Publié dans Sécurité

5

Démantèlement d’un groupe ukrainien de rançongiciels

Pilule rouge et bleue avec des messages codés

Europol annonce que des membres d'un groupe ukrainien de rançongiciels, et notamment leur chef âgé de 32 ans, ont été arrêtés. L’agence ajoute que trente logements situés dans les régions de Kyiv, Cherkasy, Rivne et Vinnytsia ont été perquisitionnés en lien avec cette affaire. « Cette opération intervient à un moment critique, alors que le pays est confronté aux défis posés par l'agression militaire de la Russie contre son territoire », commente l'agence.

Europol précise que ces perquisitions ont été effectuées en collaboration avec la police ukrainienne et une vingtaine d'enquêteurs norvégiens, français, allemands et américains.

Ce groupe ferait partie d'un réseau responsable d'une série d'attaques par ransomware contre des organisations dans 71 pays en utilisant, entre autres, les rançongiciels LockerGoga, MegaCortex, HIVE et Dharma.

Selon l'enquête, ils auraient chiffré les données de plus de 250 serveurs appartenant à de grandes entreprises.

Cette enquête se serait basée sur les données collectées lors d'une première vague d'arrestations en 2021 qui ont permis d'identifier de nouveaux suspects.

5

Tiens, en parlant de ça :

Spécialiste des signalements, Point de Contact s’apprête à déposer le bilan

Silence éloquent

17:49 SocialsSociété 4
Façade du bâtiment du New York Times

OpenAI contre-attaque et accuse le New York Times d’avoir « hacké » ses produits

16:27 DroitIA 3
Photo de la Maison-Blanche

Chine, Russie… Joe Biden veut interdire l’envoi de données sensibles américaines à six pays

Fort de roquefort

15:30 DroitSécu 2
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

5

Commentaires (5)


wanou Abonné
Le 29/11/2023 à 07h 49
Je sens qu'il va y avoir quelques aménagements des sanctions moyennant des petits services. Il faut bien participer à l'achat des munitions à envoyer au russes.
Modifié le 29/11/2023 à 07h49
ForceRouge Abonné
Le 29/11/2023 à 10h 42
Je me disais la même chose.
1/ Vous continuez, mais en tant que salarié de l'état
2/ Prison

Moi je prendrais 1 perso :)
Fabimaru Abonné
Le 29/11/2023 à 12h 57
Est-ce que un dev de malware apporte une plus-value si bénéfique pour un service étatique?
yvan Abonné
Le 29/11/2023 à 17h 00

Fabimaru

Est-ce que un dev de malware apporte une plus-value si bénéfique pour un service étatique?
L'article ne dit pas qu'ils sont les auteurs des logiciels
Le 29/11/2023 à 15h 57
Ces gens ne seraient pas liés au groupe russo-ukrainien qui avait déjà fait parler de lui il y a quelques mois ? Dont la partie rsse serait plus ou moins liée au GRU d'ailleurs ...