Disques durs Western Digital Ultrastar DC HC680 de 26 à 28 To

Western Digital : scission en 2024, des HDD 24 To CMR et 28 To SMR dès maintenant

Oui, toujours dans un format de 3,5"

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Hardware

22/11/2023
14

Disques durs Western Digital Ultrastar DC HC680 de 26 à 28 To

Gold et Ultrastar DC HC580 : 24 To en CMR

Western Digital continue de monter en puissance avec ses disques durs. Pour ses clients professionnels en quête de densité, le fabricant propose désormais jusqu’à 24 To en CMR dans sa série Gold et Ultrastar DC HC580.

CMR signifie pour rappel enregistrement magnétique conventionnel. Cette technologie ne doit pas être confondue avec le SMR (Shingled Magnetic Recording), qui permet d’augmenter la densité, mais avec une amplification en écriture. Cela vient du fait que les couches de données se superposent un peu.

Dans les deux cas, les HDD disposent de 10 plateaux tournant à 7 200 tpm, soit une capacité de 2,4 To pour chacun d’entre eux. Les deux disques durs de 24 To partagent (sans surprise) bon nombre de caractéristiques : 512 Mo de mémoire cache, débit maximum de 298 Mo/s, MTBF de 2,5 millions d’heures, garantie de cinq ans…

Côté consommation, le Gold de 24 To (WD241KRYZ) est donné pour 6,8 watts en fonctionnement (5,5 watts en idle), contre 8,5 watts (5,5 watts en idle) pour l’Ultrastar DC HC580. Mais attention, les conditions de tests ne sont pas exactement les mêmes : écriture/lecture à 50/50, 8 ko et QD (Queue Depth)=1 pour le premier, tandis que le second garde la même répartition entre lecture et écriture, mais passe à des blocs de 4 ko et un QD à 4.

Les disques durs de 24 To sont désormais en cours d’expédition. Comme ses concurrents Seagate et Toshiba, Western Digital propose depuis longtemps des disques durs de 22 To, également avec 10 plateaux.

Seagate aussi grimpe jusqu’à 24 To en CMR avec sa gamme Exos X24. Là encore, on retrouve 10 plateaux à 7 200 tpm, avec 512 Mo de cache et une garantie de cinq ans. Le débit maximum est de 285 Mo/s. Les premiers échantillons sont disponibles, tandis que la production de masse est attendue pour décembre.

Ultrastar DC HC680 : 26, 27 et 28 To en SMR

Sur la technologie SMR, le fabricant propose déjà des échantillons d’un Ultrastar de 28 To depuis cet été. La montée en puissance de la production est en marche. Western Digital affirme au passage qu’il y a « une forte dynamique pour les disques durs SMR et pense que l’adoption des SMR continuera de croître ». On retrouve aussi un disque dur Exos X24 SMR de 28 To chez Seagate.

La gamme Ultrastar DC HC680 en SMR propose ainsi des capacités de 26, 27 et 28 To, toujours dans un format de 3,5 pouces. Ils partagent là encore une grande partie de leurs caractéristiques techniques : 10 plateaux à 7 200 tpm, 512 Mo de cache, MTBF de 2,5 millions d’heures, consommation de 9,4 watts en charge et 5,5 watts en idle, etc. De petites toutes différences sont à noter sur les débits : jusqu’à 261 Mo pour le 26 To, 263 Mo pour le 27 To et 265 Mo pour le 28 To.

Le constructeur parle évidemment de l’aspect écologique : « Plus précisément, ces disques durs de 28 To et 24 To sont construits avec 40 % (en poids) de contenu recyclé et sont 10 % [pour les SMR, contre 12 % pour les CMR, ndlr] plus économes en énergie par To » transféré.

Des versions SAS des DC HC680 et DC HC580 arriveront l’année prochaine.

Scission entre NAND et HDD programmée pour 2024

Dans un autre registre, Western Digital a annoncé il y a quelques jours que « son conseil d’administration a approuvé à l’unanimité un plan visant à séparer ses activités HDD et Flash ». Cela donnera donc deux sociétés distinctes et indépendantes. La finalisation de cette division est prévue pour le second semestre de 2024.

Il était pendant un temps question d’un rapprochement entre la branche mémoire Flash de Western Digital (NAND, SSD…) et Kioxia, notamment afin de faire face à « l’effondrement du marché de la mémoire flash ». Les deux entreprises se connaissent bien puisqu’elles développent ensemble la NAND BiCS.

Certaines rumeurs prévoyaient que l’accord serait signé en octobre de cette année, mais il a finalement capoté quelques jours avant l’annonce de la scission de Western Digital. Selon Nikkei et Bloomberg, SK hynix serait en cause. Cette entreprise, elle aussi spécialisée dans les puces de NAND et actionnaire minoritaire de Kioxia, n’a visiblement pas donné son feu vert à ce rapprochement.

Depuis l’annonce de la scission, l’action de Western Digital a pris près de 20 % en bourse.

14

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Gold et Ultrastar DC HC580 : 24 To en CMR

Ultrastar DC HC680 : 26, 27 et 28 To en SMR

Scission entre NAND et HDD programmée pour 2024

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (14)


dvr-x Abonné
Le 22/11/2023 à 09h 07
Hello, fonctionne pas la remontée d'erreur : "désormais jusqu’à 24 Go en CMR" --> 24 To ? :)
gathor Abonné
Le 22/11/2023 à 09h 30
Il y a un petit souci oui, ça va être corrigé (et corrigé pour l’actu :jap:)
Le 22/11/2023 à 10h 43

gathor

Il y a un petit souci oui, ça va être corrigé (et corrigé pour l’actu :jap:)
Alors je pose mon "pourquoi tant de "n"" au premier mot de l'article :)
gathor Abonné
Le 22/11/2023 à 15h 01

Timanu69

Alors je pose mon "pourquoi tant de "n"" au premier mot de l'article :)
La n de Mathieu Kassovitz ? Très bon film (et corrigé, merci)
hwti Abonné
Le 22/11/2023 à 12h 53
La séparation des activités HDD et flash, c'est un retour en arrière : ces dernières sont issues du rachat de SanDisk par Western Digital en 2015.
Oxygen Abonné
Le 22/11/2023 à 18h 16
Oui, c'est assez bizarre cette approche un pas en avant/un pas en arrière.
D'autant qu'on voit bien que le marché est assez irrégulier, et que la performance des mémoire flash pas toujours au top.
Disposer des deux conjointements permettait d'amortir un peu plus.

Merci la folie de la bourse encore une fois qui privilégie les emballements au détriment de la stabilité long terme :/
Fab'z Abonné
Le 22/11/2023 à 13h 04
Les disques à l'hélium c'est toujours au delà de 12To ?
gathor Abonné
Le 22/11/2023 à 14h 58
J’ai pas le chiffre en tête, en tout cas à une telle densité oui, c'est de l’hélium ;)
Le 22/11/2023 à 13h 07
Après la scission, on aura donc deux entreprises, Western, et Digital.
Pas sûr que ce soit facile à googler…
Iroise29 Abonné
Le 22/11/2023 à 14h 43
C'est quand même incroyable de réussir à placer 10 plateaux dans un disque de cette épaisseur ! C'est pas du 2,5" mais quand même, ce n'est pas très épais.
gathor Abonné
Le 22/11/2023 à 15h 02
Surtout en relisant cette actu de 2019 : https://next.ink/3179/seagate-nous-parle-avenir-son-stockage-hamr-smr-mach-2-dual-actuator-etc/
Pour un tech Seagate : « avec la technologie telle qu'elle l'est aujourd’hui, on est au bout. En hélium on arrive à 9 plateaux, mais à mon avis 10 plateaux je ne suis pas sûr que ça se fasse »
Iroise29 Abonné
Le 22/11/2023 à 16h 19

gathor

Surtout en relisant cette actu de 2019 : https://next.ink/3179/seagate-nous-parle-avenir-son-stockage-hamr-smr-mach-2-dual-actuator-etc/
Pour un tech Seagate : « avec la technologie telle qu'elle l'est aujourd’hui, on est au bout. En hélium on arrive à 9 plateaux, mais à mon avis 10 plateaux je ne suis pas sûr que ça se fasse »
Merci pour le lien, j'étais passé à côté à l'époque.
Comme quoi, les limites que l'on croyais insurmontables il y quelques années finissent toujours par être dépassées !
barlav Abonné
Le 22/11/2023 à 20h 13
A l'époque des disquettes, on pouvait en mettre 10 aussi dans une boite de la même épaisseur.
(mode vieux qui sifflote)
D'ailleurs, je me demande pourquoi ils n'ont jamais fait comme pour les jukebox ?
Modifié le 22/11/2023 à 20h14
fofo9012 Abonné
Le 23/11/2023 à 06h 49

barlav

A l'époque des disquettes, on pouvait en mettre 10 aussi dans une boite de la même épaisseur.
(mode vieux qui sifflote)
D'ailleurs, je me demande pourquoi ils n'ont jamais fait comme pour les jukebox ?
Il faut la place du lecteur (enfin au moins des têtes de lecture), du coup, c'est mort de chez mort ton affaire :)
C'est accessoirement exactement la définition d'un disque-dur (à ceci près que le disque n'est pas de la même matière pour justement être plus rigide et plus proche de ses voisins).