Publié dans Logiciel

3

Meta coupe le lien entre Instagram et Messenger

WhatsApp

En 2019, Meta – alors Facebook – annonçait une grande nouvelle : toutes ses messageries – Instagram, Messenger et WhatsApp – allaient communiquer entre elles. Mieux, tout ce monde allait s’aligner sur WhatsApp pour le chiffrement de bout en bout.

Comme le signalent nos confrères d’iGen, une page d’assistance (inaccessible depuis la France) du site d’Instagram, indique que les discussions entre Instagram et Messenger, disponibles depuis 2020, vont s’arrêter.

Les conversations en cours resteront accessibles, mais en lecture seule uniquement.

Aucune explication n’a été donnée. Nos confrères suggèrent un possible impact du DMA européen, par lequel les messageries de Meta, parmi les plus utilisées de la planète, vont devoir remplir certaines obligations, dont l’interopérabilité. Un calendrier surprenant donc, à moins que Meta ait une autre infrastructure en préparation.

3

Tiens, en parlant de ça :

Spécialiste des signalements, Point de Contact s’apprête à déposer le bilan

Silence éloquent

17:49 SocialsSociété 4
Façade du bâtiment du New York Times

OpenAI contre-attaque et accuse le New York Times d’avoir « hacké » ses produits

16:27 DroitIA 3
Photo de la Maison-Blanche

Chine, Russie… Joe Biden veut interdire l’envoi de données sensibles américaines à six pays

Fort de roquefort

15:30 DroitSécu 2
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

3

Commentaires (3)


potn Abonné
Le 06/12/2023 à 09h 05
> à moins que Meta ait une autre infrastructure en préparation

Je vois mal comment ça pourrait justifier un arrêt de fonctionnalité entre temps : Meta edt assez gros pour gérer 2 infras en parallèle.
HerrFrance Abonné
Le 06/12/2023 à 09h 58
Je sens bien une magouille pour apparaître moins hégémonique et donc tenter de ne pas être soumis au DMA
MisterDams Abonné
Le 06/12/2023 à 15h 21
A mon avis l'une d'elle rentre dans le scope, en plus de WhatsApp, mais ils doivent vouloir protéger l'autre pour effectivement garder l'avantage stratégique de rester dans son propre écosystème fermé.

Vu la désertion de Facebook et le succès d'Instagram, je me garde bien de garantir laquelle est laquelle aujourd'hui, mais je pense quand même que c'est Messenger qui sera concerné.