Apple Music : complet, mais complexe

Apple Music : complet, mais complexe

« C’est où ? »

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Internet

02/07/2015
25

Apple Music : complet, mais complexe

Music est le nom du nouveau service d’Apple, qui entre en concurrence directe avec Spotify, Deezer, Pandora ou encore Rdio. Le principe central est celui du streaming musical, mais l’éditeur a bien pris soin d’enrichir son produit avec des fonctionnalités un peu plus originales. Or, s’il s’avère riche et d’un potentiel certain, Music risque parfois d’en faire trop.

Se lancer dans le marché du streaming musical n’est ni anodin, ni simple. L’acteur poids lourd du secteur, c’est Spotify et ses 60 millions d’abonnés. Débarquer dans ce marché impose de faire la différence ou d’être partout. Apple tente les deux opérations à la fois et profite de l’intégration directe dans iOS 8.4 pour s’afficher chez un grand nombre d’utilisateurs, sans parler de la nouvelle version d’iTunes, disponible sous OS X et Windows. En septembre, une application dédiée est même prévue sur Android pour qu’Apple puisse parvenir rapidement à son objectif de 100 millions d’abonnés en quelques mois.

De quoi est donc composée cette nouvelle application ? Essentiellement de cinq rubriques : Pour vous, Nouveautés, Radio, Connect et Ma musique. Cette dernière reprend en fait toutes les fonctionnalités précédemment disponibles dans l’ancienne version de Music. L’utilisateur va donc y retrouver sa musique, aussi bien celle achetée que celle simplement synchronisée depuis un ordinateur. Il n’y a plus de section consacrée à la recherche, et pour cause : une loupe est toujours accessible depuis le coin supérieur droit, un bon point.

Apple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music Musique

Depuis le panneau principal de cette rubrique, on trouve deux onglets : Bibliothèque et Playlists, des noms assez évocateurs et qui ne réservent aucune surprise. Dans le premier, on retrouve les ajouts récents (un alignement sur iTunes), suivis de la liste intégrale des artistes. La question se pose rapidement de savoir où sont passées les autres vues, notamment celle des albums. La réponse est simple, mais elle illustre parfaitement un problème que l’on va retrouver constamment dans Music : la concentration des fonctionnalités. On peut en fait changer la vue Artistes en cliquant sur la petite flèche sur la droite. Un menu surgit alors et propose les albums, morceaux, clips vidéo, genres et compositeurs. Tout en bas se trouve un sélecteur important : une fois activé, il gomme tous les contenus distants et ne laisse affichés que ceux présents réellement sur l’appareil.

Interface de lecture : des codes empruntés un peu partout

L’interface de lecture évolue également. La pochette occupe plus de la moitié de l’écran et se glisse même sous les informations du bord en haut de l’écran, faisant disparaître la barre noire. On retrouve les contrôles habituels, y compris la mise en favoris (le cœur à gauche), la notation par étoiles (en appuyant sur le titre du morceau en cours de lecture) ou encore les modes aléatoire et répétition. Par contre, à l’instar de Spotify et des autres, tout le reste est rassemblé dans le menu représenté par les trois petits points, en bas à droite de l’écran : partage du titre, de l’album, affichage dans iTunes Store, suppression et lancement d’une radio. Cette dernière ne peut fonctionner qu’avec un abonnement à Music et permet de créer automatiquement une playlist thématique. À droite des contrôles de lecture, les habitués d’iTunes retrouveront l’icône de liste qui permet d’afficher ce qui reste à lire dans la playlist, et/ou ce qui a été récemment lu. On peut bien sûr changer l’ordre des titres à venir.

Il est clair en tout cas qu’Apple a puisé dans l’existant pour certains contrôles. Par exemple, en haut à gauche, une flèche permet de rabattre en bas l’interface de lecture, qui n’apparait plus que sous forme d’une barre affichant les boutons principaux. Appuyer dessus rouvre alors l’interface plein écran. De même, en bas à droite, on trouve trois petits points qui ouvrent un menu rassemblant les autres fonctionnalités, de type partage, suppression ou lancement d’une radio. Cette dernière est en fait une playlist thématique composée depuis le titre qui a servi à la lancer. Les radios ne réclament pas d’abonnement, mais elles nécessitent obligatoirement une connexion Wi-Fi et ne permettent pas de passer les titres en formule gratuite.

Apple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music Musique

Ce menu des trois points se retrouve un peu partout, notamment à côté de chaque titre dans un album ou une liste déjà existante. Dans ce cas-là, et comme on pouvait déjà le faire dans iTunes, on peut envoyer le titre dans une liste de lecture classique, le placer à la suite de la liste en cours de lecture, partager le titre ou l’album ou télécharger le morceau s’il provient d’un achat et que le fichier n’est pas déjà présent sur l’appareil. Le contenu de ce menu dépend donc d’où il est appelé.

Les autres sections nous font entrer cette fois dans les contenus en ligne, la majeure partie ne pouvant se débloquer qu’avec l’abonnement. Ici, c’est la plongée dans un véritable océan de contenus, à tel point que l’on se demande parfois si ce n’est pas trop. Ce problème n’est pas spécifique à Music d’ailleurs et est le propre de toutes les plateformes de streaming : comment faire découvrir à l’utilisateur de nouveaux contenus à partir des millions de titres disponibles sur la plateforme ? C’est l’objectif affiché de deux des sections, Pour vous et Nouveautés.

Des sections pour essayer de classer la montagne de contenus proposés

La première affiche des contenus en relation avec ce qui a été sélectionné lors du premier lancement de l’application. L’utilisateur doit sélectionner en effet trois bulles parmi une sélection pour indiquer à Music le type de musique qu’il apprécie, un choix complété après par une liste d’artistes. Conséquence, la section « Pour vous » affiche des contenus que vous pouvez avoir envie d’écouter, soit parce que vous les connaissez déjà, soit parce qu’ils sont proches de ce que vous aimez. La sélection est renouvelée régulièrement et se compose de listes de lecture et d’albums. Comme toujours dans ce genre de cas, certains choix sont pertinents, d’autres moins. Précision importante : le défilement de cette rubrique est sans fin, et on peut naviguer constamment vers le bas pour afficher de nouveaux résultats. Cette profusion extrême de musique peut d’ailleurs donner un sentiment d’écœurement (qui, là encore, n’est pas spécifique au service d’Apple).

Apple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music Musique

La section Nouveautés est beaucoup plus générale et affiche ce qu’elle annonce. On retrouve donc plusieurs titres ou albums mis en avant parce qu’ils sont largement écoutés, un classement des cinq plus gros succès actuels, des playlists pour la saison en cours, ce qui est écouté chez certains partenaires (Shazam, Rolling Stone, Vice…), d’autres listes pour accompagner une activité (Faire la fête, cuisiner, conduire…) ou encore des clips vidéo recommandés. Là encore, le contenu disponible est très conséquent et on risque au début de ne pas trop savoir quoi essayer.

La rubrique Radio présente quant à elle… des radios. Ce sont des listes thématiques, comme indiqué plus haut, qui ne peuvent fonctionner avec une simple connexion 3G/4G. Une conséquence peut-être du choix d’Apple d’utiliser un débit de 256 kb/s qui pourrait rapidement endommager les forfaits data, même si on aurait préféré que le choix soit laissé. Il n’y a pas de surprises particulières ici, les radios étant une fonction de base de tout service du genre. Pour information, nous en avons essayé plusieurs et elles se sont révélées pertinentes, parfois même surprenantes, notamment Beats 1, la radio lancée en grande pompe par Apple.

Apple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music MusiqueApple Music Musique

Des choix d'interface qui laissent parfois l'utilisateur tâtonner 

Quant à la dernière rubrique, Connect, elle doit mettre l’utilisateur en relation avec les artistes qu’il apprécie. Malheureusement, très peu fournissent de contenus à l’heure actuelle et il n’y donc pour l’instant pas grand-chose à y voir.
Du côté d’iTunes 11.2, on retrouve en miroir toutes ces fonctionnalités, mais avec une différence qui aura parfois une grande importance. En effet, si on ne peut guère reprocher à Apple Music son manque de contenu, les choix faits dans l’interface sont parfois étranges, pour ne pas dire déroutants. Car dans sa quête visant à se démarquer coûte que coûte, l’éditeur a emboité les fonctions les unes dans les autres, faisant perdre à Music en simplicité d’utilisation, obligeant l’utilisateur à deviner bon nombre de manipulations.

Apple Music Musique

Un cas représentatif est la manière dont on peut atteindre l’album correspondant à un titre que l’on écoute, par exemple dans une radio. Sur iTunes, il suffit d’appuyer sur le menu des trois points et de cliquer sur « Voir l’artiste » ou « Voir l’album ». Dans la version iOS, on appuie sur le menu des trois points et… on cherche. Jusqu’à comprendre qu’il faut appuyer sur le nom du titre en cours en cours de lecture, ce qui bascule vers l’album. Sauf que rien ne suggère cette action, et rien ne permet d’accéder directement à la fiche de l’artiste, qui contient pourtant tout ce qui peut intéresser un utilisateur qui le découvre.

À l’utilisation, ces cas sont un peu trop nombreux, et quand on a utilisé un Deezer, un Google Music ou un Spotify, l’interface demande un temps d’adaptation, certains choix ne semblant toujours pas logiques après plusieurs heures. Dommage, d’autant que d’autres manques se font sentir avec le temps. Par exemple, la section Recherche n’affiche pas les requêtes récentes. Pas question non plus de support de Chromecast, alors que d’autres applications iOS le font, notamment Google Music (logique), Qobuz ou Deezer. La limitation des radios aux seules connexions Wi-Fi est un autre problème, et on peut espérer qu’Apple ajoutera rapidement une option pour que l’utilisateur ait le choix.

Apple Music MusiqueApple Music Musique
Selon que l'on fait un clic droit ou que l'on clique sur les trois points, les listes proposées ne sont pas les mêmes

Une gestion des playlists parfois agaçante

Mais si l’on vient justement d’un service concurrent, on « pestera » surtout sur la composition des playlists personnalisées. La plupart des applications, surtout sur un ordinateur, proposent une barre latérale affichera les listes et les rubriques principales. Sous Spotify par exemple, on explore le contenu ou on lance une recherche puis, en cas de titre ou d’album intéressant, on le déplace vers la playlist adaptée. Dans Apple Music, le fonctionnement diffère largement selon qu’on utilise l’application iOS ou iTunes. Sur un iPhone, le menu des trois points permet l’ajout à une playlist et il ne reste plus qu’à sélectionner la bonne.

Sur iTunes, la manipulation aurait dû être encore plus simple. Sauf qu’on ne peut pas déplacer directement un titre ou un album vers une liste, et le clic droit ne donne pas accès aux listes que l’on a soi-même créées. À la place, iTunes donne accès à une liste de noms correspondant à des albums déjà écoutés, de quoi perdre complètement l’utilisateur. Solution ? Appuyer sur les trois points, qui ouvrent un menu donnant accès cette fois aux playlists réellement créées. Une redondance qui s’explique difficilement et d’autant plus pénible qu’il devient lourd d’envoyer un titre dans une liste quand on navigue dans le contenu proposé. On peut également se rendre dans la rubrique des playlists, choisir d’en modifier une, ce qui ouvre bien cette fois un panneau de navigation. Malheureusement, ce dernier ne concerne que le contenu de « Ma musique ». Si l’utilisateur n’y a pas ajouté le contenu repéré, la fonction ne lui sera d’aucun secours.

Un gros potentiel, mais une ergonomie à revoir

Globalement, Music a une vraie carte à jouer. Ses contenus sont très nombreux et on a réellement l’impression d’être immergé dans l’univers musical. Cependant, l’interface et l’ergonomie sont clairement perfectibles car il manque cette sensation « d’évidence » dont on a cruellement besoin quand on se voit proposer un tel choix. Les contenus eux-mêmes sont plutôt bien rangés, et certaines fonctions sont bien pensées (Apple a très bien travaillé tout ce qui concerne le mode hors-ligne), mais les outils touchant à l’organisation de ce qui intéresse l’utilisateur pourraient être bien plus simples : Musique essaye de tout faire, mais avec un espace si restreint, l'utilisateur doit ouvrir trop de tiroirs. 

L'utilisateur, justement, essuie d'ailleurs un peu les plâtres en ce moment. L’ensemble de la musique passe désormais par la bibliothèque iCloud, qui subit depuis deux jours de nombreuses avaries, empêchant parfois la synchronisation des collections et listes de lecture entre les appareils. Cela étant, ces problèmes sont sans doute temporaires et courants lors du lancement d’un nouveau service, le temps que l’ensemble soit « rodé ». Il s'agit d'ailleurs d’une première version et la firme risque de crouler sous les critiques, avis et suggestions dans les prochains mois.

Au final, malgré une interface brouillonne - qui rappelle d'ailleurs la présentation du service à la dernière WWDC - on finit par prendre ses repères. Le catalogue est conséquent et aucun manque criant ne nous est apparu, même s'il est encore un peu tôt pour juger vraiment de la pertinence de ce qui est proposé. On notera que l'album 1989 de Taylor Swift figure de manière très visible, et on ne pourra s'empêcher de sourire quand on pense que l'artiste était particulièrement en colère contre le service récemment. Une montagne de musique, un moteur de recommandation qui fonctionne assez bien, des radios variées et bien préparées : le contenu n'est clairement pas en tort. Mais, comme nous l'indiquions au début de cet article, ce n'est pas suffisant et Music a des efforts à faire pour donner à l'utilisateur un plus grand sentiment de maîtrise. Avec iOS 9 prévu pour septembre, on peut espérer une première mise à jour et une simplification des manipulations.

25

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Interface de lecture : des codes empruntés un peu partout

Des sections pour essayer de classer la montagne de contenus proposés

Des choix d'interface qui laissent parfois l'utilisateur tâtonner 

Une gestion des playlists parfois agaçante

Un gros potentiel, mais une ergonomie à revoir

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (25)


john san Abonné
Le 02/07/2015 à 16h 08

Clairement, depuis que je l’ai mis à jour, je ne sais plus comment faire pour lancer une lecture aléatoire de ma musique… :(


Le 02/07/2015 à 16h 09

Bizarrement, j’ai testé et quand on veut faire une lecture random d’un artiste dont on a 2 albums, il y a le petit logo avec 2 flèches qui se croisent… Quand on a 3 albums d’un même artiste… pour faire une lecture random l’icône n’est pas là… Seul moyen trouvé, appuyer sur “morceau suivant” pour que ça fonctionne… <img data-src=" />


Le 02/07/2015 à 16h 37

Même impression de mon côté. Et aussi quelques ratés dans le streaming sur mon iPad Air pourtant avec un signal wifi fort. Ça reste quand même assez impressionnant. Mais si cela reste dans l’état actuel (brouillon et buggé), ils n’auront pas mes sous, que je garde pour acheter de la musique sur Bandcamp ;)


Bixou Abonné
Le 02/07/2015 à 16h 40

L’ergonomie et la facilité d’utilisation des applications a toujours été meilleure chez Apple (ce n’est que mon avis). Avec la nouvelle application Musique, on perd tout et c’est assez déconcertant et étonnant.



Le service de streaming est dans la moyenne de ce que font Spotify, Deezer et compagnie…



Par contre gros +1 pour Beats1, j’ai pu découvrir pas mal de titres sur la seule journée d’hier et ce sans publicité (certains disent avoir entendu un “ sponsored by xxxxx “)


Le 02/07/2015 à 17h 57



l’éditeur a emboité les fonctions les unes dans les autres, faisant perdre à Music en simplicité d’utilisation, obligeant l’utilisateur à deviner bon nombre de manipulations.





C’est le début de la fin pour Apple ! <img data-src=" />


Le 02/07/2015 à 18h 09







Bixou a écrit :



L’ergonomie et la facilité d’utilisation des applications a toujours été meilleure chez Apple (ce n’est que mon avis). Avec la nouvelle application Musique, on perd tout et c’est assez déconcertant et étonnant.



Le service de streaming est dans la moyenne de ce que font Spotify, Deezer et compagnie…



Par contre gros +1 pour Beats1, j’ai pu découvrir pas mal de titres sur la seule journée d’hier et ce sans publicité (certains disent avoir entendu un “ sponsored by xxxxx “)





Tu résumes bien l’article et ce que j’ai pu en lire toute la sainte journée!&nbsp;<img data-src=" />



Le 02/07/2015 à 18h 21

Bref, pas de “Révolution” avec ce nouveau service. Juste un sérieux concurrent à ce qui existe déjà.


John Shaft Abonné
Le 02/07/2015 à 18h 45

Tu aurais pu attendre minuit <img data-src=" />


Le 02/07/2015 à 19h 02

Ah non, ça m’aurait titillé toute la journée. C’était à Vincent d’anticiper <img data-src=" />


Le 02/07/2015 à 19h 34

Venant de Google Music, étant assez déçu de la qualité et des fonctionnalisées, et ayant pas mal de produit Apple, j’ai essayé Apple Music.

&nbsp;

&nbsp;Et en effet l’interface loin d’être clair (plusieurs manière de noter un morceau, chansons dupliqué lors du passage de la musique locale dans le Cloud etc..) et la qualité du son plutôt moyenne (quoi que meilleure que Google Music).

&nbsp;De plus j’ai rencontré des bugs assez gênant sous OS X: le contenu des albums dans le cloud ne se chargeait pas, et il était impossible de démarrer une radio à partir d’une d’un titre, d’un album ou d’un artiste (“Titre inconnu” affiché une demi seconde en lecture, puis rien).

&nbsp;

&nbsp;Bref, j’ai essayé Spotify qui est 0.99ct pour 3 mois en ce moment (comme par hasard ;)), et franchement c’est vraiment mieux, la qualité est exceptionnelle, l’application est rapide, agréable, le côté communautaire (voir ce que les amis écoute) est bien sympa, les radios sont pertinentes (et on peut les “améliorer” au fur et a mesure de l’écoute). Bref très loin de Google Music et Apple Music.&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;On verra si Apple arrive à améliorer tout ça avec iOS 9 :).


Le 02/07/2015 à 20h 36

C’est tout à fait étonnant venant d’Apple qui prône la meilleure ergonomie possible pour ses propres applications mais également aux développeurs iOS.

Je pense que l’utilisation des “onglets” dans la barre du bas est une erreur, qu’ils fassent comme Spotify (et Deezer il me semble) un menu sur la gauche qui peut afficher plus de fonctionnalités.

&nbsp;

Seul point positif pour le moment, Beats 1 me fait découvrir des très bon titres. Je m’attendais à des musiques génériques du genre qui passe à la radio en France, là je connais quasiment aucun titre. (je suis pas une référence non plus ^^)


bubka Abonné
Le 02/07/2015 à 21h 39



Par exemple, la section Recherche n’affiche pas les requêtes récentes.



&nbsp;si, il faut cliquer sur l’icône représentant une horloge à l’extrême droite du champs de recherche.


Le 02/07/2015 à 21h 53

J’ai une question : si ça remplace l’ancienne application Musique, qu’en est-il des fonctions hors-ligne ? J’ai déjà vu qu’il y avait pas mal de bugs (sur le random local notamment), mais est-ce qu’on peut utiliser l’application comme avant ? Peut-on juste dire non à Apple Music et ça redevient comme avant, ou y a t-il des pubs pour le service et les onglets inutiles (“Pour vous”, “Connect”, etc.) ?

&nbsp;



Peut-on personnaliser les onglets ? Avant il y avait “Artistes”, “Albums”, etc.


Le 02/07/2015 à 21h 58
Le 02/07/2015 à 23h 11

Désolé j’avais pas vu la réponse à ma petite question :vert:


bismarckiz Abonné
Le 03/07/2015 à 05h 31

Du coup je boycott Taylor Swift. Elle a fait la même chose avec les autres plateformes. Par contre un chèque d’Apple et elle fait un doigt à ceux des autres plateformes malgré son discours, qui jusque là, pouvait s’entendre. Je vais même faire mieux : Téléchargement et ajout à mon catalogue pour avoir l’accès illimité en ligne.


Le 03/07/2015 à 07h 32

J’ai essayé un court instant, mais vraiment pas convaincu. L’ergonomie est assez bancale, peu intuitive, et les suggestions sont juste ridicule. Tu indiques que t’apprécie Radiohead lors du premier lancement, l’appli me suggère d’écouter Radiohead (merci, je connaissais pas…).

&nbsp;

Je suis peut-être trop habituer à Spotify, mais en tout cas ce dernier fait beaucoup mieux de mon point de vue. Je vais quand même continuer à essayer ce Apple Music, 3 mois gratuits servent à ça.


Wosgien Abonné
Le 03/07/2015 à 07h 35







Bixou a écrit :



L’ergonomie et la facilité d’utilisation des applications a toujours été meilleure chez Apple (ce n’est que mon avis). Avec la nouvelle application Musique, on perd tout et c’est assez déconcertant et étonnant.





C’est vraiment dommage.



Etant passé dernièrement d’un iPod Touch à un Nokia Lumia pour la musique, il est clair que l’iPod Touch était un net cran au-dessus en termes d’ergonomie.



Par contre, j’utilise du coup Nokia Radio: la version gratuite a quelques limitations mais elle possède une fonctionnalité géniale: les mix “tout fait” (années 90, heavy metal, …) et celui suggéré sont tous téléchargeables d’avance une fois par jour (en version gratuite). Ces mix sont des playlist de morceaux que l’on ne possède pas!

Je l’utilise depuis plus d’un mois et j’ai découvert plusieurs artistes. Je trouve bien plus classe d’avoir la musique téléchargée d’avance qu’un réseau en permanence.

Mais qu’est ce que je peste contre cette ergonomie de Nokia Mix et de Windows Phone en général (il n’y a même pas de touche “suivant” sur IE10 pour WP alors qu’on peut faire “précédent” de 2 façons!)



Le 03/07/2015 à 08h 11

Je suis en désaccord avec certains commentaires, y compris “journalistiques” et quasi unanimement repris partout sur la toile. Alors voici mes impressions !



A- L’interface m’a séduit ! Elle s’avère riche en possibilités et donc répond facilement à mes envies :




  1. le minilecteur reste centré sur la lecture en cours et propose toutes les fonctions utiles. On peut explorer librement le catalogue dans l’interface iTunes principale,

  2. un menu déroulant dans le coin droit pour passer de la vue “artistes” à “albums” etc, est une rationalisation de l’espace d’affichage et ça me plait. C’est encore peu documenté : c’est vrai ! Mais c’est bien ! Et ce n’est qu’un exemple : j’aime la richesse des fonctions, bien supérieure à Deezer ou Spotify à mon avis.



    B- Les recommandations sont TRES pertinentes : les playlists thématiques reprennent partiellement la bibliothèque perso, d’autres font découvrir des artistes proches à travers des playlist “maison” à mon avis très réussies. C’est peut-être ce travail là, plus que des questions techniques, qui ont retardé Apple Music.



    C- J’attends depuis longtemps, mais en vain, la mise en valeur du fond de catalogue par les services concurrents. Et ce n’est pas bien fait chez Deezer ou Spotify, où seules les nouveautés sont réellement mises en “vedette” : avec un catalogue pareil, faire écouter la même chose à tout le monde est un parti pris (visiblement commercial) très étonnant !



    Pour conclure, à mes yeux le service est très réussi. Il apporte un plus vis-à-vis de ses concurrents : il donne accès au fond de catalogue de la musique populaire mondiale !



    Alors je regrette, d’autant plus que le service est réussi, la limitation à 256kb/s. D’autres font mieux.


mirandir Abonné
Le 03/07/2015 à 08h 50

« À droite, au fond du couloir. » <img data-src=" />


barlav Abonné
Le 03/07/2015 à 08h 52

Tiens, les community managers s’abonnent maintenant? ^^ ah ben oui, obligé, la news est réservé aux abonnés…


Vincent_H Abonné
Le 03/07/2015 à 08h 55

Les gens ont le droit d’aimer un produit et de le dire sans qu’ils soient des vendus ou des employés. Et même mieux, ils sont invités à donner leur avis&nbsp;<img data-src=" />


barlav Abonné
Le 03/07/2015 à 09h 01

Oui, on verra bien si ce nouvel abonné a d’autres avis sur d’autres sujets. Je reste méfiant des comptes avec juste 1 comm.


Le 03/07/2015 à 10h 46







mtenticlub a écrit :



Alors je regrette, d’autant plus que le service est réussi, la limitation à 256kb/s. D’autres font mieux.





&nbsp;

&nbsp;Attention, du AAC en 256 c’est pas la même chose que du mp3 au même bitrate.



Le 03/07/2015 à 10h 48

Perso je suis aussi assez contant du service pour le moment, les points faibles que je lui trouve par contre son

&nbsp;- l’interface un peu compliqué, et qui bug un peu sur iTunes

&nbsp;- le manque de musique japonaise (au Japon c’est ballot…)

&nbsp;

Pour le moment je pense que je vais continuer l’abo, mais qu’ils ajoutent de la musique locale aiderait a la décision :)