L’Assemblée accorde une rallonge budgétaire de 8 millions d’euros à la DISIC

L’Assemblée accorde une rallonge budgétaire de 8 millions d’euros à la DISIC

Les informaticiens voient double

Avatar de l'auteur

Xavier Berne

Publié dansDroit

10/11/2014
7
L’Assemblée accorde une rallonge budgétaire de 8 millions d’euros à la DISIC

L’Assemblée nationale a adopté jeudi dernier un amendement gouvernemental visant à doubler les crédits initialement alloués à la DISIC dans le cadre du projet de loi de finances pour 2015. Cette institution souvent présentée comme le « DSI de l’État » devrait donc bénéficier de 8 millions d’euros de plus que ce qui avait été budgété, notamment pour gérer certains projets liés au choc de simplification.

Placée sous l’autorité du Premier ministre, la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l’État (DISIC) est l’institution qui supervise les actions des administrations (ministères, établissements publics, autorités administratives...) en matière de systèmes informatiques. C’est elle qui fixe par exemple les orientations concernant les achats d’ordinateurs et de logiciels, ou qui pilote les discussions relatives à la définition du référentiel général d'interopérabilité.

Le budget de la DISIC doublé à la dernière minute

Pour l’année prochaine, le gouvernement envisageait d'attribuer une enveloppe de 7,9 millions d’euros à la DISIC (valant autorisation d’engagement). Mais la semaine dernière, un peu à la dernière minute, l’exécutif a déposé un amendement afin d’accorder une sacrée rallonge budgétaire à l’institution. L’Assemblée nationale fut en effet invitée à allouer 8 millions d’euros de plus à la DISIC. « L’augmentation proposée sera intégralement gagée dans la suite de nos débats et n’aura donc aucun impact budgétaire » a promis le secrétaire d’État en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

 

Ce dernier a expliqué dans l’hémicycle que cet important coup de pouce servirait pour deux nouvelles missions incombant à la DISIC : le pilotage du système d’information de l’État, tel qu’il découle du décret du 1er août 2014, et le lancement du projet « État-Plateforme », dont fait partie le dispositif « France Connect » - lequel permettra progressivement aux internautes d’avoir un seul et même compte pour se connecter à leurs différents espaces « publics » en ligne, que ce soit pour les impôts, la CAF, la Sécurité sociale... (voir notre article).

Deux millions d'euros consacrés à « État-Plateforme » et « France Connect »

Dans le détail, ce sont 6 millions d’euros qui devraient être versés au titre de cette première mission, plus 2 millions pour la seconde. Mais si cet amendement permet d’avoir une meilleure idée du coût du projet France Connect, le gouvernement n’en demeure pas moins très vague s’agissant de l’utilisation exacte de cette enveloppe. « Ces crédits permettront en particulier d’accompagner la mise en œuvre des plans ministériels d’investissement et d’identifier des projets de mutualisation. Ils permettront de fournir un appui à la sécurisation des projets informatiques des différents ministères ainsi qu’une expertise sur les choix technologiques des outils mutualisés entre plusieurs ministères » est-il ainsi expliqué dans l’exposé sommaire.

assemblée députés
Crédits : Assemblée nationale

La députée Marie-Christine Dalloz (UMP), rapporteure spéciale de la Commission des finances, n’a de ce fait pas manqué d’égratigner les méthodes de l’exécutif. « À quoi serviront réellement les huit millions d’euros ? L’exposé sommaire ne fournit aucune expertise ni aucun regard ! » a-t-elle ainsi regretté, sans obtenir aucune réponse de la part de Jean-Marie Le Guen. L’élue de l’opposition a au passage ajouté : « Je déplore que nous soyons chaque année maltraités par Bercy à coups d’amendements de dernière minute. »

 

L’amendement gouvernemental a quoi qu’il en soit été adopté, sans davantage de débats.

 

On soulignera enfin que le « programme » budgétaire régissant les crédits alloués à la DISIC se penche également sur le cas de la mission Etalab, qui a pour rôle d’accompagner les administrations dans leur démarche d’ouverture des données publiques. Pour 2015, l’institution dirigée par Henri Verdier devrait ainsi recevoir une enveloppe d’un million d’euros.

Disic Etalab Budget
Extrait des documents budgétaires pour 2015 - Crédits : Performance publique
7
Avatar de l'auteur

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

652e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Et bonne nuit les petits

00:04 Next 8
dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

13:40 Flock 14
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

11:47 Next 40

Sommaire de l'article

Introduction

Le budget de la DISIC doublé à la dernière minute

Deux millions d'euros consacrés à « État-Plateforme » et « France Connect »

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

652e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Next 8
dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

Flock 14
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

Next 40
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Hard 23

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

IA 6
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

Soft 41
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Un roman graphique explique les logiciels libres aux enfants

SoftSociété 21
Nouveautés pour Messenger

Meta lance (enfin) le chiffrement de bout en bout de Messenger, entre autres

Socials 5

#LeBrief : cloud européen, OSIRIS-REx a frôlée la catastrophe, CPU AMD Ryzen 8040

Windows en 2024 : beaucoup d’IA, mais pas forcément un « 12 »

Soft 21
Einstein avec des qubits en arrière plan

Informatique quantique, qubits : avez-vous les bases ?

HardScience 9
Notifications iPhone

Surveillance des notifications : un sénateur américain demande la fin du secret

DroitSécu 17

En ligne, les promos foireuses restent d’actualité

DroitWeb 19

#LeBrief : modalité des amendes RGPD, cyberattaque agricole, hallucinations d’Amazon Q, 25 ans d’ISS

Logo Twitch

Citant des « coûts prohibitifs », Twitch quitte la Corée du Sud

ÉcoWeb 29
Formation aux cryptomonnaies par Binance à Pôle Emploi

Binance fait son marketing pendant des formations sur la blockchain destinées aux chômeurs

Éco 10
Consommation électrique du CERN

L’empreinte écologique CERN en 2022 : 1 215 GWh, 184 173 teqCO₂, 3 234 Ml…

Science 8
station électrique pour voitures

Voitures électriques : dans la jungle, terrible jungle, des bornes de recharge publiques

Société 78

#LeBrief : intelligence artificielle à tous les étages, fichier biométrique EURODAC

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 13
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 3
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 25
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 22

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 103
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 7

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (7)


tmtisfree
Le 10/11/2014 à 09h29

De toute manière, officiellement : “Cela ne coûte rien, c’est l’État qui paye.” - François Hollande 2014. Nous voilà rassuré, nous sommes entre de bonnes mains et l’avenir sera serein et festif.


WereWindle
Le 10/11/2014 à 09h31

c’est rare mais je suis plutôt d’accord avec toi pour le coup…

 
« L’augmentation proposée sera intégralement gagée dans la suite de nos débats et n’aura donc aucun impact budgétaire »

qu’est-ce que ça signifie “sera gagée” ? (vraie question, hein : je ne comprends pas le sens de cette phrase)


tmtisfree
Le 10/11/2014 à 09h51


Ces crédits permettront en particulier d’accompagner la mise en œuvre des plans ministériels d’investissement et d’identifier des projets de mutualisation. Ils permettront de fournir un appui à la sécurisation des projets informatiques des différents ministères ainsi qu’une expertise sur les choix technologiques des outils mutualisés entre plusieurs ministères.


En clair, ces crédits n’ont aucune visée opérationnelle, ils vont juste servir à colmater temporairement les fondations ensablées de la tour de Babel informatique de l’État (cf les ≠ rapports concernant la paie civile et militaire). Il y en aura donc d’autres au prochain budget, et au suivant, et à celui d’après, etc. La gabegie ne s’arrêtera pas. CPEF.


anonyme_97254becd5c5b064755d6772703ed968
Le 10/11/2014 à 12h27

ben c’est fait pour que “tu ne comprennes pas !” justement …

comme toutes nos lois d’ailleurs …
Etienne CHOUARD (ateliers constituants)


En_transit
Le 10/11/2014 à 15h42

Il va falloir agrandir l’Assemblée nationale, il commence à y avoir foule pendant les débats.&nbsp; <img data-src=" />


Sam LAYBRIZ
Le 10/11/2014 à 19h00

DISIC la peste…


Pazns Abonné
Le 10/11/2014 à 23h13






tmtisfree a écrit :

la tour de Babel informatique de l’État



Je ris et pleure à la fois. <img data-src=" />