Qualcomm renouvelle ses puces 5G Advanced et Wi-Fi 7, avec de l’IA partout

Les mêmes, en plus beaucoup mieux, promis !

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Hardware

01/03/2024 6 minutes
5

Comme chaque année, Qualcomm profite du MWC de Barcelone pour annoncer plusieurs nouveautés dans le monde de la mobilité. 2024 oblige, l’intelligence artificielle et les (grands) modèles de language sont à presque tous les étages.

On attaque tout de suite avec le Snapdragon X80, un modem 5G qui se place au-dessus du Snapdragon X75 de l’année dernière et du Snapdragon X70 lancé il y a deux ans.

2021-2024 : même débits théoriques, des fonctionnalités en plus

Les trois modems 5G partagent les mêmes vitesses maximales : jusqu’à 10 Gb/s dans le sens de la descente et jusqu’à 3,5 Gb/s en montée. C’était aussi le cas du Snapdragon X65 de 2021, qui était déjà la 4e génération de modem 5G. Les débits n’ont donc pas bougé en trois ans.

Les Snapdragon X75 et X80 permettent de gérer jusqu’à 10 bandes dans les fréquences millimétriques (mmWave), contre 5 sur celles en dessous des 6 GHz. On descend à respectivement 8 et 4 pour le Snapdragon X70. Le Snapdragon X80 permet d’en agréger jusqu’à 6, contre 5 pour le X75 et 4 pour le X70.

Le fabricant annonce que son nouveau Snapdragon X80 est le « premier modem 5G au monde avec prise en charge entièrement intégrée des communications par satellite NB-NTN ». NB-NTN signifie Narrow Band Non Terrestrial Network ou bande étroite pour des réseaux non terrestres.

Des modems parés pour la Release 18 de la 3GPP, alias 5G Advanced

Le Snapdragon X80 prend en charge les Releases 17 et 18 de la 3GPP, la coopération internationale des organismes de normalisation des télécommunications. Cette Release 18, aussi appelée 5G Advanced, propose des changements en profondeur. Nokia parle même d’une « évolution majeure ».

Les travaux autour de cette version arrivent au terme puisque la finalisation est attendue pour juin de cette année. Le gel des fonctionnalités a déjà eu lieu en décembre. Pour les détails, nous avons déjà publié un article détaillé sur la 5G Advanced ou 5.5G.

Pour le reste, Qualcomm annonce que l’AI Suite passe de la Gen 2 à 3 avec des améliorations sur « les débits, la qualité de service (QoS), la latence, la couverture et l'efficacité énergétique », sans plus de détails. Même chose avec le PowerSave en Gen 5. Bref, les promesses habituelles.

FastConnect 7900 : Wi-Fi 7, 5,8 Gb/s, 4K QAM, Bluetooth 5.4…

Pour le Wi-Fi, Qualcomm présente sa plateforme FastConnect 7900. Elle prend la relève de la FastConnect 7800 de mars 2022 qui se targuait d’être « la première solution commerciale Wi-Fi 7 au monde ». Cette norme n’a été finalisée qu’au début de l’année. Cela n’empêchait pas le fabricant d’affirmer à l’époque une « prise en charge complète des fonctionnalités Wi-Fi 7 ». Pour rappel, c’est la même histoire depuis des années avec le Wi-Fi : les produits sortent en se fondant sur les brouillons des normes.

Là encore, les deux générations partagent une bonne partie de leurs caractéristiques techniques. Le FastConnect 7800 et le 7900 peuvent ainsi grimper jusqu’à 5,8 Gb/s avec de la 4K QAM sur un canal de 320 MHz (en une fois, ou en 2x 160 MHz). Sur 240 MHz, on tombe logiquement à 4,3 Gb/s. Le Bluetooth 5.4 (avec LE Audio) et ANT+ sont également présents.

Ultra Wideband et baisse de 40 % de la consommation

Il existe néanmoins deux différences de tailles. Tout d’abord, cette puce prend en charge l’Ultra Wideband (UWB). Qualcomm affirme que c’est la première fois qu’une même puce intègre du Wi-Fi, du Bluetooth et de l’UWB (d’autant plus avec les dernières versions de chaque norme).

Seconde nouveauté tout aussi intéressante : le FastConnect 7900 est gravé en 6 nm, contre 14 nm pour le FastConnect 7800. Avec sa nouvelle puce, Qualcomm annonce ainsi une « consommation d'énergie 40 % inférieure à celle de la génération précédente ».

Le fabricant met bien sûr en avant des améliorations grâce à l’IA, sans donner aucun détail supplémentaire. En 2024, impossible ou presque de lancer un produit sans parler d’intelligence artificielle…

Qualcomm s’attend à ce que les premiers terminaux avec un Snapdragon X80 ou un FastConnect 7900 arrivent dans le commerce durant la seconde moitié de l’année.

Qualcomm AI Hub : IA (générative) pour les puces Snapdragon

Quand on vous dit que l’IA est partout, c’est vraiment partout, à tel point que Qualcomm présente au MWC de Barcelone son AI Hub.

Il propose « aux développeurs une bibliothèque complète de modèles d’IA pour intégrer rapidement et facilement des modèles pré-optimisés dans leurs applications », sur des plateformes avec une puce Snapdragon.

Le fabricant revendique plus de « 75 modèles d’IA et d’IA générative populaires, tels que Whisper, ControlNet, Stable Diffusion et Baichuan 7B ». Ils sont entrainés pour exploiter l’accélération matérielle de Qualcomm, que ce soit via les NPU, CPU et GPU suivant les cas.

Les modèles sont disponibles sur le Qualcomm AI Hub, chez Hugging Face et sur GitHub.

Qualcomm propose des démonstrations d’un smartphone Android avec un grand modèle de langage (Large Language and Vision Assistant ou LLaVA) « de plus de sept milliards de paramètres qui peut accepter plusieurs types d'entrées de données, y compris du texte et des images, et générer des conversations à plusieurs tours avec un assistant IA sur une image ».

Sur un ordinateur portable avec Windows, Qualcomm propose « aussi la première démonstration au monde d’un LMM de plus de sept milliards de paramètres capable d’accepter des entrées texte et audio (par exemple, de la musique, le son de la circulation, etc.), puis de générer des conversations à plusieurs tours sur l’audio ».

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

2021-2024 : même débits théoriques, des fonctionnalités en plus

Des modems parés pour la Release 18 de la 3GPP, alias 5G Advanced

FastConnect 7900 : Wi-Fi 7, 5,8 Gb/s, 4K QAM, Bluetooth 5.4…

Ultra Wideband et baisse de 40 % de la consommation

Qualcomm AI Hub : IA (générative) pour les puces Snapdragon

Fermer

Commentaires (5)


... vivement que la pseudo-hype IA retombe
Surtout que Next nous en fait des tonnes d'articles jusqu'à la nausée...
Oui. Ou juste remettre le mot algorithme a la place d'IA sur tous les contenus hype. Ça nous ferait des vacances
Modifié le 02/03/2024 à 14h03

Historique des modifications :

Posté le 02/03/2024 à 14h03


Oui. Ou juste remettre le mot algorithme sur tous les contenus hype. Ça nous ferait des vacances

75 modèles d’IA et d’IA générative populaires, tels que Whisper, ControlNet, Stable Diffusion et Baichuan 7B


Whisper ? Une IA Générative ?

Whisper est un modèle d'ASR, pour automatic speech recognition, il n'est pas une IA générative car il ne produit pas de contenu basé sur une entrée en puisant dans un modèle pré-entraîné. Si c'est le fait qu'il soit basé sur Transformer qui en ferait une IA générative, dans ce cas c'est plus qu'un raccourci mais une coupure franche. Transformer est une architecture de deep learning proposant un mécanisme d'attention, rien de plus.
Modifié le 01/03/2024 à 18h47

Historique des modifications :

Posté le 01/03/2024 à 18h45


75 modèles d’IA et d’IA générative populaires, tels que Whisper, ControlNet, Stable Diffusion et Baichuan 7B


Whisper ? Une IA Générative ?

Whisper est un modèle d'ASR, pour automatic speech recognition, il n'est pas une IA générative car il ne produit pas de contenu basé sur une entrée en puisant dans un modèle pré-entraîné. Si c'est le fait qu'il soit basé sur Transformer qui en ferait une IA générative, dans ce cas c'est plus qu'un raccourci. Transformer est une architecture de deep learning proposant un mécanisme d'attention, rien de plus.

Merci pour cette réponse claire & précise et on sent bien ici que le commentateur maitrise pas mal l’aspect technique de la chose !

:yes: :incline: :smack: