous les salariés, du bac +X au CAP ^^ quand les conditions sont horrible il faut combattre… et non elle n’ont pas été relativisé regarde les recours au prud’hommes et les remontées des syndicats (on en a chez nous) l’horreur a évolué en effet mais ça reste lourdement abusif.








darkbeast a écrit :



Bouquin dont les faits on été relativisés pas des employés, oui le travail est dure chez amazon, mais d’un autre coté quand tu t’occupes de faire des cartons, c’est que tu n’as pas de diplôme, donc tu fais un taf physique.





Vite relativisé par des employés y travaillant mais corroboré par les anciens, je dirais pas que c’est louche mais un peu quand même <img data-src=" />



Et faire des cartons ça veut aussi dire que tu ne trouve pas de taf avec tes diplômes et que tu doives manger malgré tout aussi, il faut arrêter avec les cliché sur les qualifications des travailleurs.



https://www.youtube.com/watch?v=lufvvNiH5Zg

https://www.youtube.com/watch?v=gYUJjpIxkCU

https://www.youtube.com/watch?v=UIakiR0B-LQ

https://www.youtube.com/watch?v=dce_A23-Hf8

https://www.youtube.com/watch?v=SU0v2fz0F8g

https://www.youtube.com/watch?v=SrpxHZaTZWg



Loin de moi de défendre Amazon mais perso. je commencerais à m’intéresser aussi aux conditions de travail dans les Drive qui ont l’air d’être assez horrible. J’avais vu deux reportages là-dessus à l’époque mais après silence radio.








refuznik a écrit :



Loin de moi de défendre Amazon mais perso. je commencerais à m’intéresser aussi aux conditions de travail dans les Drive qui ont l’air d’être assez horrible. J’avais vu deux reportages là-dessus à l’époque mais après silence radio.







Dans le livre il explique justement que les salariés sont “bien vu” et bénéficient d’avantages quand ils parle en bien de l’entreprise (la preuve avec les salariés choisis qui ont le droit de s’exprimer dans les médias)



J’ai plus confiance dans les amis syndiqués qui racontent la réalité de l’entreprise…





entraînera la création de plus de 500 emplois en CDI dans la région





et la disparition de plusieurs milliers d’emplois dans le commerce de proximité et la concurrence online qui payent leurs impôts en France et ne peuvent compenser une activité de commerce déficitaire par des services cloud

&nbsp; <img data-src=" />


pour avoir bosser en hypermarché, les conditions sont dures, amazon ou pas : c’est des boulots à la con, et les patrons sont bien souvent de pauvre connard (pour rester poli) : non paiement des heures supp, chronométrage des taches, renvoie pour fautes graves assez facilement (suffit d’oublier de passer un produit en caisse par ex : les boites paient des gens qui font leur course en plaquant des produits : si t’en oublie un -&gt; convocation puis renvoie), etc. J’ai bossé en EHPAD aussi, bah à choisir, j’ai préféré l’EHPAD à ce taf.



Alors c’est pas une raison pour qu’Amazon ne fasse pas mieux que les autres, mais je trouve ça franchement égoïste de ne voir le sujet aux infos que parce qu’il s’agit d’Amazon et pas de nos chères hypermarchés qui ne valent pas mieux.


c’est les hypermarchés qui ont détruit les commerces de proximité, faudrait pas l’oublier.



(pour la suite bien d’accord)








darkbeast a écrit :



…quand tu t’occupes de faire des cartons, c’est que tu n’as pas de diplôme…





<img data-src=" />

Merci pour le fou rire.



Je souhaite bonne chance et bon courage à ces 500 pauvres bougres. <img data-src=" />








secouss a écrit :



Dans le livre il explique justement que les salariés sont “bien vu” et bénéficient d’avantages quand ils parle en bien de l’entreprise (la preuve avec les salariés choisis qui ont le droit de s’exprimer dans les médias)



J’ai plus confiance dans les amis syndiqués qui racontent la réalité de l’entreprise…







Il y a quelques mois il y avait eu une histoire de ce genre avec Twitter, où tout tweet négatif sur la boîte suscite une vague de réponses de “bots humains” amazon manifestement payés pour et qui tweetaient n’importe comment pour la thune ;)

https://www.presse-citron.net/le-surprenant-comportement-des-ambassadeurs-amazon…



Ah oui quand j’ai travaillé au siège de 2010 à 2011 on parlait juste du 2ème “entrepôt” à Montélimar en France (après l’historique à Saran) qui allait ouvrir incessamment sous peu… Ainsi que de l’ouverture de l’Italie et de l’Espagne qui ont incubé en France avant de voler de leurs propres ailes.


La question est : Est ce que le travail chez amazon est plus déshumanisant qu’à la chaine chez Renault ou Samsung ?



Sinon, on arrête aussi d’acheter tout ce qui est fabriqué à la chaine ?



Malgré la condescendance de certains il y a de nombreuses personnes non diplômés qui doivent vivre, on en fait quoi (salaire universel, éradication, …) ?








Tandhruil a écrit :



La question est : Est ce que le travail chez amazon est plus déshumanisant qu’à la chaine chez Renault ou Samsung ?



Sinon, on arrête aussi d’acheter tout ce qui est fabriqué à la chaine ?



Malgré la condescendance de certains il y a de nombreuses personnes non diplômés qui doivent vivre, on en fait quoi (salaire universel, éradication, …) ?





Le problème n’est pas là, ce sont les conditions de travail et le management Amazon qui est le problème, ne pas s’apercevoir de la mort d’employés pendant plusieurs heures, des conditions déplorables et autres n’aident pas la cause Amazon.



Travailler à la chaine n’a rien de dégradant en soit, ce sont les conditions de travail qui peuvent rendre ce travail dégradant.









misterB a écrit :



Le problème n’est pas là, ce sont les conditions de travail et le management Amazon qui est le problème, ne pas s’apercevoir de la mort d’employés pendant plusieurs heures, des conditions déplorables et autres n’aident pas la cause Amazon. (…)





Tu parles des entrepôts français ?

Est ce que les conditions de travail chez amazon en France sont plus déplorables que celles des chaines Peugeot en France ?

Parce que si on compare au niveau mondial on peut comparer les conditions de travail amazon à Auchan qui fabrique des tee-shirt au Bangladesh.



La question c’est pas “on en fait quoi ?” puisqu’on a besoin de ces “petites mains” (expression un peu péjorative mais j’avais pas mieux). Le tout est d’arrêter de leur demander de bosser comme 4 en les payant le minimum…

Bon après sur la question de la surexploitation des salariés, nos chaînes de grande distribution françaises ont déjà dépassé ça : l’important c’est que la chaîne hiérarchique soit bien pesante&nbsp;présente, que les conditions de travail soient mauvaises et que le salarié sente bien sa condition d’esclave (et oui les heures sup pas payées c’est une tradition) . Par contre pour le rendement on repassera, tout est est inutilement compliqué, le gaspillage est énorme, à se demander où est la rentabilité (la situation de monopole et le pouvoir sur les fournisseurs doivent bien aider).

Les outsiders d’outre Rhin comme lidl ont d’autres méthodes, et placent la rentabilité et l’efficacité au premier plan (et accessoirement ils n’ont pas d’actionnaires à rémunérer, eux),un peu comme le commerce online, sauf que tout est visible.&nbsp;








near667 a écrit :



La question c’est pas “on en fait quoi ?” puisqu’on a besoin de ces “petites mains” (expression un peu péjorative mais j’avais pas mieux). Le tout est d’arrêter de leur demander de bosser comme 4 en les payant le minimum…





J’en conclus que tu es prêt à payer 4 fois plus cher ton produit fabriqué à la chaine.



La gestion de Lidl









Tandhruil a écrit :



Tu parles des entrepôts français ?

Est ce que les conditions de travail chez amazon en France sont plus déplorables que celles des chaines Peugeot en France ?

Parce que si on compare au niveau mondial on peut comparer les conditions de travail amazon à Auchan qui fabrique des tee-shirt au Bangladesh.





Oui comparons et essayons d’améliorer tout ça partout pas que chez Amazon ou Auchan, si l’un fait pire que l’autre c’est pas une raison pour tirer vers le bas nos attentes <img data-src=" /><img data-src=" />



Toutes ces boites doivent traiter leurs salariés comme des humains pas des de la main d’œuvre a bas couts ou des esclaves <img data-src=" />



Amazon polarise les critiques car ils sont les plus gros et que leur boss fait exactement l’opposé de ce qu’il annonce en terme de qualité de travail



Dans l’absolu je suis d’accord, une vraie avancée serait de reconnaitre la pénibilité des tâches (impossible de travailler à la chaine jusqu’à 64 ans).

Mais il existe des personnes qui ne peuvent être autonome et ces travaux répondent à leurs compétences. En contrepartie, le principe d’une chaine c’est que tous les maillons sont tributaires les uns des autres et on ne peut pas ralentir tout le monde parce qu’une personne souhaite bénéficier d’un temps de réflexion entre 2 tâches.

OK c’est sans doute déshumanisant mais l’est ce moins que d’être au chômage payé à rien faire ?



J’ai de la famille qui travaille à la tâche dans un abattoir en Bretagne (des illettrés selon macron), ils sont satisfait de leur boulot, leur salaire et finalement de leur vie.









Tandhruil a écrit :



J’en conclus que tu es prêt à payer 4 fois plus cher ton produit fabriqué à la chaine.



La gestion de Lidl





Aucun soucis, si j’ai l’assurance que celui qui travaille sur cette chaîne voit sa charge / son temps de travail divisé par 4, pour un salaire égale. Certes, les biens de consommation vont augmenter sans que les salaires suivent, mais on économisera tout ce que la sécurité sociale finance (par l’impôt), comme les arrêts de travail liés au stress, la surconsommation d’antidépresseurs et autres, la gestion des pathologies liées au travail …

Bon par contre il ne faut pas multiplier par 4 les dividendes des actionnaires, sinon on ne résoudra rien (y’a même de grandes chances que la base du problème se situe là&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;)