Illustration de Flock sur I/O 2024 axé sur l'IAFlock

From Google I/O to Google I/A

Google fait un all-in sur l’IA avec Gemini

Illustration de Flock sur I/O 2024 axé sur l'IAFlock

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Google a donné hier soir le top départ de sa conférence I/O 2024. Comme prévu, il n’a pratiquement été question que d’intelligence artificielle. Bon gré mal gré, l’entreprise diffuse Gemini dans tous ses produits, confirmant que pas un service n’y échappera. Dans la masse, certaines annonces sont particulièrement intéressantes.

Pas question pour Google de se laisser distancer. Face à la toute-puissance d’OpenAI et de ses modèles GPT, la firme de Mountain View persiste et signe : elle sait où elle va. Les annonces de la conférence I/O vont ainsi toutes dans la même direction, du renforcement des modèles existants aux nouvelles fonctions affiliées Gemini dans les services de l’entreprise.

Si une partie des annonces concerne les développeurs, d’autres touchent directement les utilisateurs finaux. En revanche, tout ce qui concerne Android 15 ne sera dévoilé que ce soir. Concernant la partie matérielle, nous sommes déjà revenus sur le nouveau TPU de 6e génération.

On commence avec les annonces liées à Gemini. Nous en reviendrons plus tard sur les autres apports, notamment ceux pour Android.

Gemini 1.5 Pro grimpe à deux millions de jetons

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Commentaires (6)


Il ne faut pas oublier le business model de Google.

Je réinterprète le dernier paragraphe.
Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.


Bref, ce que Facebook voulait réaliser avec le metaverse, à savoir tout savoir sur vous tout le temps, Google compte bien y arriver grâce à l'IA
Modifié le 15/05/2024 à 18h36

Historique des modifications :

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier que c'est Google qui parle.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.

Posté le 15/05/2024 à 18h23


Il ne faut pas oublier le business model de Google.

Je réinterprète le dernier paragraphe.

Imaginez des agents capables de voir et d'entendre ce que nous faisons, de mieux comprendre le contexte dans lequel nous nous trouvons, ce qui rendrait le rythme et la qualité des publicités contextuelles beaucoup plus efficaces.


Bref, ce que Facebook voulait réaliser avec le metaverse, à savoir tout savoir sur vous tout le temps, Google compte bien y arriver grâce à l'IA

Après c'est pas comme si s'était (malheureusement ou pas) déjà le cas...
Tout comme pour le prochaine Windows 12, il sera difficile de le désactiver. La seule solution de ne pas l'utiliser est de passer par d'autres services mais MS et Google ont conscience du soutien de leurs utilisateurs, de leurs dépendances à leurs outils.

L'IA coute extrèment mais un outil extraordinaire, il permet de récolter énormément d'information utilisateur afin de dresser des profils extrèemement précis.
Dommage que les médias généralistes ne parlent pas de ces aspects novateurs.
Perso, après la lecture de l'article sur Stack Overflow et celle-ci, je me demande comment la Connaissance va continuer à croitre.
Je m'explique : avec ce type d'outil, on peut avoir accès à de la connaissance en direct, sans même passer par la source de l'information. Dès lors, les sources d'information sont invisibilisées et tomberont petit à petit dans l'oubli : au lieu d'aller chercher comment debugguer tel problème sur Stack Overflow, on demandera à une IA... et ça fonctionnera très bien. Par contre, on n'ira pas sur Stack Overflow, et on aura donc moins l'occasion d'y donner une petite précision du style "on peut aussi faire comme cela pour tel cas très particulier". Du coup, une information qu'on aura dans notre cerveau y restera (jusqu'à l'oubli), au lieu d'aller irrigué la Connaissance sur Internet.

Je pense que s'il n'y a pas moyen ou incitation à aller déverser de la connaissance à l'ère du Web IA, on va avoir une stagnation de la Connaissance au niveau mondial.

J'avoue que ça m'inquiète un peu et j'espère me tromper.
Modifié le 15/05/2024 à 22h33

Historique des modifications :

Posté le 15/05/2024 à 22h31


Perso, après la lecture de l'article sur Stack Overflow et celle-ci, je me demande comment la Connaissance va continuer à croitre.
Je m'explique : avec ce type d'outil, on peut avoir accès à de la connaissance en direct, sans même passer par la source de l'information. Dès lors, les sources d'information sont invisibilisées et tomberont petit à petit dans l'oubli : au lieu d'aller chercher comment debugguer tel problème sur Stack Overflow, on demandera à une IA... et ça fonctionnera très bien. Par contre, on n'ira pas sur Stack Overflow, et on aura donc moins l'occasion d'y donner une petite précision du style "on peut aussi faire comme cela pour tel cas très particulier". Du coup, une information qu'on aura dans notre cerveau y restera (jusqu'à l'oubli), au lieu d'aller irrigué la Connaissance sur Internet.

Je pense que s'il n'y a pas moyen ou incitation à aller déverser de la connaissance à l'ère du Web IA, on va avoir une stagnation de la Connaissance au niveau mondial.

J'avoue que ça m'inquiète un peu.

Et comme il est déjà montré que les IA qui s'entraînent sur des textes générés par IA deviennent de plus en plus pauvres et uniformes au fil des générations, on pourrait même assister à une régression de la connaissance.
Nous aurons un accès instantané à une connaissance appauvrie et uniformisée.

ovancantfort

Et comme il est déjà montré que les IA qui s'entraînent sur des textes générés par IA deviennent de plus en plus pauvres et uniformes au fil des générations, on pourrait même assister à une régression de la connaissance.
Nous aurons un accès instantané à une connaissance appauvrie et uniformisée.
Exact, et ça va continuer à faire augmenter la valeur de l'information fiable et de haute qualité.

C'est un phénomène qui s'était déjà bien amorcé depuis plus de 15 ans avec la masse de contenu de faible qualité qui exploite les algorithmes de Google, Facebook et co (déjà des formes primitives d'IA), ce qui a mené à la fin des revenus publicitaires suffisants pour les sources gratuites de qualité du début d'Internet, et le retour des paywalls.

Next en est d'ailleurs un bon exemple.
Fermer