Publié dans Société numérique

10

Epic en appelle à la Cour Suprême et annonce une vague de licenciements

Epic en appelle à la Cour Suprême et annonce une vague de licenciements

Sale temps pour l’éditeur, dont le procès contre Apple s’éternise. L’entreprise est vent-debout contre la « taxe Apple », les fameux 30 % de commission sur les tous les achats réalisés sur l’App Store.

Comme le signale The Verge, Epic demande à la Cour Suprême d’intervenir dans la procédure d’appel en cours et que nous relations dans notre actualité du 11 août. Le studio souhaite notamment que la Cour vienne éclaircir des points sur les problèmes antitrust soulevés par le procès. Apple, de son côté, souhaite que les changements imposés à son App Store par les premières instances, soient jetés aux oubliettes.

Signe de haute tension pour Epic, le studio annonce également licencier 16 % de sa force de travail, soit 900 personnes. Dans un billet, son président, Tim Sweeney, l’a reconnu : « Depuis un certain temps, nous dépensons beaucoup plus d'argent que nous n'en gagnons ».

À ces 900 personnes, il faut en ajouter 250 via deux cessions : la revente du site de musique Bandcamp, ainsi que la scission de la société SuperAwesome, spécialisée dans le markéting.

10

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 2
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 6
10

Fermer

Commentaires (10)


Ça donne presque envie de faire un don à epic pour qu ils puissent continuer le combat contre Apple


Trop gros, passera pas :troll:



Watchwolf a dit:


Ça donne presque envie de faire un don à epic pour qu ils puissent continuer le combat contre Apple




Je me doute que c’est du sarcasme, mais avec le DMA de l’UE, garde de toute façon ton argent… c’est globalement acté qu’Apple n’aura pas le choix que de laisser des boutiques tierces sur ses systèmes.



EPIC n’attaque Apple que dans son propre intérêt et avec pas mal d’arguments fallacieux, et là on en a encore un beau (bouhouhouh, j’ai plus de sous, c’est de la faute à Apple)



Concernant Bandcamp, ils viennent de revendre après un peu plus d’un an, étrange. D’ailleurs, ça n’avait pas été vu d’un bon œil à l’époque par les personnes qui publiaient leur musique dessus, EPIC n’étant pas vu comme une structure faisant dans la charité…



bilbonsacquet a dit:


Je me doute que c’est du sarcasme, mais avec le DMA de l’UE, garde de toute façon ton argent… c’est globalement acté qu’Apple n’aura pas le choix que de laisser des boutiques tierces sur ses systèmes.




A tous les coups ils ne le feront qu’en Europe


Un bel “Epic fail” :transpi:


Punaise ça n’aura pas duré longtemps l’aventure Bandcamp.



Je remarque que le rachat est officiel depuis hier par une plateforme musicale américaine que je ne connais pas : Songtradr.



Je ne sais pas si c’est une meilleure nouvelle qu’Epic mais au minimum, il y a une forme de cohérence.



(reply:2155804:Watchwolf) A une époque oui mais plus maintenant.



J’ai jamais compris comment Epic pouvait s’en sortir en offrant un à trois jeux (et pas forcément des navets) par semaine…
Mais ça me ferait plaisir qu’ils gagnent contre Apple.



Mihashi a dit:


J’ai jamais compris comment Epic pouvait s’en sortir en offrant un à trois jeux (et pas forcément des navets) par semaine…




Ben c’est simple, il ne s’en sorte pas xD
En tout cas pas sur leur boutique/launcher.
Comme ils sont arrivés les derniers sur un marché saturé, et sans avoir aucune fonctionnalité qui ne se fasse pas déjà ailleurs en mieux, pour pouvoir exister ils crament du cash.
D’un côté pour que les développeurs mettent des jeux chez eux, ils leur signent des exclus temporaires et ils les rémunèrent mieux (et en plus ça leur permet de se vendre comme “soucieux de la juste compensation des devs”).
De l’autre côté, pour que les utilisateurs se pointent et aient envie d’acheter les jeux dessus (parce que c’est beau de laisser une plus grosse part aux créateurs, mais si c’est une grosse part de 0 vente, ce n’est pas très utile), bah ils offrent des jeux.
Bien sûr avec tout ça ils sont déficitaires sur le magasin, mais l’idée de base c’est d’éponger avec les autres activités (surtout les gros benefs de Fortnite), en espérant acquérir sur le long terme assez d’utilisateurs pour équilibrer.



FennNaten a dit:


et sans avoir aucune fonctionnalité qui ne se fasse pas déjà ailleurs en mieux




Ça, je confirme, l’EpicGamesStore est vraiment tout moisi… :transpi:



Pour le reste de ton explication ok, merci, mais c’est mal parti avec un store/bibliothèque aussi naze.