4G (LTE) en France : faisons le point

4G (LTE) en France : faisons le point

Pas d'inversion entre le 4 et le point

Avatar de l'auteur
Nil Sanyas

Publié dans

Société numérique

26/09/2012
35

4G (LTE) en France : faisons le point

C'est désormais officiel, SFR proposera fin novembre sa 4G aux habitants lyonnais, ceci alors que tout le monde s'attendait à l'arrivée de la 4G début 2013. SFR avait-il le droit de lancer son offre mobile très haut débit si tôt ? Que feront les autres opérateurs ? Adopteront-ils la même méthode que SFR ? La 4G est-elle réellement de la 4G ? Faisons le point.

sfr logo 4g

SFR tente le ville par ville

Alors que nous attentions à voir les opérateurs français proposer la 4G dans un certain nombre de grandes villes à travers le pays, la firme au carré rouge a créé la surprise en ne lançant son très haut débit mobile qu'à Lyon dans un premier temps.

 

Montpellier sera la seconde ville à en profiter d'ici la fin de l'année. Ce n'est pas une surprise dès lors que nous savons depuis le mois de mars que la capitale des Gaules et celle du Languedoc Roussillon étaient les priorités de SFR en matière de couverture 4G.

 

Outre ces deux villes, Marseille a toutes les chances d'être la prochaine ville sur la liste, sachant que l'opérateur y déploie ses antennes 4G depuis des mois. Enfin, des villes comme Grenoble, Toulon, Nice, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lille, Lens-Douai et Strasbourg sont les plus susceptibles de goûter à la 4G de SFR rapidement. En effet, ces villes sont les plus peuplées de France (hors Paris, Marseille, Lyon et Montpellier) et SFR a historiquement augmenté ses débits dans ces villes en primeur. Il n'y a donc pas de raison que la 4G échappe à cette règle.

 

Notons tout de même que les opérateurs ont l'obligation de couvrir aussi des zones de faibles et moyennes densités dans les années à venir. Des villes plus petites seront donc certainement concernées par la 4G dans les mois à venir.

 

Cette stratégie étonnante de la part de SFR a pour principaux intérêts de permettre à l'opérateur d'être le tout premier à entrer dans la 4G. Qui plus est, déployer ville par ville son réseau 4G lui donnera une mise en avant médiatique régulière. Une bonne publicité gratuite qui ne se refuse pas.

Orange et Bouygues optent pour une stratégie différente

Du côté des deux concurrents de SFR, la politique mise en place sera différente. Interrogé par BFM Business, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a affirmé qu'il préférait couvrir plusieurs villes avant de lancer ses offres. Marseille, Lille et Lyon seront assurément concernées. Nantes devrait aussi être couverte rapidement.

« Pour nous, il est essentiel de coupler les investissements réseaux avec le développement des terminaux. Pour l’instant, nous estimons qu’il n’y en a pas assez. L’annonce de SFR ne va pas faire changer nos plans » a ainsi expliqué Stéphane Richard.

 

En somme, Orange ne proposera pas de 4G cette année et préfère attendre le premier trimestre 2013 pour déployer ses ailes, que ce soit pour offrir de nombreuses villes dès le départ (une quinzaine au moins) ou encore pour proposer aux clients un plus vaste choix de smartphones compatibles. En effet, rappelons que pour le moment, SFR ne propose que deux appareils compatibles 4G : le One XL de HTC et le Razr HD de Motorola. 

 

Concernant Bouygues Télécom, l'opérateur suivra la même logique que Orange. Contacté par PCINpact, Bouygues Télécom nous a ainsi confirmé que ses plans n'étaient en rien changés. Le troisième opérateur mobile de France proposera bien ainsi sa la 4G au premier trimestre 2013, comme prévu. Et à l'instar d'Orange, il n'est pas question de proposer de la 4G ville par ville, mais plutôt de commencer par un grand nombre de communes couvertes.

 

MàJ : Free Mobile est pour l'instant très discret au sujet de la 4G. Selon Xavier Niel, il faudra attendre l'année 2013 pour pouvoir tester la 4G chez l'opérateur. Sans plus de précisions.

Loin de la LTE Advanced

 

Si l'expression 4G sera d'usage, il faut rappeler que cette 4G n'en est pas vraiment une. En effet, la véritable 4G, le LTE Advanced, doit procurer des débits pouvant atteindre 1 Gb/s en débit descendant (téléchargement) et 200 M/s en débit montant (upload). Or les débits que nous proposeront SFR, Orange et Bouygues ne devraient pas dépasser les 100 Mb/s en download et pas beaucoup plus de 20 Mb/s en upload, tout du moins dans un premier temps.

 

S'il s'agit d'excellents débits, largement supérieurs à la plupart des lignes fixes actuelles, cela n'en reste pas moins qu'une sous 4G ou une super 3G. L'écart entre le H+ (42 Mb/s) et la 4G est de plus loin d'être exceptionnel, contrairement aux différences qui séparaient la 3G de la 2G.

 

La véritable 4G verra assurément le jour dans de nombreuses années. Reste à savoir quand et sous quel nom. Nous comptons sur les opérateurs pour nous trouver ce qui suivra la 3G, la 3G+, le H+, le Dual Carrier et la 4G. Cela s'appellera peut-être la 4G+, la Super 4G ou pourquoi pas tout simplement la 5G ?

 

Notez que l'ARCEP impose un débit minimum de 60 Mb/s aux opérateurs (pour leur maximum annoncé). En-deçà, cela ne pourra donc être vendu comme de la 4G.

SFR a-t-il le droit de proposer de la 4G avant le 1er janvier 2013 ?

La question a été posée par certains de nos lecteurs. En effet, pour beaucoup, les licences 4G accordées par l'ARCEP l'an passé aux opérateurs mobiles ne devaient être exploitées qu'à partir du 1er janvier prochain au plus tôt. Cette information est totalement fausse.

Depuis le mois de janvier dernier, les opérateurs mobiles français peuvent lancer la 4G. Quand ils le souhaitent. Bouygues pourrait ainsi très bien proposer la 4G dès demain là où il est présent (à Lyon notamment). Il ne le fera pas pour des raisons stratégiques et techniques, mais il le pourrait.

Les seules obligations imposées aux opérateurs concernent la qualité du réseau et la couverture du territoire et de la population. Pour le reste, Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile peuvent se lancer dans la 4G demain, dans un mois, dans trois mois, dans six mois ou pourquoi pas dans un an. Mais dès lors que SFR a fait le premier pas, il est certain que les autres opérateurs ne peuvent plus se permettre de perdre du temps.

Et Paris ?

Nous le savons depuis quelques jours, la Mairie de Paris a enfin trouvé une entente avec les opérateurs. Si cet accord ne permettra pas à la capitale française de tester la 4G en premier, son retard sur les autres villes devrait néanmoins être limité. Pour les opérateurs, couvrir Paris est primordial afin d'atteindre un maximum de clients (à moindres coûts), mais aussi pour afficher un taux de couverture de la population très élevé rapidement.

 

Quand la 4G arrivera donc à Paris ? Selon Stéphane Richard, toujours, il ne faut pas s'attendre à voir la ville couverte avant l'été 2013. D'ici là, bien d'autres communes françaises seront couvertes et pourront profiter de la 4G. Contactés, les autres opérateurs n'ont pas souhaité nous donner de détails sur leur couverture 4G de Paris.

35

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

sfr logo 4g

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (35)


Kaelung Abonné
Le 26/09/2012 à 06h 35

t

4G (LTE) en France : faisons le point

Pas d’inversion entre le 4 et le point





Enorme <img data-src=" />



Commencer le boulot par ça le matin c’est ultime merci!!


Le 26/09/2012 à 06h 45

En tous cas le point pour nous les lyonnais est vite fait: tous les opérateurs sont la!



Un collègue qui travail dans ces installations d’antenne me disait qu’elle était concentrée principalement autour des centres commerciaux comme la part dieu, donc attention à l’effet démo en magasin pour n’avoir que de la 3g de retour sur le canapé!


Le 26/09/2012 à 07h 03







Kaelung a écrit :



t



Enorme <img data-src=" />



Commencer le boulot par ça le matin c’est ultime merci!!





putain, j’ai mis 3 plombes à la comprendre <img data-src=" /> fatigué



Le 26/09/2012 à 07h 25

Le sous titre <img data-src=" />



<img data-src=" />


Le 26/09/2012 à 07h 26

Ce sous titre <img data-src=" />


cavibern Abonné
Le 26/09/2012 à 07h 32

On promet la 4G c’est bien mais encore faudrait-il déjà pouvoir bénéficier de la 3G sans habiter le cœur des villes!!


Le 26/09/2012 à 07h 33



Si l’expression 4G sera d’usage, il faut rappeler que cette 4G n’en est pas vraiment une.



La 4G, ça a toujours été du 100 Mbps. Donc si SFR offre ce débit, ce n’est pas de la 4G au rabais, c’est bien de la vraie 4G.



L’écart entre le H+ (42 Mbps) et la 4G est de plus loin d’être exceptionnel, contrairement aux différences qui séparaient la 3G de la 2G.



???

La 2G (EDGE) avait un débit théorique de 384 Kbps. Quand on est passé à la 3G (UMTS), première version du nom, quel débit avait-il ? 384 Kbps aussi.

Je me souviens que dans la pratique, avec mon abonnement Orange, en EDGE j’étais autour de 110 Kbps et autour de 200 Kbps en UMTS.

Celà dit, l’article dit n’importe quoi.


Le 26/09/2012 à 07h 42







Kaelung a écrit :



t



Enorme <img data-src=" />



Commencer le boulot par ça le matin c’est ultime merci!!









Lapin compris <img data-src=" />



Le 26/09/2012 à 07h 42

La vraie question c’est : à partir de quel siècle ce sera dispo dans les offres Sosh/BandYou/RED ? Avec quel surcoût ?


Le 26/09/2012 à 07h 52







cavibern a écrit :



On promet la 4G c’est bien mais encore faudrait-il déjà pouvoir bénéficier de la 3G sans habiter le cœur des villes!!





Je sais pas dans quels coins tu traines, mais c’est rare que je sois en edge maintenant.



Le 26/09/2012 à 07h 53







Mudman a écrit :



La 4G, ça a toujours été du 100 Mbps. Donc si SFR offre ce débit, ce n’est pas de la 4G au rabais, c’est bien de la vraie 4G.







Wikipedia :



In March 2008, the International Telecommunications Union-Radio communications sector (ITU-R) specified a set of requirements for 4G standards, named the International Mobile Telecommunications Advanced (IMT-Advanced) specification, setting peak speed requirements for 4G service at 100 megabit per second (Mbit/s) for high mobility communication (such as from trains and cars) and 1 gigabit per second (Gbit/s) for low mobility communication (such as pedestrians and stationary users).



Actuellement, le contrat n’est pas respecté (100 Mbit/s en pic, donc en mobilité “stationnaire”), donc c’est bien de la pré-4G suivant la décision originelle. Bon, on peut dire que LTE est de la 4G pour simplifier (nouvelle architecture qui permettra d’atteindre les débits cibles avec de l’évolution et non pas de la révolution).



Le 26/09/2012 à 07h 55







Mudman a écrit :



La 4G, ça a toujours été du 100 Mbps. Donc si SFR offre ce débit, ce n’est pas de la 4G au rabais, c’est bien de la vraie 4G.





Le LTE tel qu’il est actuellement (en France et partout ailleurs) n’est pas réellement de la 4G. Pour avoir de la vraie 4G, c’est le LTE advanced (qui est actuellement en phase d’expérimentation par DoCoMo au japon)



Le 26/09/2012 à 08h 03

Ils vont se dépêcher de le faire aussi car ce sera un super argument de vente pour faire remonter le prix des forfaits à leur niveau d’il y a deux ans <img data-src=" />


Le 26/09/2012 à 08h 11

Et concernant free ?

leurs antennes ne sont pas compatible 4 G ?


Le 26/09/2012 à 08h 30







cayan a écrit :



Et concernant free ?

leurs antennes ne sont pas compatible 4 G ?







Même question, Free arrive quand dans cette histoire ?







Tolor a écrit :



Je sais pas dans quels coins tu traines, mais c’est rare que je sois en edge maintenant.







J’habite à environ 10 min d’Avignon, et pourtant j’ai aucun réseau 3G Orange (SFR & Bouygues si) dans ma “petite” ville… et sa gave d’ailleurs, car d’après la carte du déploiement de la 3G, j’y suis en plein dedans <img data-src=" />



justmwa Abonné
Le 26/09/2012 à 08h 31

Je ne comprends pas cet engouement pour la 4G. Les débits 3G sont rarement atteints (voire jamais), et le mix voix-4G n’est pas du tout au point (cf les iPhone aux US qui ne peuvent faire les 2 en même temps). Tout le monde se concentre sur l’accès côté client (adsl, fibre, 3g) mais jusqu’à preuve du contraire c’est le côté internet qui est pris en défaut (free-youtube étant l’exemple le plus flagrant).


Le 26/09/2012 à 08h 33







cavibern a écrit :



On promet la 4G c’est bien mais encore faudrait-il déjà pouvoir bénéficier de la 3G sans habiter le cœur des villes!!





Et même s’il y a de la 3G, encore faudrait-il qu’elle fonctionne correctement !!!



Le 26/09/2012 à 08h 34







cayan a écrit :



Et concernant free ?

leurs antennes ne sont pas compatible 4 G ?





Leur réseau serait compatible, ils ont des fréquences (pas excessivement intéressantes), mais lancer un réseau 4G n’est pas juste un appui sur un bouton ! Ça nécessite des études radios. C’est probable qu’ils attendent le lancement des autres pour profiter de l’itinérance avec l’un d’entre eux.



Puis, à mon humble avis, la majorité des clients de Free Mobile n’y sont pas allés pour retourner sur les forfaits à 50€+ des opérateurs, donc ils sont prêts à patienter pour la 4G (à moins que les sous-marques Sosh/Red/B&You intègre la 4G à moins de 25€).

Les critiques sur le débit merdique en 3G de Free Mobile montrent que les clients qui considèrent le débit comme important partent déjà vers les autres, indépendamment de la 4G.



Le 26/09/2012 à 08h 42







nytral a écrit :



Je ne comprends pas cet engouement pour la 4G. Les débits 3G sont rarement atteints (voire jamais), et le mix voix-4G n’est pas du tout au point (cf les iPhone aux US qui ne peuvent faire les 2 en même temps). Tout le monde se concentre sur l’accès côté client (adsl, fibre, 3g) mais jusqu’à preuve du contraire c’est le côté internet qui est pris en défaut (free-youtube étant l’exemple le plus flagrant).





Ne pas confondre le débit par cellule et celui par utilisateur ! La partie accès atteint la saturation sur les cellules des grandes villes, la 4G va lutter contre ce phénomène en augmentant le débit par cellule à partager entre les différents utilisateurs et en augmentant le spectre disponible (les abonnés ne vont pas passer de la 3G à la 4G en un jour, donc la 3G + la 4G seront utilisées dans la même zone).



Le côté Internet est en effet pris en défaut, mais ça reste un autre problème (assez limité, vu que c’est un bridage volontaire), qui ne réduit pas l’impact de la saturation de l’accès.



Pour le mix voix-4G, oui ce n’est pas au point mais ce n’est pas gênant (la transition est transparente normalement).



Le 26/09/2012 à 08h 42

En gros cette 4G aura les mêmes débits que le Double Carrier de SFR ?

Quel intérêt dans ce cas d’acheter un mobile 4G- ?


Le 26/09/2012 à 08h 42







copaz a écrit :



En gros cette 4G aura les mêmes débits que le Double Carrier de SFR ?

Quel intérêt dans ce cas d’acheter un mobile 4G- ?





Profiter d’une nouvelle gamme de fréquence non saturée pour obtenir un meilleur débit ?



Le 26/09/2012 à 09h 41



Si l’expression 4G sera d’usage, il faut rappeler que cette 4G n’en est pas vraiment une. En effet, la véritable 4G, le LTE Advanced, doit procurer des débits pouvant atteindre 1 Gb/s en débit descendant (téléchargement) et 200 M/s en débit montant (upload). Or les débits que nous proposeront SFR, Orange et Bouygues ne devraient pas dépasser les 100 Mb/s en download et pas beaucoup plus de 20 Mb/s en upload, tout du moins dans un premier temps.



Oui mais non. Il n’y à guère que le 3GPP qui dit que LTEa=4G et LTE=3G. Mais c’est plus pour des raisons historiques qu’autre chose.



La différence entre 3G et 4G ne se situe pas que au niveau du débit, mais au niveau de la technologie réseau. La 3G et le LTE n’ont strictement rien à voir. Le LTE Advanced par contre est comme le LTE, si ce n’est quelques améliorations permettant d’atteindre des débits plus élevés.



Au niveau du réseau LTE = EPS alors que 3G = UMTS.



Aux US, 4G=HSPA+ et là c’est tiré par les cheveux, ok. Mais en Europe 4G = LTE et ça fait sens.



EDIT: au passage on peut aussi faire du Dual Carrier en 4G, ça double aussi les débit. La 4G (LTE) permet même de faire du 8xCarrier.


Le 26/09/2012 à 09h 57

Lyon, la capaitale des gaules de la 4 G.



Sinon, j’espérais que cet article serai aussi l’occasion de faire le point sur les technos entre la France et l’étranger. J’ai pas tout suivi sur ce sujet et suis assez perdu.

Merci Skeeder pour les explications / US.


Le 26/09/2012 à 10h 47

scrogneugneu. On oublie de dire que la pile protocolaire de la 4g est completement pensée IP et nettement plus simple que celle de la 3g…

eT puis franchement les firmware radio open source vont se faire desirer, car avec un appareil qui a les antennes/amplis/puissance de traitement, ne pas pouvoir avoir accès a la 4g parce que le constructeur a decidé de ne pas mettre à jour le firmware radio pour forcer les gens a racheter un terminal… on connait la chanson hein…. pour ceux qui ont terminal android, allez voir l’effort ‘replicant’ (cf… google)


Le 26/09/2012 à 12h 42

@Nil: Merci pour le point :)


Le 26/09/2012 à 16h 05







Skeeder a écrit :



Oui mais non. Il n’y à guère que le 3GPP qui dit que LTEa=4G et LTE=3G. Mais c’est plus pour des raisons historiques qu’autre chose.



La différence entre 3G et 4G ne se situe pas que au niveau du débit, mais au niveau de la technologie réseau. La 3G et le LTE n’ont strictement rien à voir. Le LTE Advanced par contre est comme le LTE, si ce n’est quelques améliorations permettant d’atteindre des débits plus élevés.



Au niveau du réseau LTE = EPS alors que 3G = UMTS.



Aux US, 4G=HSPA+ et là c’est tiré par les cheveux, ok. Mais en Europe 4G = LTE et ça fait sens.



EDIT: au passage on peut aussi faire du Dual Carrier en 4G, ça double aussi les débit. La 4G (LTE) permet même de faire du 8xCarrier.







J’imagine que tu es mieux placé que le 3GPP et l’ITU pour savoir quand un réseau peut être défini 4G.



La différence entre la 3G et la 4G c’est le débit et pis c’est tout. Le réseau qui change ? Non, les antennes et les techniques de transmissions d’ondes, oui mais le coeur de réseau lui reste très proche. (Free pourrait “activer” la 4G demain sans rien toucher, ou presque).



Je pense que les réseaux LTE sont dits 4G pour des raisons marketing et c’est aider par le fait les gens font l’amalgame entre LTE et LTE-a.



Tu le dis toi-même, au US les réseaux H+ sont dits 4G car l’opérateur veut l’écrire sur ses affiches de pub.



Comme je suis sympa je vais mettre un lien : wiki] qui fournit de nombreuses sources.




Le 26/09/2012 à 16h 47







jiph a écrit :



J’imagine que tu es mieux placé que le 3GPP et l’ITU pour savoir quand un réseau peut être défini 4G.



La différence entre la 3G et la 4G c’est le débit et pis c’est tout. Le réseau qui change ? Non, les antennes et les techniques de transmissions d’ondes, oui mais le coeur de réseau lui reste très proche. (Free pourrait “activer” la 4G demain sans rien toucher, ou presque).



Je pense que les réseaux LTE sont dits 4G pour des raisons marketing et c’est aider par le fait les gens font l’amalgame entre LTE et LTE-a.



Tu le dis toi-même, au US les réseaux H+ sont dits 4G car l’opérateur veut l’écrire sur ses affiches de pub.



Comme je suis sympa je vais mettre un lien : wiki] qui fournit de nombreuses sources.





Si si, le coeur du réseau change énormément avec le LTE. Justement…

Tu appelle comment ton réseau sans fil chez toi? Le Wi-Fi non? Pas le ASFI*?

Bref, c’est pas parce qu’une bande de barbue coincés ont décidé de faire les pinailleux qu’il faut suivre.

Toute l’industrie appelle la LTE 4G, donc ça parait logique d’utiliser ce terme. Marketing ou pas, tu le vie comme tu veux; tu me sors des liens sur l’IMT mais quand le GSMA parle de 4G, c’est à partir du LTE.



D’ailleurs dans les requierement de la 4G pour l’IMT, le seul truc où le LTE ne rentre pas dedans, c’est au niveau des débits. Tous le reste, la LTE standard le valide. C’est juste ridicule de dire 3G=LTE et 4G=LTEa sachant que les équipements sont les mêmes au niveau réseau.



EDIT: *je me suis trompé sur cette exemple, mais bon c’est à peu près l’idée.



Le 26/09/2012 à 16h 48







jiph a écrit :



J’imagine que tu es mieux placé que le 3GPP et l’ITU pour savoir quand un réseau peut être défini 4G.



La différence entre la 3G et la 4G c’est le débit et pis c’est tout. Le réseau qui change ? Non, les antennes et les techniques de transmissions d’ondes, oui mais le coeur de réseau lui reste très proche. (Free pourrait “activer” la 4G demain sans rien toucher, ou presque).



Je pense que les réseaux LTE sont dits 4G pour des raisons marketing et c’est aider par le fait les gens font l’amalgame entre LTE et LTE-a.



Tu le dis toi-même, au US les réseaux H+ sont dits 4G car l’opérateur veut l’écrire sur ses affiches de pub.



Comme je suis sympa je vais mettre un lien : wiki] qui fournit de nombreuses sources.





Euh, tu es dans les télécoms ? Si tu l’étais, tu saurais que l’archi théorique a changé : ça s’appelle System Architecture Evolution pour le cœur de réseau, par exemple.



Ce qui n’empêche pas l’interopérabilité des deux, voire même la fusion des deux (ce qu’a fait Free ainsi que les concurrents il me semble, mais pas sûr).







Skeeder a écrit :



D’ailleurs dans les requierement de la 4G pour l’IMT, le seul truc où le LTE ne rentre pas dedans, c’est au niveau des débits. Tous le reste, la LTE standard le valide. C’est juste ridicule de dire 3G=LTE et 4G=LTEa sachant que les équipements sont les mêmes au niveau réseau.





Voilà ! LTE a l’architecture de la 4G, il manque plus que les débits. Si l’on veut être puriste, on l’appelle pré-4G, mais certainement pas 3G (ou alors 3.9G à la manière du monde OpenSource où 3.99 signifie 4.0 beta). De la même manière que H+ n’est certainement pas de la 4G, même s’il en avait les débits !



Le 26/09/2012 à 16h 58

Désolé pour le ton agressif.


Le 26/09/2012 à 17h 37

Si SFR lance ville par ville et que les autres vont arriver avec un “chetptel” de ville dans leurs manteaux…



En tout cas pas mal vont attendre que la couverture soit assez globale avant de sauter le pas… ça promet une belle guerre d’arguments hauts en couleurs les uns des autres d’un opérateur à l’autre (cémoakalaplugosss) <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 26/09/2012 à 19h 24



MàJ : Free Mobile est pour l’instant très discret au sujet de la 4G. Selon Xavier Niel, il faudra attendre l’année 2013 pour pouvoir tester la 4G chez l’opérateur. Sans plus de précisions.





Avoir déjà de la bonne 3G ça serait déjà bien <img data-src=" /> Dans Paris, vers Saint-Lazare ou Saint-Augustin, personne à mon boulot ne capte bien. Et on a tous les opérateurs testables.


Le 27/09/2012 à 10h 41







Math73 a écrit :



Euh, tu es dans les télécoms ? Si tu l’étais, tu saurais que l’archi théorique a changé : ça s’appelle System Architecture Evolution pour le cœur de réseau, par exemple.



Ce qui n’empêche pas l’interopérabilité des deux, voire même la fusion des deux (ce qu’a fait Free ainsi que les concurrents il me semble, mais pas sûr).





Voilà ! LTE a l’architecture de la 4G, il manque plus que les débits. Si l’on veut être puriste, on l’appelle pré-4G, mais certainement pas 3G (ou alors 3.9G à la manière du monde OpenSource où 3.99 signifie 4.0 beta). De la même manière que H+ n’est certainement pas de la 4G, même s’il en avait les débits !







Ok ok j’ai effectivement dit une grosse connerie en disant que le coeur ne changeait pas : tout change bien sûr. Je voulais dire que le principe restait le même. T’as le HSS qui était le HLR par exemple, etc etc.



En fait, je suis pas convaincu que le core network rentre en compte pour définir un réseau 4G.



Pour moi, cette notion de 3 ou 4G c’est pour le consommateur, pour qu’il puisse choisir entre une offre 3G ou 4G pacque 4 c’est mieux que 3 <img data-src=" />. Pour l’instant on a des débits en LTE qui sont on va dire doublé par rapport au H+. Or la 4G/LTE-a devrait multiplier par 20 ces débits.



Donc, tu as raisons, d’un point de vue technique le LTE et LTE-a sont très proches. D’un point de vue marketing je trouve qu’entre les 2 technos t’as une

sacrès marche.



Or je pense que le marketing est plus important que le technique quand on comunique vers des clients. D’un point de vue technique on va pas parler en termes de 3 ou 4G mais UMTS/LTE ou UTRAN/e-UTRAN, etc. Donc quand le LTE-a va arriver (peut être plus vite que prévu) on va appeler ca comment ? 5G ? j’ai un peu l’impression d’un cercle sans fin quoi. J’aime que les règles soient suivis quand celles ci ont clairement été définis. C’est un peu comme les standards Wi-fi avec les constructeurs qui avaient sortient des wi-fi n batards en avance et du coup non compatible avec tous les autres équipements.



Sinon, je suis loin d’avoir la science infuse et suis ouvert au débat <img data-src=" />.

Il m’arrive même, parfois, de changer d’avis ^^.







Skeeder a écrit :



Désolé pour le ton agressif.







Rien d’agressif sauf si tu me traites de barbues.



Le 27/09/2012 à 10h 54







jiph a écrit :



Ok ok j’ai effectivement dit une grosse connerie en disant que le coeur ne changeait pas : tout change bien sûr. Je voulais dire que le principe restait le même. T’as le HSS qui était le HLR par exemple, etc etc.



En fait, je suis pas convaincu que le core network rentre en compte pour définir un réseau 4G.



Pour moi, cette notion de 3 ou 4G c’est pour le consommateur, pour qu’il puisse choisir entre une offre 3G ou 4G pacque 4 c’est mieux que 3 <img data-src=" />. Pour l’instant on a des débits en LTE qui sont on va dire doublé par rapport au H+. Or la 4G/LTE-a devrait multiplier par 20 ces débits.



Donc, tu as raisons, d’un point de vue technique le LTE et LTE-a sont très proches. D’un point de vue marketing je trouve qu’entre les 2 technos t’as une

sacrès marche.



Or je pense que le marketing est plus important que le technique quand on comunique vers des clients. D’un point de vue technique on va pas parler en termes de 3 ou 4G mais UMTS/LTE ou UTRAN/e-UTRAN, etc. Donc quand le LTE-a va arriver (peut être plus vite que prévu) on va appeler ca comment ? 5G ? j’ai un peu l’impression d’un cercle sans fin quoi. J’aime que les règles soient suivis quand celles ci ont clairement été définis. C’est un peu comme les standards Wi-fi avec les constructeurs qui avaient sortient des wi-fi n batards en avance et du coup non compatible avec tous les autres équipements.



Sinon, je suis loin d’avoir la science infuse et suis ouvert au débat <img data-src=" />.

Il m’arrive même, parfois, de changer d’avis ^^.





On est d’accord. <img data-src=" />



D’un point de vue technique, on appelle ça LTE, ça va très bien. D’un point de vue marketing, dire pré-4G serait le plus juste [1], mais pour Mme Michu j’aime bien 4G (LTE) et 4G+ (LTE-a). Au final, quand les opérateurs vont lancer LTE-Advanced, les téléphones compatibles LTE ne vont pas repasser en 3G [2], mais ils n’auront juste pas accès aux nouveaux débits, un peu comme les téléphones 3G ne sont pas tous compatibles H+, mais restent quand même compatibles avec le réseau.



[1] : Pour le Wifi n, on appelait ça le Wifi n draft, en précisant bien qu’il était compatible Wifi n par mise à jour logicielle. Le problème a plutôt été le pré-Wifi n draft, où tout le monde utilisait son brouillon dans son coin. On n’est pas dans ce cas là ici, vu que LTE est normalisé.



[2] : “Major technical considerations include the following: […] Backward compatibility of LTE-Advanced with LTE. An LTE terminal should be able to work in an LTE-Advanced network and vice versa.”



Le 27/09/2012 à 12h 11







Math73 a écrit :



On est d’accord. <img data-src=" />



D’un point de vue technique, on appelle ça LTE, ça va très bien. D’un point de vue marketing, dire pré-4G serait le plus juste [1], mais pour Mme Michu j’aime bien 4G (LTE) et 4G+ (LTE-a). Au final, quand les opérateurs vont lancer LTE-Advanced, les téléphones compatibles LTE ne vont pas repasser en 3G [2], mais ils n’auront juste pas accès aux nouveaux débits, un peu comme les téléphones 3G ne sont pas tous compatibles H+, mais restent quand même compatibles avec le réseau.



[1] : Pour le Wifi n, on appelait ça le Wifi n draft, en précisant bien qu’il était compatible Wifi n par mise à jour logicielle. Le problème a plutôt été le pré-Wifi n draft, où tout le monde utilisait son brouillon dans son coin. On n’est pas dans ce cas là ici, vu que LTE est normalisé.



[2] : “Major technical considerations include the following: […] Backward compatibility of LTE-Advanced with LTE. An LTE terminal should be able to work in an LTE-Advanced network and vice versa.”







Oui je faisais reference au pre-n. Je voulais souligner le fait que les constructeurs et les services de com sont trop light. Pacque à l’époque si tu etais un peu trop naif y avait moyen de te faire couiller.



Le 27/09/2012 à 12h 22







jiph a écrit :



Oui je faisais reference au pre-n. Je voulais souligner le fait que les constructeurs et les services de com sont trop light. Pacque à l’époque si tu etais un peu trop naif y avait moyen de te faire couiller.





Anéfé, c’était la merde, on peut le dire. <img data-src=" />



Mais ce n’est pas le cas ici pour l’utilisateur : même si tu prends un téléphone uniquement LTE, il restera compatible à la sortie de la LTE-Advanced (juste pas les même débits, de la même façon que les puces Wifi n sont rarement MIMO). <img data-src=" /> Et vu que les opérateurs trouveront bien un nouveau nom marketing, les gens ne se diront pas “J’ai une carte Wifi n ! Pourquoi il ne marche pas avec votre borne Wifi n aussi ? <img data-src=" />”.



Enfin voilà, problème réglé les opérateurs ! On veut bien que vous appeliez LTE 4G si vous trouvez un nom clair pour LTE-Advanced, sans que ce ne soit 5G. <img data-src=" />