Publié dans Société numérique

9

Réintégration du directeur de la rédaction de La Provence et fin de la grève

des journaux

Aurélien Viers, directeur de la rédaction de La Provence, a finalement été réintégré à son poste, a annoncé dimanche soir la direction de l'entreprise. Le « retrait de la mise à pied (…) a été décidé après une réunion de travail avec Gabriel d’Harcourt, directeur général » explique le communiqué.

Cette réintégration fait suite à la grève votée par la rédaction vendredi après la mise à pied de son directeur. La sanction contre Aurélien Viers a été prise après la publication d'une « une » couvrant la visite d'Emmanuel Macron à Marseille qui aurait déplu à l'actionnaire Rodolphe Saadé.

Lundi 25 mars, les journalistes du journal ont voté la fin de la grève.

Pour rappel, Rodolphe Saadé est aussi entré récemment en négociations exclusives avec Altice France pour le rachat d'Altice Media (le groupe BFM).

9

Tiens, en parlant de ça :

[Édito] Au pays des VPN menteurs…

Article sponsorisé par les lecteurs de Next

17:26 WebNext 24
Un ordinateur avec un drapeau pirate sur fond rouge

Les clients LastPass victimes d’une attaque par phishing orchestrée grâce à un kit clé en main

Le progrès <3

16:53 Sécu 8
Le Central Security Service de la NSA

Les recommandations de la NSA pour « déployer des systèmes d’IA en toute sécurité »

NSA.I

09:48 IASécu 3
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

9

Fermer

Commentaires (9)


Il y a surement une bonne ambiance de travail dans cette entreprise.
Et nulle doute que certains vont avoir des plans de carrière prometteurs.
Attendez, je croyais que la presse était libre et indépendante ? :keskidit:
A part qu'il s'agit de la presse, je ne vois pas le rapport entre Next et cette information...
Modifié le 26/03/2024 à 22h42

Historique des modifications :

Posté le 26/03/2024 à 18h45


R Saadé est propriétaire de Altice Media, de La Tribune. En gros, un groupe de medias (tv, radio, web, régie de pub ciblée) de quelques milliards d'euros. Il avait assuré aux rédactions de Bfm-Rmc de ne pas intervenir.

Posté le 26/03/2024 à 18h46


R Saadé est propriétaire de Altice Media, de La Tribune. En gros, un groupe de médias (tv, radio, web, régie de pub ciblée) de plus d'un milliard d'euros. Il avait assuré aux rédactions de Bfm-Rmc de ne pas intervenir dans les choix éditoriaux.

Posté le 26/03/2024 à 18h47


R Saadé est propriétaire de Altice Media, de La Tribune. En gros, un groupe de médias (tv, radio, web, régie de pub ciblée) de plus d'un milliard d'euros. Il avait assuré aux rédactions de Bfm-Rmc de ne pas intervenir dans les choix éditoriaux.

consommateurnumérique

Il n'est pas encore propriétaire d'Altice Media. Il est entré en négociations exclusives pour le rachat.
Désormais les rédactions s'auto-censureront, et réfléchiront à deux fois avant de faire une une qui déplaît à leurs maîtres. C'est bien joué de la part de Saadé.
Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose (Sarko a fait le même cirque), et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Ça montre aussi à quel point Macron se fait mener en bateau par des incompétents comme Darmanin. Alors que pourtant à titre personnel il revient souvent avec l'idée (très bonne) de légaliser.

Modifié le 26/03/2024 à 20h33

Historique des modifications :

Posté le 26/03/2024 à 20h25


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Posté le 26/03/2024 à 20h27


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Posté le 26/03/2024 à 20h28


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Posté le 26/03/2024 à 20h29


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Ça montre aussi à quel point Macron se fait mener en bateau par des incompétents comme Darmanin.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Posté le 26/03/2024 à 20h29


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Ça montre aussi à quel point Macron se fait mener en bateau par des incompétents comme Darmanin. Alors que pourtant à titre personnel il revient souvent avec l'idée (très bonne) de légaliser.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Posté le 26/03/2024 à 20h31


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Ça montre aussi à quel point Macron se fait mener en bateau par des incompétents comme Darmanin. Alors que pourtant à titre personnel il revient souvent avec l'idée (très bonne) de légaliser.

Posté le 26/03/2024 à 20h32


Pas sûr, Saadé a reculé la queue entre les jambes de manière assez humiliante, d'autant plus qu'il avait particulièrement mal choisi son intervention, étant donné que littéralement tout le monde à droite comme à gauche sait très bien que ces interventions policières ne sont pas en mesure de changer grand chose, et même la plupart du temps sont complétement inutiles voire humiliantes pour les forces de l'ordre.

Plutôt qu'un "chilling effect" il se prend un "streisand effect".

Ça montre aussi à quel point Macron se fait mener en bateau par des incompétents comme Darmanin. Alors que pourtant à titre personnel il revient souvent avec l'idée (très bonne) de légaliser.

on peut même plus faire de unes trompeuses dans cette dictature
Pareil que @jjmm, au delà de l'évident scandale qu'est cette affaire, qu'est-ce que ça vient faire dans "Société numérique" ?

La version précédente de Next avait un peu trop d'articles "politiques", continuons ainsi.