Publié dans Économie

24

50 Cent riche en bitcoins… ou pas

50 Cent riche en bitcoins… ou pas

Vous vous souvenez de l'histoire selon laquelle 50 Cent était devenu riche parce qu'il avait accepté les paiements en bitcoins en 2014 pour l'un de ses albums ? Elle était apparemment fausse.

Certains avaient en effet indiqué que l'opération lui avait rapporté 700 bitcoins, soit une petite fortune se comptant en millions de dollars (surtout à la fin de l'année dernière). Mais le chanteur a déclaré qu'il n'en était rien, selon un document relatif à sa procédure de banqueroute, rapporte The Verge.

Le service de paiement faisait en effet ce que font la plupart de ces sociétés : ils acceptent les paiements en bitcoins de la part des utilisateurs et les transfèrent en monnaie classique à leurs clients.

24

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 2
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 6
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

24

Fermer

Commentaires (24)


dommage pour lui, la société qui gère le paiement doit être contente par contre!


:nelson-haha: <img data-src=" />


“les transfèrent en monnaie classique à leurs clients”

C’est ballot. <img data-src=" />








Minikea a écrit :



dommage pour lui, la société qui gère le paiement doit être contente par contre!





Vraiment ?&nbsp;

Monsieur X dispose de 1 BTC d’une valeur de 100€ qu’il souhaite donner à FiftyCents. Que se passe-t-il ?&nbsp;




  • X verse 1 BTC à la société de paiement SdP&nbsp;

  • SdP verse 100€ à FiftyCent&nbsp;

    &nbsp;

    D’où viennent ces 100€ ?&nbsp;

  • soit elle vend le BTC sur le marché à environ 100€, et envoie l’argent à FiftyCents

    Dans ce cas la société n’a gagné que sa commission (et éventuellement un léger bénéfice sur la vente)

  • soit des fonds de la société, auquel cas, elle garde le BTC, et diminue ses fonds de 100€&nbsp;&nbsp;

    Dans ce cas, c’est exactement comme si elle avait directement acheté 1 BTC à 100€, il ne servait à rien d’être l’intermédiaire d’une transaction.

    &nbsp;

    Bref, la société n’y a rien gagné de plus que sa commission.&nbsp;

    La seule certitude est que Monsieur X aurait mieux fait de payer 100€ avec sa carte bancaire plutôt que de jouer les geeks…&nbsp;



Effectivement.

Personne n’a rien gagné dans cette affaire. A part ceux qui ont acheté le BTC à 100$


dans le deuxième cas, en le revendant 1 an plus tard, elle fait une plus value de x100. c’est dur à mettre en place car il faut une très grosse trésorerie de départ et très risqué car il faut revendre au bon moment mais il y a un bénéfice à le faire.



je ne sais pas qui a profité de ces BTC finalement mais ça a du profiter à quelqu’un, surement une plateforme d’échange quelconque.








Minikea a écrit :



dans le deuxième cas, en le revendant 1 an plus tard, elle fait une plus value de x100. c’est dur à mettre en place car il faut une très grosse trésorerie de départ et très risqué car il faut revendre au bon moment mais il y a un bénéfice à le faire.





J’ai pourtant essayé d’être clair: si la société dispose de la trésorerie, alors elle peut acheter directement les BTC, elle n’a pas besoin d’attendre que quelqu’un décide d’utiliser ses services de paiement.&nbsp;

&nbsp;

Une entreprise ayant la croyance forte que le cours du BTC va augmenter a juste besoin d’en acheter. Si cette entreprise s’est posée en tant qu’intermédiaire de conversion, c’est justement pour gagner de l’argent que le cours du BTC monte ou baisse. C’est un business où les risques de pertes sont minime. &nbsp;

Ajouter du trading de crypto (c’est ce que tu décris) à cette activité est le meilleur moyen de la couler.&nbsp;



Il va changer de nom alors ?


Ce qui est sûr c’est que le grand perdant est celui qui a acheté le CD 0,1BTC à l’époque…

1600€ à son max, j’espère qu’il l’a mis en vitrine le CD <img data-src=" />








Minikea a écrit :



dans le deuxième cas, en le revendant 1 an plus tard, elle fait une plus value de x100. c’est dur à mettre en place car il faut une très grosse trésorerie de départ et très risqué car il faut revendre au bon moment mais il y a un bénéfice à le faire.



je ne sais pas qui a profité de ces BTC finalement mais ça a du profiter à quelqu’un, surement une plateforme d’échange quelconque.



Aux plateformes d’échange, et à ceux qui on vendu au plus haut <img data-src=" />









Jarodd a écrit :



Il va changer de nom alors ?





0.0933 mBTC, c’est plus chiant à prononcer je trouve :/







Cypus34 a écrit :



Ce qui est sûr c’est que le grand perdant est celui qui a acheté le CD 0,1BTC à l’époque…

1600€ à son max, j’espère qu’il l’a mis en vitrine le CD <img data-src=" />





c’est monté au delà de 20K$, à un moment <img data-src=" />









Faith a écrit :



J’ai pourtant essayé d’être clair: si la société dispose de la trésorerie, alors elle peut acheter directement les BTC, elle n’a pas besoin d’attendre que quelqu’un décide d’utiliser ses services de paiement.







Pourquoi veux-tu que la société d’édition achète des BC ?

Elle accepte les paiments en BC, c’est tout. La différence c’est que quand on te paye en dollars (100\(), une fois les frais , les droits d'auteurs etc... il te reste admettons 20 \). 20\(, c'est toujours 20\).

Si on te paye en BC, à une date précise disons 0,1 BC qui valent 20\( à taut de change donné à la date du paiement, les 0,1 BC peuvent très bien valoir 1000 \) le lendemain, soit une commission de 980 $.

Bref, la société d’édition à tout intérêt à accepter les BC.

Mais elle peut aussi les revendre à perte, c’est par exemple le cas du fonctionnement des fonds de pension américains qui spéculaient avec l’épargne de leurs “clients” qui ont cotisé toutes leurs vies et qui ont tout perdu.





H.S: Je me suis posé la question de savoir qui était ce monsieur 50 cts. Merci Wikipédia.<img data-src=" />









Ricard a écrit :



Pourquoi veux-tu que la société d’édition achète des BC ?





Qui a parlé de la société d’édition ?









Ricard a écrit :



Bref, la société d’édition à tout intérêt à accepter les BC.

Mais elle peut aussi les revendre à perte, c’est par exemple le cas du fonctionnement des fonds de pension américains qui spéculaient avec l’épargne de leurs “clients” qui ont cotisé toutes leurs vies et qui ont tout perdu.





On sent l’expert en investissement qui parle: le BTC ça n peut que monter, et les vilains fond de pension perdent l’argent des braves gens.



&nbsp;Quelle tristesse de constater l’éducation financière des français, même jeunes.









Faith a écrit :



Qui a parlé de la société d’édition ?





My bad. Il s’agit d’une société de paiement.

Mais ça ne change rien à la fausseté de ton raisonnement. <img data-src=" />









Faith a écrit :



On sent l’expert en investissement qui parle: le BTC ça n peut que monter, et les vilains fond de pension perdent l’argent des braves gens.



 Quelle tristesse de constater l’éducation financière des français, même jeunes.





J’ai dit exactement le contraire dans le commentaire que tu cites. Tu pourrais le relire si tu veux.









Ricard a écrit :



J’ai dit exactement le contraire dans le commentaire que tu cites. Tu pourrais le relire si tu veux.





Tu as dit: “les 0,1 BC peuvent très bien valoir 1000 \( le lendemain, soit une commission de 980 \).&nbsp; Bref, la société d’édition à tout intérêt à accepter les BC”

&nbsp;Puis tu rajoutes “Mais elle peut aussi les revendre à perte”



Alors déjà, j’ai du mal à comprendre la cohérence de ton propos: “elle a tout à gagner, sauf si elle perd”.

Ensuite, non, la société d’édition n’a pas du tout intérêt à stocker des BTC: elle a des frais à payer, des salaires à verser, etc en vrais dollars, et une entreprise digne de ce nom ne peut pas s’amuser à voir diviser par 5 sa trésorerie juste avant la fin du mois.



Maintenant, si tu veux parler de la société de paiement, c’est une histoire un peu différente.&nbsp;



&nbsp;La société de paiement à tout intérêt à accepter tous les modes de paiements… &nbsp; ou pas.

Accepter un nouveau moyen de paiement, ça veut dire engager de l’argent pour le service informatique adapté, pour le stockage, rajouter de la sécurisation, et employer des gens qui connaissent le sujet, etc.

Bref, ça coute des dollars, et si c’est pour traiter 3 transactions par jour, la société de paiement ne risque pas de rentrer dans ces frais. Donc, non, elle n’a pas “tout intérêt” à accepter les paiments en BTC.



Second point, tu évoques la possibilité de de trader des cryptos pour la société de paiement. Mais trader, c’est un métier, donc ça suppose d’embaucher des gens compétents, donc de leurs verser un bon salaire ce qui veut dire beaucoup de coûts fixes qu’il faut rentabiliser.

Pour dire que la société à “tout intérêt” à trader des BTC, soit il faut n’avoir pas réfléchi 1 minute aux contraintes que ça représente, soit avoir imaginé que les cryptos “ça ne fait que monter”.



Et comme j’ai présumé que tu n’avais pas écrit un post sans réfléchir 1 minute, j’ai préféré supposer que tu étais complètement naïf quand aux évolutions de cours des cryptos.

&nbsp;

Enfin ici on parle de cryptos parce que c’est super à la mode. Je me demande si tu nous dirais que les société de paiement ont “tout intérêt” à autoriser les paiements en Dollar du Zimbabwe

?









Faith a écrit :



Tu as dit: “les 0,1 BC peuvent très bien valoir 1000 \( le lendemain, soit une commission de 980 \).  Bref, la société d’édition à tout intérêt à accepter les BC”

 Puis tu rajoutes “Mais elle peut aussi les revendre à perte”



Alors déjà, j’ai du mal à comprendre la cohérence de ton propos: “elle a tout à gagner, sauf si elle perd”.

Ensuite, non, la société d’édition n’a pas du tout intérêt à stocker des BTC: elle a des frais à payer, des salaires à verser, etc en vrais dollars, et une entreprise digne de ce nom ne peut pas s’amuser à voir diviser par 5 sa trésorerie juste avant la fin du mois.



Maintenant, si tu veux parler de la société de paiement, c’est une histoire un peu différente. 



 La société de paiement à tout intérêt à accepter tous les modes de paiements…   ou pas.

Accepter un nouveau moyen de paiement, ça veut dire engager de l’argent pour le service informatique adapté, pour le stockage, rajouter de la sécurisation, et employer des gens qui connaissent le sujet, etc.

Bref, ça coute des dollars, et si c’est pour traiter 3 transactions par jour, la société de paiement ne risque pas de rentrer dans ces frais. Donc, non, elle n’a pas “tout intérêt” à accepter les paiments en BTC.



Second point, tu évoques la possibilité de de trader des cryptos pour la société de paiement. Mais trader, c’est un métier, donc ça suppose d’embaucher des gens compétents, donc de leurs verser un bon salaire ce qui veut dire beaucoup de coûts fixes qu’il faut rentabiliser.

Pour dire que la société à “tout intérêt” à trader des BTC, soit il faut n’avoir pas réfléchi 1 minute aux contraintes que ça représente, soit avoir imaginé que les cryptos “ça ne fait que monter”.



Et comme j’ai présumé que tu n’avais pas écrit un post sans réfléchir 1 minute, j’ai préféré supposer que tu étais complètement naïf quand aux évolutions de cours des cryptos.

 

Enfin ici on parle de cryptos parce que c’est super à la mode. Je me demande si tu nous dirais que les société de paiement ont “tout intérêt” à autoriser les paiements en Dollar du Zimbabwe

?





Bon, j’ai pas parler de trader les BC, j’ai juste dit que le BC permet de faire une grosse plus value dû à sa volatilité. D’où son intérêt. Si je vends un livre d’occasion sur le bon coin et que l’acheteur veut me le payer en BC, évidement que j’accepte, je suis pas fou. Il y a une forte probabilité que sa valeur augmente et que mon livre me rapporte au final plus que si je l’avais vendu en euros. C’est assez simple à comprendre non ?

J’ai pas besoin d’engager de trader (qui ont presque tous disparus au passage), surtout si je suis une entreprise de paiement qui doit regorger d’experts fiancier, vu que c’est un peu leur job.

Le BC est juste un moyen de paiement, tout comme l’or. Si je te propose de payer en OR au cours actuel, tu acceptes ou tu refuses ?









Ricard a écrit :



Bon, j’ai pas parler de trader les BC,



&nbsp;

Ben si, tu ne fais que ça:

“j’ai

juste dit que le BC permet de faire une grosse plus value dû à sa

volatilité.”

“Il y a une forte probabilité que sa valeur augmente”



Propos qui seraient plus adaptés dans la bouche de Kevin, dans sa vidéo “devenir riche depuis son canapé”.







J’ai pas besoin

d’engager de trader (qui ont presque tous disparus au passage), surtout

si je suis une entreprise de paiement qui doit regorger d’experts

fiancier, vu que c’est un peu leur job.



Arrrggg ! Tu veux me donner une attaque ?

Parce que pour toi le paiement, c’est le même métier que le trading sur devise ? COmment veux tu construire une pensée cohérente en partant sur des bases aussi bancales ?

Pour faire un parallèle avec un domaine que tu dois mieux connaitre, c’est du même niveau que “oh, t’es informaticien, tu dois pouvoir réparer mon four connecté, non ?”, ou bien “Tu programmes en Java ? J’ai un bug dans mon programme Cobol, tu peux le régler pour demain ?”

&nbsp;



et

que mon livre me rapporte au final plus que si je l’avais vendu en

euros. C’est assez simple à comprendre non ?



C’est simple de comprendre que tu ne comprends pas que c’est rigoureusement équivalent.

&nbsp;Si tu l’avais vendu en euros, tu aurais pu convertir ces euros en BTC, et si tu reçois des BTC, tu peux les convertir en euros. On s’en fout de la devise dans laquelle tu vend ton livre, ce qui compte c’est ce que tu fais de cet argent.



ET si tu es logique avec toi-même, si ta conviction est que le BTC va monter, quand tu vends un livre en euros, convertis ces euros en BTC tout de suite.

&nbsp;



Le BC est juste un moyen de

paiement, tout comme l’or. Si je te propose de payer en OR au cours

actuel, tu acceptes ou tu refuses ?



Je refuse catégoriquement, sauf si tu payes (nettement) plus cher.



&nbsp;Pour l’or comme pour le BTC, ton paiement va me forcer à faire des opérations dont je n’ai pas l’habitude et qui vont me coûter du temps et peut-être des euros:




  • pour l’or: faire expertiser ce que tu me donnes, louer un coffre à la banque

  • pour le BTC: ouvrir un wallet, éventuellement acheter un ledger, ou me lancer dans l’impression de multiples paper-wallets, en priant pour ne pas perdre mes accès tout en surveillant les cours.



    Si je veux du BTC ou de l’or, je prends ton paiement en euros, et j’achète ce que je veux, auprès du professionnel qui me convient, au prix que j’accepte de payer. Et c’est d’ailleurs ce que je fais puisque j’ai à la fois de l’or et des BTC à la maison.



    Et si tu me proposes de me payer en poulet fermier, ou en galets de mer du Nord, je risque de refuser aussi.

    &nbsp;

    &nbsp;









Faith a écrit :



Ben si, tu ne fais que ça:

“j’ai

juste dit que le BC permet de faire une grosse plus value dû à sa

volatilité.”

“Il y a une forte probabilité que sa valeur augmente”



Propos qui seraient plus adaptés dans la bouche de Kevin, dans sa vidéo “devenir riche depuis son canapé”.







Arrrggg ! Tu veux me donner une attaque ?

Parce que pour toi le paiement, c’est le même métier que le trading sur devise ? COmment veux tu construire une pensée cohérente en partant sur des bases aussi bancales ?

Pour faire un parallèle avec un domaine que tu dois mieux connaitre, c’est du même niveau que “oh, t’es informaticien, tu dois pouvoir réparer mon four connecté, non ?”, ou bien “Tu programmes en Java ? J’ai un bug dans mon programme Cobol, tu peux le régler pour demain ?”

 



C’est simple de comprendre que tu ne comprends pas que c’est rigoureusement équivalent.

 Si tu l’avais vendu en euros, tu aurais pu convertir ces euros en BTC, et si tu reçois des BTC, tu peux les convertir en euros. On s’en fout de la devise dans laquelle tu vend ton livre, ce qui compte c’est ce que tu fais de cet argent.



ET si tu es logique avec toi-même, si ta conviction est que le BTC va monter, quand tu vends un livre en euros, convertis ces euros en BTC tout de suite.

 



Je refuse catégoriquement, sauf si tu payes (nettement) plus cher.



 Pour l’or comme pour le BTC, ton paiement va me forcer à faire des opérations dont je n’ai pas l’habitude et qui vont me coûter du temps et peut-être des euros:




  • pour l’or: faire expertiser ce que tu me donnes, louer un coffre à la banque

  • pour le BTC: ouvrir un wallet, éventuellement acheter un ledger, ou me lancer dans l’impression de multiples paper-wallets, en priant pour ne pas perdre mes accès tout en surveillant les cours.



    Si je veux du BTC ou de l’or, je prends ton paiement en euros, et j’achète ce que je veux, auprès du professionnel qui me convient, au prix que j’accepte de payer. Et c’est d’ailleurs ce que je fais puisque j’ai à la fois de l’or et des BTC à la maison.



    Et si tu me proposes de me payer en poulet fermier, ou en galets de mer du Nord, je risque de refuser aussi.





    Qu’est-ce que tu ne comprends pas quand je dis que je parle pas de trading ?

    Les taux de conversion, ça te parle ?

    Pourquoi certains sites d’E-commerce te vende un iTruc 990€ alors qu’il est vendu ailleurs à 990$ ?

    C’est une opportunité commerciale.

    Cette société saisit cette opportunité du taux de change, c’est pas une fin en soi.

    Pour reprendre ton argument sur le fait convertir des euros en BC et inversement, c’est pas le boulot de la société. Si je suis ton raisonnement, elle ne doit accepter que des paiement en dollars. C’est ridicule.

    Elle convertit de fait, elle encaisse de l’argent, que ce soit du dollar, de l’euro, du BC ou des cacahuètes. Peut importe du moment que c’est légal. En suite elle revend ces monnaies quand le taux de change est le plus intéressant. Avec le BC, les chances de faire plus de profits qu’avec un paiement en euros (proche du dollar en variation) est plus important. C’est simple non ?

    Je vois vraiment pas ce que tu comprends pas là-dedans…









Ricard a écrit :



Qu’est-ce que tu ne comprends pas quand je dis que je parle pas de trading ?





En choisissant de garder une devise autre que ta devise de consommation, tu fais un choix d’investisseur/spéculateur. Si en plus tu parles de vendre le lendemain ou 1 mois plus tard, tu fais un choix de trader.



C’est la définition même de la chose, je ne sais même pas comment tu peux ne pas t’en rendre compte.

&nbsp;



Pourquoi certains sites d’E-commerce te vende un iTruc 990€ alors qu’il est vendu ailleurs à 990\( ?

C'est une opportunité commerciale.

Cette société saisit cette opportunité du taux de change, c'est pas une fin en soi.



Non.

&nbsp;

D'une part les sociétés se couvrent contre les effets de change, parce que justement, les sociétés savent que les évolutions de change sont dangereuses pour elles.

D'autre part, le prix de 990€ contre 990\)
sont dûs à deux choses essentielles:




  • les différences de taxes

  • le fait que l’entreprise a des employés/bureaux/frais en zone euro, et qu’il faut les payer en euros et pas en dollars. Il faut donc s’adapter aux coûts locaux.





    Avec le BC, les chances de faire plus de profits qu’avec un paiement en

    euros (proche du dollar en variation) est plus important. C’est simple

    non ?



    Les chances de faire plus de profit, ou moins de profits ou de faire des pertes, ou de faire faillite, OUI.

    Tu restes encore sur l’idée stupide que “le BTC, ça ne peut que monter”. Si c’était le cas, Apple arrêterait de vendre du matos, il se contenterait de convertir son magot en BTC et d’attendre que ça monte.



    &nbsp;









Faith a écrit :



En choisissant de garder une devise autre que ta devise de consommation, tu fais un choix d’investisseur/spéculateur. Si en plus tu parles de vendre le lendemain ou 1 mois plus tard, tu fais un choix de trader.



C’est la définition même de la chose, je ne sais même pas comment tu peux ne pas t’en rendre compte.







J’ai des Louis d’or à la maison. Si j’attends un peu pour espérer les vendre au pus haut, je suis un trader ?

Wouahhhh, je savais pas que c’était si simple…. 





Les chances de faire plus de profit, ou moins de profits ou de faire des pertes, ou de faire faillite, OUI.

Tu restes encore sur l’idée stupide que “le BTC, ça ne peut que monter”. Si c’était le cas, Apple arrêterait de vendre du matos, il se contenterait de convertir son magot en BTC et d’attendre que ça monte.



Juste pour ton info, je suis plutôt de l’avis que le BC n’a pas d’avenir et qu’il finira par s’effondrer, comme toute bulle, ça va pêter. D’ailleurs, le BC a fait une énorme chute il y a quelques semaines, donc non, je ne pense pas qu’il ne fera que monter, au contraire. J’ai juste dit qu’il n’a fait que monter ces dernières années, rien de plus.

Et que comme toute monnaie, ça monte, ça descend, et un jour, ça disparaît.

Une seule monnaie n’a pas disparu depuis sa création, c’est l’or. Ca valait quelque chose il y a 5000 ans, ça vaudra toujours quelque chose dans 5000 ans.

L’or, c’est la seule monnaie que j’accepterai les yeux fermés, contrairement à toi. Tout s’explique.









Ricard a écrit :



J’ai des Louis d’or à la maison. Si j’attends un peu pour espérer les vendre au pus haut, je suis un trader ? &nbsp;





&nbsp;&nbsp;Oui, tout à fait:

“Un trader est une personne qui travaille sur les marchés financiers. Son objectif est d’acheter un actif financier (une devise, une action, une obligation…) et de le revendre plus cher, pour dégager une plus-value.

(…)

il peut travailler pour son propre compte, pour en tirer un revenu

personnel. L’une des différences fondamentales avec un gérant de

portefeuille classique est liée à l’aspect spéculatif de ses

transactions.”



Tu es pile dans la définition.





Wouahhhh, je savais pas que c’était si simple….&nbsp;



Quand tu arriveras à en vivre, tu nous dira si c’est simple ou non.

Pour le moment, tu viens de découvrir que tu es un trader, alors n’espère pas faire de miracle.

&nbsp;



J’ai juste dit qu’il n’a fait que monter ces dernières

années, rien de plus.



Mensonge.

Tu as dit: “ Il y a une forte probabilité que sa (du BTC) valeur augmente”.

&nbsp;



Une seule monnaie n’a pas disparu depuis sa création, c’est l’or. Ca

valait quelque chose il y a 5000 ans, ça vaudra toujours quelque chose

dans 5000 ans.



L’or est une convention. Son statut de réserve de valeur lui vient essentiellement de deux points:




  • il n’est pas victime d’oxydation en temps normal

  • c’est un métal qui ne servait à rien de productif avant l’ère de l’électronique (et encore maintenant, il reste bien dispensable).

    &nbsp;



    L’or, c’est la seule monnaie que j’accepterai les yeux fermés, contrairement à toi. Tout s’explique.



    Et pourtant sa valeur est purement conventionnelle, comme celle de l’euro.&nbsp;

    Si l’or devait retrouver un jour son cours de matière première, tes économies prendraient un sacré bouillon (genre pire qu’avec des BTC)

    &nbsp;

    Et l’accepter les yeux fermés, c’est bien gentil, mais je me demande comment tu ferais pour différencier une pièce d’or d’une pièce contrefaite (avec coeur en plomb pour respecter les poids)

    Tu utilises le test du mercure ?