Publié dans Internet

16

La Russie affirme avoir testé son « Internet souverain » avec succès

La Russie affirme avoir testé son « Internet souverain » avec succès

Le Kremlin explique vouloir se protéger des cyberattaques extérieures, comme le rapporte l’AFP. Selon Leonid Levin, chef de la Commission des technologies de l'information, « il s'agit de créer les conditions nécessaires au fonctionnement stable du segment russe d'Internet en cas de tentative extérieure d'affecter le réseau dans la Fédération de Russie ».

Une loi visant à créer un « Internet souverain » en Russie est ainsi entrée en vigueur début novembre. Des tests ont ensuite été menés fin décembre, avec succès selon le Kremlin.

« Les résultats des exercices ont montré que, de manière générale, les autorités et les entreprises de télécommunications sont prêtes à répondre efficacement aux risques et menaces », lâche le vice-ministre des Communications (Alexeï Sokolov) repris par l’AFP

Des voix ont rapidement soulevé le risque de censure suite à loi de début novembre. De leurs côtés, les autorités russes affirment qu'il ne s'agit pas d'isoler la Russie ni de se donner les moyens d'une censure généralisée : « Internet libre et Internet souverain, ces deux notions ne se contredisent pas », a affirmé Vladimir Poutine lors d‘une conférence de presse. 

16

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 1
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 12
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 5
16

Fermer

Commentaires (16)




« Internet libre et Internet souverain, ces deux notions ne se contredisent pas »



Tout à fait. Comme “Guerre propre” et “frappe aérienne chirurgicale” <img data-src=" />




« Internet libre et Internet souverain, ces deux notions ne se contredisent pas », a affirmé Vladimir Poutine lors d‘une conférence de presse.





et la marmotte … <img data-src=" />








WereWindle a écrit :



Tout à fait. Comme “Guerre propre” et “frappe aérienne chirurgicale” <img data-src=" />





<img data-src=" />



&nbsp;Ceci dit, vu l’échelle de leur pays, je les vois mal empêcher une infiltration sur leur réseau…

&nbsp;Il semble que la Russie soit la meilleure élève que nous en terme de déploiement de la fibre optique. S’ils sont capables de brancher des sous-marins sur des câbles marins, nous devons bien disposer d’un système européen équivalent, non ? (un bon vieu rasp branché dans les balkans :rulaiz: )



Cela dit y a un volontaire pour aller vérifier ? <img data-src=" />


Et nous en attendant en France on fait quoi ? Faut pas compter sur les “têtes de vainqueurs” qui nous gouvernent pour nous pondre un truc similaire… ils sont déjà pas foutus de gérer les affaires courantes…


Ils l’ont déjà créé, tout le monde s’est moqué de leur Minitel…



De nos jours nous faisons figure de précurseurs!


Combien de fois j’ai été tenté de ban les adresses IP russes sur certains serveurs (avec en prime la chine, Malaisie, Ukraine… ). Et pourtant je l’ai pas fait (au détriment de nuits de sommeil).

Internet compatible avec souverain qu’elle blague.


Risque de censure ? Peut-être.

&nbsp;

&nbsp;Mais la capacité de la Russie à créer ses propres moyens pour l’utilisation d’Internet devrait être saluée et imitée.&nbsp;

&nbsp;

En France, tout le monde utilise massivement les GAFA et autres, y compris “libres”, sans se préoccuper que c’est tout made in USA avec Patriot Act inclus. Quand Firefox fait passer par les DNS de Cloudflare, on considère que c’est un gain en sécurité et anonymat ! Or Mozilla - que j’utilise - c’est de fait étasunien AVANT d’être du libre. Donc j’utilise aussi cet excellent navigateur russe qu’est Yandex. Je panache NSA/FSB. Sans toutefois d’illusion : les polices collaborent fort bien entre elles et en continu.








JnnT a écrit :



En France, tout le monde utilise massivement les GAFAM et autres, y compris “libres”, sans se préoccuper que c’est tout made in USA avec Patriot Act inclus. Quand Firefox fait passer par les DNS de Cloudflare, on considère que c’est un gain en sécurité et anonymat ! Or Mozilla - que j’utilise - c’est de fait étasunien AVANT d’être du libre. Sans toutefois d’illusion : les polices collaborent fort bien entre elles et en continu.







Pour Mozilla, t’es pas obligé de passer par Cloudflare. C’est configurable.<img data-src=" />

Quand à la colaboration entre les polices pour attraper un dealer/assassin…ok. Mais que la NSA collabore avec le FSB… aheum.









dematbreizh a écrit :



Ils l’ont déjà créé, tout le monde s’est moqué de leur Minitel…



De nos jours nous faisons figure de précurseurs!







Je parlais d’un vrai réseau pouvant fonctionner en mode dégradé ou isolé du reste d’Internet, avec des doublons pour les TLD et indépendant de services non-nationaux pour effectuer des opérations de base, un truc qui permette à l’état de pouvoir assurer la continuité des services sociaux, des impôts, de l’urssaf, des services d’alertes, etc…&nbsp; par exemple en cas de coupure de tout ou partie des dorsales par une attaque balistique, ou par exemple un nouvelle menace informatique nécessitant une déconnexion d’Internet à long terme de tout le système informatique de l’état français, ou une ou plusieurs IEM de fortes ampleurs mettant une grosse partie de l’Internet en panne, ou même une coupure volontaire par exemple des USA afin de priver notre réseau des services critiques lui permettant de fonctionner… tout peut arriver , et c’est le boulot de certains de penser à tout ça !



C’est bien beau les tartuffes de la start-up nation qui s’improvisent grands modernisateurs et qui t’obligent à effectuer la plupart des interactions avec l’état via le Net, mais le jour où ça marche plus on fait comment ?



&nbsp;



Merci d’avoir enfin expliqué la problématique que la plupart des commentateurs n’a pas compris.


D’un point de vue réseau pur, il me semble que le DNS est la seule chose qui serait instantanément inutilisable dans les scénarios que tu cites. Or c’est contournable en modifiant les DNS des principaux FAI pour qu’ils ne soient plus seulement resolvers mais aussi autorité sur les TLDs voulus.



Tous les autres systèmes sont décentralisés (routage BGP, interco de réseau, NTP, etc)



Reste le problème des certificats, car je ne sais pas si on a une autorité qui peut émettre des certificats reconnus de base par les navigateurs standard (Chrome, Firefox, Edge), quelqu’un le sait ?



Je suis à 100% d’accord sur la partie logicielle/site, j’espère que les systèmes de l’état n’utilisent pas AWS, Azure ou autre. Pour les impôts je pense que c’est ok, mais pour la secu,&nbsp; l’urssaf et les différents autres sites stratégiques je ne suis pas très confiant.



En y pensant un peu plus, ce serait un test très intéressant à faire, comme un exercice incendie, tous les ans, on coupe les comm’ de et vers les autres pays et on regarde si tout fonctionne. Ce serait complexe à mettre en place, mais nécessaire.








quinto a écrit :



ou une ou plusieurs IEM de fortes ampleurs mettant une grosse partie de l’Internet en panne, ou même une coupure volontaire par exemple des USA afin de priver notre réseau des services critiques lui permettant de fonctionner… tout peut arriver , et c’est le boulot de certains de penser à tout ça !







Cage de Faraday ? <img data-src=" />







fred42 a écrit :



Merci d’avoir enfin expliqué la problématique que la plupart des commentateurs n’a pas compris.







On a surtout compris que la Russie se laisse enfumer par les occidentaux au point de pré-installer des applications en plus de filtrer on ne sait quoi. Et après ou avant un peu de désinformation nous évoque des mesures anti-apple. <img data-src=" />



En tout cas, je n’ai rien compris à ce que tu viens de dire et je ne comprends pas le rapport avec le sujet.



Leurs tests doivent permettre de vérifier que leur partie d’Internet reste fonctionnel en cas de coupure avec le reste du monde ou en cas d’attaques, parler d’application ou de mesures anti-apple est hors sujet.



Ça n’empêche pas que la Russie est sûrement très intrusive en terme de surveillance des échanges sur Internet.


Dans ce cas : remplace hors sujet par hors fil.

La dépêche de l’AFP citée sur apple est en bas de l’article.



Leurs tests peuvent tout à fait produire un internet résilient avec quelques modifs, mais cela reste dans le meilleur des cas un “kill switch avec effet mirroir” d’un point de vue de l’usage.

D’où que j’évoquais la cage de Faraday en réponse à quinto car les attaques par IEM peuvent être prévenues par blindage matériel sans forcément toucher au software. Après que l’internet russe survive à une attaque d’envergure… de fait ce serait le cas si il y avait un blindage préventif de tous les équipements. Plus simple, plus efficace.



Car la défense “en temps réel” face à une attaque des routeurs (genre cyberguerre…) produira uniquement pour l’armée du filtrage et de la détection donc à ce compte là et une fois de plus, l’armée, russe ou américaine, prend le public pour des truffes.


G suite, Office 365