Publié dans Économie

11

Pour convaincre les investisseurs, xAI mise sur l’historique de Musk

Elon Musk regarde l'objectifElon Musk © ZACK/MCOM

La nouvelle start-up d’Elon Musk, xAI, est spécialisée dans l’intelligence artificielle et cherche des investisseurs pour financer ses activités.

Ses arguments de vente ? Selon une présentation récupérée par Bloomberg, ils se résument à deux points principaux : l’accès à l’écosystème d’entreprises fondées par le multimilliardaire — écosystème qualifié de « Muskonomy » — et le succès fulgurant de ses concurrents, dont l’un des principaux est OpenAI.

Le document détaille notamment les « caractéristiques clés qui ont fait le succès d’OpenAI » (les partenariats stratégiques, l'accès au capital) pour y comparer ce que xAI serait capable de faire.
Le parcours de son fondateur est aussi largement détaillé, et l’accent mis sur sa propension à créer « des leaders de marché à large capitalisation », notamment dans le domaine des « technologies de pointe ».

L’histoire ne dit pas si ses déformations de réalité et les accusations de potentielles manipulations de marché auxquelles il fait face sont aussi discutées en réunion.

Créé en début d’année dernière pour faire face à OpenAI, xAI, qui construit un chatbot nommé Grok, s’est déjà assuré 500 millions de dollars en financement (et vise le milliard).

Ceux qui ont investi dans X/Twitter (Larry Ellison, Sequoia Capital, Andreessen Horowitz, etc) se sont vu accorder une priorité sur 25 % du capital de la start-up.

xAI compte une vingtaine d’employés, dont plusieurs viennent de DeepMind, chez Google, et de sa maison-mère Alphabet.

11

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

663e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

I’m Blue myself

00:00 Next 0

[Édito] Le buzz à tout prix sur les réseaux sociaux

Intelligence artificielle vs bêtise humaine

17:32 NextSocials 54

La Commission européenne se penche sur l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

Neverending Story

17:02 DroitSocials 5
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

11

Commentaires (11)


SebGF Abonné
Le 08/02/2024 à 07h 36
Pendant ce temps là, Infomaniak a ouvert son offre LLM hébergée dans leurs data centers en Suisse et basée sur le modèle Mixtral de la société française Mistral AI.

Bon, ils ont encore une capacité limitée car j'ai fini sur liste d'attente en voulant tester, ils indiquent d'ailleurs être en train de se renforcer en GPU pour permettre de l'entraînement. A noter que le produit est déjà proposé dans le service Mail comme assistant de rédaction, ainsi que dans kChat comme chatbot (il permet même de le comparer avec ChatGPT via 1000 prompts autorisés vers ce dernier).
Le 08/02/2024 à 13h 00
J'ai reçu le mail aussi. Ils sont vraiment à part pour ce genre de chose, Infomaniak. Je les aime bien.
wpayen Abonné
Le 08/02/2024 à 15h 45
https://www.ictjournal.ch/news/2024-01-17/swisscom-sassocie-a-nvidia

Stratégie AI souveraine.
Entre Infomaniak, Elca et Swisscom. On s'en sort pas trop mal je trouve.
SebGF Abonné
Le 08/02/2024 à 18h 39

wpayen

https://www.ictjournal.ch/news/2024-01-17/swisscom-sassocie-a-nvidia

Stratégie AI souveraine.
Entre Infomaniak, Elca et Swisscom. On s'en sort pas trop mal je trouve.
Yep, ça mérite plus de visibilité que les autres bruyants acteurs.
moksou Abonné
Le 08/02/2024 à 08h 41
Tout devient X chez Elon. X, SpaceX, xAI. Un peu comme le i chez Apple
hypo Abonné
Le 08/02/2024 à 12h 10
S'il pouvait se décider s'il l'utilise en préfixe ou en suffixe, ça ferait déjà plus sérieux.

Mais bon, AIx, ça sonne un peu trop Citroën :pastaper:
Modifié le 08/02/2024 à 12h10
alex.d. Abonné
Le 08/02/2024 à 13h 43

hypo

S'il pouvait se décider s'il l'utilise en préfixe ou en suffixe, ça ferait déjà plus sérieux.

Mais bon, AIx, ça sonne un peu trop Citroën :pastaper:
AIX, ça sonne surtout IBM.
Le 08/02/2024 à 14h 16
« Les 7 fantastiques »
sylvaing Abonné
Le 08/02/2024 à 16h 16
Quelque chose me dit que miser la personnalité d'Elon Musk est à double tranchant. Mais en même temps, il faut déjà être en partie fan du personnage pour prendre le risque d'investir dans une société qu'il a fondée.
Aqua Abonné
Le 08/02/2024 à 16h 58
En même temps ça se tient, comme le dessinait Flock il y a qques jours.
xAI va apprendre aux calculateurs embarqués sur Tesla à halluciner la destination voulue par leurs clients, afin de les envoyer dans la première pile de pont venue pour fournir des cobaye à Neuralink. Manque plus que les héritiers envoient les cendres (générés par des "Not a flamethrowers") dans l'espace à bord de SpaceX et le tour est joué.

Y a que Boring Company que j'arrive pas à placer là-dedans (et j'ai bossé personnellement avec l'une des boite voulant faire du Hyperloop, je préfère pas y penser).
alex.d. Abonné
Le 08/02/2024 à 18h 52

Aqua

En même temps ça se tient, comme le dessinait Flock il y a qques jours.
xAI va apprendre aux calculateurs embarqués sur Tesla à halluciner la destination voulue par leurs clients, afin de les envoyer dans la première pile de pont venue pour fournir des cobaye à Neuralink. Manque plus que les héritiers envoient les cendres (générés par des "Not a flamethrowers") dans l'espace à bord de SpaceX et le tour est joué.

Y a que Boring Company que j'arrive pas à placer là-dedans (et j'ai bossé personnellement avec l'une des boite voulant faire du Hyperloop, je préfère pas y penser).
Boring Company, c'est juste une diversion pour que les projets de lignes à grande vitesse aux US soient ralentis. Je ne sais pas si c'est pour vendre plus de Tesla.