Publié dans Sciences et espace

8

Le télescope James Webb est à moins de 8 000 km de son point d’arrivée

Le télescope James Webb est à moins de 8 000 km de son point d'arrivée

Il a pour rappel décollé le jour de Noël, avec succès et un lancement aux petits oignons d’Ariane 5. Il suit depuis son petit bonhomme de chemin avec le déploiement de ses miroirs, là encore sans encombre.

Il a désormais parcouru plus de 1,45 million de kilomètres et se trouve à moins de 8 000 km du point de Lagrange L2… une broutille dans l’immensité de l’espace. Pour simplifier, il a déjà parcouru 99,5 % de son voyage. Sa vitesse actuelle est de 720 km/h.

Une fois les dernières vérifications effectuées, il sera temps de lancer la machine scientifique. Le bouclier thermique joue parfaitement son rôle puisque la partie « froide » du télescope est en dessous des -200°C pour le moment.

8

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

662e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Du X11 à la sauce Windows 3, rêve ou cauchemar ?

00:00 Next 6
dessin satirique de Flock

#Flock plaque des claques sans talc

Envie de réconfort et de croire en l’avenir ?

13:37 Flock 17
Des personnages effondrés : WTF ?!

Les campagnes anti-piratage incitent les hommes à pirater davantage

Pire to pire

16:48 ÉcoSociété 33
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

8

Commentaires (8)


hansi Abonné
Le 24/01/2022 à 11h 58

C’est le moment de sortir le frein à main… ;)=


Mimoza Abonné
Le 24/01/2022 à 13h 02

Ces derniers km ne seraient ils pas les plus long a parcourir ? Dans un soucis d’économie de carburant il vaudrait mieux que le satélite « freine » le moins possible, non ?


Si j’ai bien tout compris, il a été lancé “juste” à la bonne vitesse pour que le freinage dû à l’attraction Terre + Soleil l’arrête au bon moment, sans repartir dans l’autre sens pour autant.


Le 24/01/2022 à 13h 37

dans l’infographie que je viens d’envoyer, l’on constate aussi les contraintes thermiques, totalement délirantes, auxquelles est soumis le télescope: 260° d’amplitude, à gérer sur une surface et un volume assez petits, c’est de l’orfèvrerie thermique.


Le 24/01/2022 à 18h 03

Oui, sur le principe, c’est pas plus compliqué qu’un radiateur de carte graphique à caloducs.


picoteras Abonné
Le 24/01/2022 à 13h 51

Mimoza a dit:


Ces derniers km ne seraient ils pas les plus long a parcourir ? Dans un soucis d’économie de carburant il vaudrait mieux que le satélite « freine » le moins possible, non ?




Oui, ce sont les plus longs à parcourir car il ralentit de plus en plus. Mais il ne consomme pas de carburant pour cela, c’est uniquement la gravité qui fait le job (JWST ne peut pas utiliser ses moteurs pour freiner : cela impliquerait qu’il se retourne à 180°, exposerait ses optiques et ses instruments au rayonnement solaire, les rendant inutilisables [par ex. en faisant fondre la colle qui les maintient]).



La NASA fera une émission en direct pour l’insertion au point de Lagrange 2 à partir de 21:00 ce soir (heure de Paris) : https://www.youtube.com/embed/pWklR2PBfQU?rel=0