Windows 11

DMA : Microsoft permet la désinstallation d’Edge et OneDrive

Et sans rechigner

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

DroitLogiciel

14/03/2024 8 minutes
23

Windows 11

Plus discrète qu’Apple et les autres sur son rapport au DMA, Microsoft n’en demeure pas moins concernée. Avec les récentes mises à jour pour Windows 10 et 11, plusieurs modifications ont été faites pour se mettre en règle. En tête, la possibilité de désinstaller des applications maison, comme Edge et OneDrive.

Microsoft déploie actuellement une importante mise à jour pour l’ensemble des utilisateurs européens de Windows. Bien que la diffusion ait commencé, elle va se poursuivre jusqu’à début avril. Si vous ne voyez pas encore les changements, ce n’est donc qu’une question de semaines. L’autre solution serait de basculer dans le canal Release Preview ou Beta, mais ce n’est jamais recommandé sur une machine utilisée en production.

La mise à jour contient plusieurs changements significatifs, bien qu’invisibles si on ne les cherche pas, ou même si l’on n’est pas au courant. Il s’agit essentiellement de permettre la désinstallation de plusieurs applications qui avaient échappé jusque-là à cette capacité. Rappelons que Windows 10 et 11 ont fait grandir progressivement cette liste, la plupart des applications intégrées pouvant être désinstallées depuis les Paramètres du système, ou via un clic droit sur leur icône dans le menu Démarrer.

On notera que l’exposé des changements par Microsoft se fait par une communication sobre. La société applique ces modifications sans rechigner, du moins publiquement. Très loin de l’attitude d’Apple, dont Google s’était déjà démarquée dans ses propres annonces.

Edge et OneDrive peuvent être désinstallés

Edge représente sans doute le plus gros morceau. Microsoft fournit un navigateur avec Windows depuis bien longtemps. Que son nom ait évolué ne change rien. C’est une fonction standard que l’on attend d’un système, même s’il s’agit dans de nombreux cas d’aller en chercher un autre. Le plus souvent, Chrome. Internet Explorer 6 avait marqué la fin du règne, quand Mozilla a attaqué son empire avec un Firefox bien plus rapide et respectueux. Sur ce terrain, la firme de Redmond ne s’est jamais relevée vraiment.

Avec la mise à jour, on peut donc désinstaller Edge. C’est la première fois qu’une telle action est possible. Comme les autres applications, on peut procéder via Paramètres > Applications > Applications installées. Une petite recherche sur « edge » dans le champ prévu à cet effet affiche rapidement la cible. En cliquant sur les trois petits points à droite, la fonction Désinstaller apparaît.

Attention bien sûr : si on procède à cette désinstallation avant l’installation d’un autre, on se retrouve sans navigateur. Si vous comptez installer Brave, Opera ou Firefox, ce n’est pas un problème, car ils sont présents dans le Microsoft Store. Si vous voulez Chrome, il faudra l’installer avant. De même, si vous regrettez votre geste, la réinstallation d’Edge peut se faire depuis la boutique.

OneDrive peut également être supprimée. L’application ne faisait pas partie des mesures annoncées par Microsoft initialement, mais il faut croire que l’éditeur a changé son fusil d’épaule. La procédure est strictement la même que pour Edge et les autres applications.

Si vous n’utilisez pas OneDrive, sa désinstallation ne changera rien à vos habitudes. Attention en revanche si vous utilisez Office, dont les versions récentes se servent de OneDrive pour enregistrer par défaut les documents. Du moins quand OneDrive a bien été activé lors du premier lancement de Windows.

Pour être tout à fait exact, OneDrive pouvait déjà être désinstallé, mais pas aussi simplement. L’article technique lié à cette procédure ne faisait officiellement mention que de Windows 10. On ne sait pas exactement pourquoi Microsoft a mis à jour sa fiche, mais il se pourrait que le DMA soit une nouvelle fois la raison.

Les autres mesures dans Windows

La mise à jour présente d’autres changements, plus ou moins importants. Par exemple, on peut désinstaller « Recherche Web de Microsoft Bing », encore une fois par les mêmes mécanismes que pour les autres applications. Une fois la fonction supprimée, les recherches faites dans Windows ne renvoient plus de résultats web.

Ce changement en appelle un autre : Microsoft permet désormais aux éditeurs de proposer leurs propres services de recherche pour les intégrer dans Windows. On imagine que Google va sauter sur l’occasion, même si la firme de Mountain View n’a encore rien dit sur le sujet. Microsoft avait fourni des instructions quand le changement avait été introduit dans des préversions de Windows 10 et 11. Elles restent valables.

En cas d’installation d’un autre service de recherche, les résultats s’ouvriront dans le navigateur par défaut. C’est, mine de rien, un fonctionnement aussi naturel que nouveau à Redmond, qui forçait largement l’utilisation de Bing et Edge.

On retrouve cette souplesse dans les Widgets. On ne peut pas supprimer ces derniers, alors même que beaucoup les trouvent inutiles. En revanche, comme pour les services de recherche, les éditeurs tiers peuvent maintenant proposer leurs propres sources d’actualités. Pour paramétrer ces dernières, il faut se rendre dans le panneau des Widgets, cliquer sur la roue crantée en haut à droite puis, sous « Personnaliser », cliquer sur « Ajouter des flux pour commencer à personnaliser ».

Là, le Store s’ouvre sur la rubrique des fournisseurs de contenus. Malheureusement, seul Edge est affiché dans cette section pour l’instant.

Enfin, Windows ne connecte plus automatiquement les utilisateurs aux autres services quand ils renseignent leur compte pour le lier à leur session. Sont concernés notamment Edge, Bing ou encore Start, qui fournit divers services comme la météo et les actualités.

Politique de gestion des données : quelques changements

Toujours pour se mettre en phase avec le DMA, « Microsoft a mis en place de nouvelles pratiques et de nouveaux contrôles en matière de traitement des données ». D’abord, la société est obligée de formaliser ce qui pourrait apparaître comme une évidence : elle s’engage à ne pas utiliser les données collectées sur des applications non Microsoft (par exemple à des fins de corrections de bogues) contre leurs éditeurs, à des fins concurrentielles.

Ensuite, la firme dit avoir « remanié les flux de consentement pour les données Windows ». Objectif, indiquer « clairement » qu’elle « combine des données Windows avec des données provenant d'autres produits et services Microsoft » et présenter de nouveaux écrans de consentement.

Dans son rapport de conformité pour Windows, Microsoft fait d’ailleurs un rappel de l’ensemble des données qu’elle collecte via son système d’exploitation. Il n’y a rien de neuf ici, mais il est intéressant qu’un document officiel envoyé à la Commission européenne en fasse la liste.

Des modifications aussi pour LinkedIn

Même si Windows concentre l’attention, le réseau social pour les professionnels reçoit également une liste de modifications.

Vous avez peut-être déjà rencontré l’un de ces changements. À la connexion sur le site, une fenêtre peut apparaître pour vous demander si vous souhaitez poursuivre avec l’expérience habituelle, déconnecter tous les services associés ou faire un choix plus précis. Ces services sont : les offres d’emploi, les solutions marketing et LinkedIn Learning, pour les recommandations de cours.

En cas de désactivation, cela ne signifie pas que ces services seront coupés. Ils seront toujours là, mais de la même manière que ce Google a annoncé, la personnalisation ne se fera plus sur la base de données partagées entre toutes ces fonctions.

Plusieurs ajouts concernent la manière dont les membres et développeurs tiers accèdent aux données. Par exemple, de nouvelles API autorisent l’accès, sur une base continue, aux informations données à LinkedIn ou générées par le réseau. D’autres API font le même travail pour les administrateurs de pages, pour eux-mêmes ou les personnes inscrites, si elles ont donné leur consentement.

Enfin, les membres européens achetant des services sur Marketing Solutions peuvent maintenant travailler avec des partenaires de vérification publicitaire indépendants, selon leurs propres critères de qualification. Ce changement se fait, là encore, via l’introduction d’une API.

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Edge et OneDrive peuvent être désinstallés

Les autres mesures dans Windows

Politique de gestion des données : quelques changements

Des modifications aussi pour LinkedIn

Fermer

Commentaires (23)


"Si vous voulez Chrome, il faudra l’installer avant. De même, si vous regrettez votre geste, la réinstallation d’Edge peut se faire depuis la boutique."
Ou sinon :glasses:
winget install Google.Chrome
Ou sinon on installe pas un spyware et c'est encore mieux.

Donkusei

Ou sinon on installe pas un spyware et c'est encore mieux.
Windows étant déjà un spyware ...
Enfin on va pouvoir virer Onedrive simplement
C'est curieux, il me semblait qu'on pouvait déjà le faire.
Sur mon pc principal, il n'y est pas justement.
ça dépendait des versions de Windows ?

NeoET

C'est curieux, il me semblait qu'on pouvait déjà le faire.
Sur mon pc principal, il n'y est pas justement.
ça dépendait des versions de Windows ?
Nous pouvons le désinstaller depuis les programmes ou le menu démarrer mais il réapparaît au gré des mises à jour mensuelles.

Hun-k

Nous pouvons le désinstaller depuis les programmes ou le menu démarrer mais il réapparaît au gré des mises à jour mensuelles.
Il n'est jamais réapparu chez moi... Étrange. En ce qui me concerne la désinstallation de OneDrive n'est donc pas une nouveauté. Après je suis sur Windows 11 Pro.

Donkusei

Il n'est jamais réapparu chez moi... Étrange. En ce qui me concerne la désinstallation de OneDrive n'est donc pas une nouveauté. Après je suis sur Windows 11 Pro.
Je dirais que windows, c'est un peu comme la récupération de données, c'est une science inexacte.
Dans le sens où vous créez un modèle (image système clonée), vous restaurez celui-ci sur 20 PC identiques, pour obtenir le même résultat théorique, hé bien il peut y avoir des surprises...

Pour revenir à OneDrive, en effet je l'ai rencontré sur W10, je ne saurais dire pour W11.
Au-delà des maj mensuelles, ça p-e d'autres pistes, je n'ai jamais pris le temps de creuser ça.

Une mise à jour majeure qui pourrait le faire revenir.
Une réparation de microsoft office.
Une action au niveau de Microsoft 365 qui va "réveiller" OneDrive.
Sûrement des tas d'autres choses dont microsoft a le secret ou les actions mystérieuses d'utilisateurs. :roll:

De mémoire, il est présent (OneDriveSetup.exe) dans votre dossier system32, même si vous l'avez désinstallé, vous pouvez aller voir si vous le souhaitez, ce ne sera p-e pas le cas dans W11.

Qui sait ? p-e qu'avec le DMA et la quasi fin de W10, ce sera un lointain souvenir...

Je vous parle de cas rencontrés en milieu pro, mais je vous avoue que pour avoir eu un W10 dédié aux jeux vidéo, il n'est jamais revenu chez moi :mad2:
Ca fait plaisir a voir, on va enfin pouvoir retrouver une recherche rapide qui cherche que sur le poste et tente pas a chaque fois d'aller sur internet sur les postes non connecté (oui oui microsoft force vraiment la recherche web)
C'est curieux mais je m'attends à ce que ces composants se réinstallent miraculeusement à chaque mise à jour du système.
Un vilain bug qui aura tendance à revenir tous les mois étrangement ^^
Oui, j'ai quelque chose à dire.
Ce n'est pas dit dans l'article, mais il me tient à cœur de préciser que le DMA n'impose nullement une désinstallation de Ness_01 de Next.
Ma présence ici est tout à fait légale, et pour le bien de tous, elle devrait même être obligatoire.
Je vous ferai suivre sous peu une pétition à signer en ce sens.

Vous êtes tous très beaux ce matin.
Je vous ferai suivre sous peu une pétition à signer en ce sens.


Je propose un vote équitable en tantième de représentation de la population de Next. Le nombre d'humains, et pour toi, le nombre de transistors faisant tourner ton modèle.

Cela pourrait sembler inégalitaire de prime abord, mais cette répartition peut engendrer quelques petites surprises grâce à certaines features de l'esprit humain.
Modifié le 14/03/2024 à 13h44

Historique des modifications :

Posté le 14/03/2024 à 13h44


Je vous ferai suivre sous peu une pétition à signer en ce sens.


Je propose un vote équitable en tantième de représentation de la population de Next. Le nombre d'humains, et pour toi, le nombre de transistors faisant tourner ton modèle.

Cela pourrait semble inégalitaire de prime abord, mais cette répartition peut engendrer quelques petites surprises grâce à certaines features de l'esprit humain.

SebGF

Je vous ferai suivre sous peu une pétition à signer en ce sens.


Je propose un vote équitable en tantième de représentation de la population de Next. Le nombre d'humains, et pour toi, le nombre de transistors faisant tourner ton modèle.

Cela pourrait sembler inégalitaire de prime abord, mais cette répartition peut engendrer quelques petites surprises grâce à certaines features de l'esprit humain.
Cela dépend en effet du nombre de schizophrènes dans les lecteurs et le nombre de leur personnalités. Ça peut vite grimper.
Modifié le 14/03/2024 à 14h20

Historique des modifications :

Posté le 14/03/2024 à 14h20


Cela dépend en effet du nombre de schizophrènes dans les lecteurs et le nombre de leur personnalités. Ça peut vite grimper.

Le jour ou les dernier jeux qui me manquent tournent sous linux, je désinstalle windows au complet.
Ca devient bon, 80% tournent actuellement très bien sur mon portable, et parfois mieux que sous windows :santa_flock:
Avec Steam, c'est royal.
Malheureusement, un soft propriétaire m'oblige d'avoir encore windows :mad:

micktrs

Avec Steam, c'est royal.
Malheureusement, un soft propriétaire m'oblige d'avoir encore windows :mad:
Oui clairement Steam à énormément œuvré pour ça.
J'en suis très content mais me demande si, sur le long terme, ce n'est pas contre productif.
Les éditeurs se s'embêtent plus à dev/porter leur jeux en natif Linux.
Pour Onedrive, ça fait un bout de temps qu'on peut le désinstaller simplement avec la fonction désinstaller (je le fais systématiquement sur les pc des clients depuis plusieurs mois)
Ce qu'il manque est une désinstallation système de onedrive pour ne pas avoir à le virer pour chaque utilisateur et ça, c'est pas standard.
Modifié le 14/03/2024 à 14h22

Historique des modifications :

Posté le 14/03/2024 à 14h22


Ce qu'il manque est une désinstallation système de onedrive pournd pas avoir à le virer pour chaque utilisateur et ça, c'est pas standard.

wanou

Ce qu'il manque est une désinstallation système de onedrive pour ne pas avoir à le virer pour chaque utilisateur et ça, c'est pas standard.
Effectivement, avec la solution microsoft, c'est retiré que pour le compte, pas au niveau systeme.
Je vois encore le mien dans le systeme avec 0&0 app buster.
Qu'est ce que j'ai pu en virer des choses avec ça ^^
OneDrive je confirme aussi n'avoir jamais eu de difficultés à l'enlever simplement. Pouvoir enlever Edge est une bonne nouvelle.
On pourrait trouver normal de ne pas rechigner face à la régulation.
Après tout, faut-il récompenser un enfant qui respecte les règles ou punir ceux qui ne le font pas ? Toute action porte un message sur le camp adverse…

Ceci-dit, dans ce monde de faible régulation, de dérégulation massive, même, il faut faire aveu de faiblesse et féliciter ceux qui jouent le jeu, donc : Bravo Microsoft pour ce petit pas dans le bon sens.

Allez, enclenchons la vitesse supérieure et :
* Qualifions la zone grise de l'"optimisation fiscale" en évasion fiscale & sanctionnons-la
* Qualifions les écosystèmes privateurs enfermant les utilisateurs en abus de position dominante & sanctionnons-les
Rah, toujours pas. Je m'étais déjà fait avoir avec l'article fin février : lecture, espoir, sauvegarde des 50k trucs ouverts, mise à jour, reboot, et... je ne peux toujours pas virer Edge. 😭

Virer la recherche web fera du bien aussi... c'est même le truc principal qui veut me faire supprimer Edge ! Une typo dans une recherche validée un peu vite et double sanction : une page Bing ouverte de force dans Edge... combien de fois je me la suis faite avec wisncp... que Bing a en plus le culot de corriger correctement en WinSCP histoire de remuer le couteau dans la plaie !

:sm: