Publié dans Droit

10

Fake news, recherches, mesures économique, la Commission européenne dévoile son plan de bataille

Fake news, recherches, mesures économique, la Commission européenne dévoile son plan de bataille

Si l’Organisation mondiale de la Santé diffuse plusieurs conseils pour manger sainement durant le confinement, de son côté, la Commission européenne plaide pour un accroissement de la production des EPI, ou équipements de protection individuelle. 

Elle s’appuie sur les lignes directrices dressées par un  groupe de sept épidémiologistes et virologues indépendants.  

L’institution « travaille main dans la main avec les États membres en vue d’évaluer les stocks disponibles d’EPI dans l’UE, les capacités de production et les besoins anticipés ». 

Dans le même temps, « les exportations d’équipements de protection individuelle hors de l’UE sont désormais soumises à une autorisation à l’exportation délivrée par les États membres ».

Une législation a aussi été adoptée pour que les compagnies aériennes n’aient plus à exploiter de « vols fantômes », ces vols qui étaient obligatoires pour « se conformer à la règle du « créneau utilisé ou perdu » en vertu de laquelle les compagnies aériennes sont tenues d’utiliser au moins 80 % de leurs créneaux horaires pour pouvoir les conserver l’année suivante ».

Outre une ribambelle de mesures économiques, la Commission a mobilisé 140 millions d’euros pour mettre au point un vaccin, de nouveaux traitements et autres tests de dépistages. 

Sur le terrain des « fake news », Bruxelles est en « contact étroit avec les plateformes de médias sociaux ». Toutes « ont pris des mesures pour favoriser les contenus faisant autorité et pour rétrograder ou supprimer les contenus trompeurs, illicites et préjudiciables, par exemple les théories du complot relatives à l’origine du virus ou à sa propagation prétendument intentionnelle ».

« Plus de 110 informations mensongères sur le coronavirus ont été dénoncées, publiées et rectifiées sur le site www.EUvsDisinfo.eu ».

10

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 2
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 6
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

10

Fermer

Commentaires (10)


Bon travail de la Commission. <img data-src=" />



Concernant les informations mensongères, ayant fait un tour sur mon mur FB, j’en ai vu quelques-unes comme d’habitude et il y a du boulot. <img data-src=" />

C’est plutôt une minorité de mes contacts, mais assez active ; et quand on essaie de raisonner ces gens-là (et ceux qui viennent en rajouter en commentaire <img data-src=" /> ), c’est difficile. Heureusement on se retrouve parfois aidé par d’autres.


la Commission européenne dévoile son plan de bataille :accuser les Russes (dans le doute). Si on ne sait pas pourquoi, Eux le savent.


L’influence de déstabilisation russe sur les pays de l’Union Européenne est très bien documentée depuis des années, ce n’est pas une vision de l’esprit.

Ça existait du temps de l’URSS et du KGB mais de façon moins marquée, quoique leur grande réussite a été d’instiller l’idée que le virus du SIDA était né dans un labo américain (maintenant on a accès à des archives), ça a laissé des traces quand on voit les délires de certains depuis.

Rien que quand on aperçoit les sujets mis en avant par Russia Today, c’est assez clair. Tout est fait pour semer le doute dans l’esprit des gens, leur faire peur, et aussi faire un peu de désinformation. Pas un hasard si cette chaîne est populaire chez les complotistes et les extrêmes (à droite en particulier mais pas seulement) et qu’elle leur donne facilement la parole. Tout ce qui peut être négatif sur l’action des gouvernements est mis en avant, les dysfonctionnements (réels ou exagérés) idem.


Les désinformations que la Russie colporterait :

“Russia is being falsely acused of waging a disinformation campaign on coronavirus”&nbsp;<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



&nbsp;“Psychic Baba vanga predicted the coronavirus”



&nbsp;“China Coronavirus was predicted by Nostradamus”



&nbsp;“CORONAVIRUS WILL CAUSE THE DISSOLUTION OF THE EU AND NATO”

alors que les médias bien intentionnés titreraient plutôt&nbsp;

&nbsp; Delors: Un danger mortel pour l’UE;

&nbsp; Macron “mort cérébrale” de l’OTAN;&nbsp;&nbsp;La survie de l’UE est en jeu, a dit Macron au Conseil européen

&nbsp; Coronavirus : Bruno Le Maire estime que si l’UE n’aide pas l’Italie, elle ne s’en relèvera pas



&nbsp;“THE FRENCH GOVERNMENT SYSTEMATICALLY LIED TO THE POPULATION” il y a la date mais pas la référence à l’article donc difficile de commenter ; d’autant que Google ne retourne aucun résultat avec les mots clés.&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

Et il y a tous les articles “C’est pas la faute des Chinois mais plutôt des américains” ou il est bien spécifié qui fait cette déclaration (officiel chinois)



&nbsp;

J’aime bien aussi les fact checkers choisi par l’UE : l’extrême droite italienne répandrait&nbsp; l’idée que l’ibuprofène est à déconseiller. Merde L’extrême droite italienne a infiltré l’ANSM et Olivier Véran est une taupe crypto communiste.&nbsp;<img data-src=" />


Team propagande UE vs Team propagande Russe.


cette histoire de fakes news ; c’était pas à la base uniquement pendant les périodes d’élection présidentielle ? :o








OlivierJ a écrit :



Bon travail de la Commission. <img data-src=" />



Concernant les informations mensongères, ayant fait un tour sur mon mur FB, j’en ai vu quelques-unes comme d’habitude et il y a du boulot. <img data-src=" />

C’est plutôt une minorité de mes contacts, mais assez active ; et quand on essaie de raisonner ces gens-là (et ceux qui viennent en rajouter en commentaire <img data-src=" /> ), c’est difficile. Heureusement on se retrouve parfois aidé par d’autres.



Le problème est qu’ils s’adonnent systématiquement aux biais de confirmation…

J’en ai fait les frais il y a qques jours, quand j’ai osé mettre un lien vers un article qui expliquait que l’ARS avait prouvé que la 5G était sans danger, contrairement à ce qu’ils disaient : ils me sont tombés à 10 dessus en moins d’1h, en me sortant une vidéo tournée par une complotiste complètement tarée (“5G Apocalypse”) qui parle dedans non pas d’ondes 5G mais de “radiations 5G” (oui oui rien que ca…), qui est un documentaire pour eux, bien plus valable que ce que peut dire n’importe quelle organisation de santé dans le monde.



On ne peut pas prouver que c’est sans danger.

Au mieux tu peux démontrer l’effet (ou l’absence) dans le cadre de telle ou telle expérience sur tel ou tel modèle animal/cellulaire et en déduire une transposition probable chez l’Homme.

Radiation c’est sans doute une mauvaise traduction de rayonnement.

Des organismes de santé (et des études) qui se contredisent ça existe.








v1nce a écrit :



On ne peut pas prouver que c’est sans danger.

Au mieux tu peux démontrer l’effet (ou l’absence) dans le cadre de telle ou telle expérience sur tel ou tel modèle animal/cellulaire et en déduire une transposition probable chez l’Homme.

Radiation c’est sans doute une mauvaise traduction de rayonnement.

Des organismes de santé (et des études) qui se contredisent ça existe.



Les seuils maximum sont toujours bien plus bas que dans les tests effectués, tests qui n’ont jusqu’à présent jamais montré de problème à moins de vraiment forcer la dose. Comme avant pour la 2G, la 3G et la 4G.

Et non ce n’est pas une mauvaise traduction, elle dit bien “5G radiation” tout le long de sa vidéo.









v1nce a écrit :



On ne peut pas prouver que c’est sans danger.

[…]

Des organismes de santé (et des études) qui se contredisent ça existe.





Parfois mais pas sur ce sujet.

S’il y a un danger quelconque, on a bien du mal à le mettre en évidence, contrairement à tant d’autres choses où c’est relativement facile à faire.

Et c’est cohérent avec nos connaissances en physique et en biologie.







Patch a écrit :



Les seuils maximum sont toujours bien plus bas que dans les tests effectués, tests qui n’ont jusqu’à présent jamais montré de problème à moins de vraiment forcer la dose. Comme avant pour la 2G, la 3G et la 4G.





<img data-src=" />

En 2020 les gens qui viennent te dire “qu’on sait pas” pour les ondes radios utilisées par les mobiles, franchement qu’ils s’achètent un cerveau. Je veux bien être tolérant face à l’ignorance mais à un moment il y a un minimum de bonne foi à avoir.