Publié dans Économie

8

En difficulté financière, Atos dévisse en bourse

BourseUnsplash+

Lundi, l’entreprise a annoncé des « discussions avec ses banques en vue de parvenir à un plan de refinancement de sa dette financière ». Un mandataire ad hoc va être désigné afin d’encadrer les discussions.

« Le mandat ad hoc est une procédure amiable permettant de conduire des négociations dans un cadre confidentiel. Le mandat ad hoc ne concernerait que la dette financière de la Société et serait sans incidence sur les salariés, clients et fournisseurs du groupe ». Une phase de négociations qui est source d’inquiétudes pour les marchés.

D’autant plus que, dans le même communiqué, l’entreprise indique que « compte tenu de l’évolution du contexte du marché, les conditions de réalisation du projet d’augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription de 720 millions d’euros ne sont plus réunies et l’engagement de garantie accordé par BNP Paribas et J.P. Morgan n’est plus en vigueur ».

Résultat des courses, Atos dévisse complétement en bourse et perd près de 40 % en quelques heures. L’action était à 3,93 euros vendredi soir, pour descendre à 2,79 euros lundi soir.

8

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

663e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

I’m Blue myself

00:00 Next 0

[Édito] Le buzz à tout prix sur les réseaux sociaux

Intelligence artificielle vs bêtise humaine

17:32 NextSocials 54

La Commission européenne se penche sur l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

Neverending Story

17:02 DroitSocials 5
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

8

Commentaires (8)


refuznik Abonné
Le 06/02/2024 à 08h 37
Comme dit mediapart, il y a de forte chance qu'il termine comme Orpea et Casino.
Jarodd Abonné
Le 06/02/2024 à 09h 01
Je pense plus à Alstom, ça finira vendu à des étrangers à la découpe.
fred42 Abonné
Le 06/02/2024 à 10h 13
Je n'ai pas accès à Médiapart, mais Orpea et Casino ont eu des sorts assez différents, ils parlaient de quoi ?. Pour Casino, ce n'est pas fini d'ailleurs.

Par contre, ce qui est sûr, c'est que les 3 étaient trop endettés.
alex.d. Abonné
Le 06/02/2024 à 10h 25
Ça m'étonnerait qu'Auchan rachète des agences Atos :D
Le 06/02/2024 à 12h 51
Orpea ? Je n'étais pas au courant (ou j'ai oublié), je me rappelle juste d'un scandale de mauvais traitements envers les bénéficiaires.
Le prochain, Altice ?
Modifié le 06/02/2024 à 12h53
FrancoisA Abonné
Le 06/02/2024 à 14h 12

consommateurnumérique

Orpea ? Je n'étais pas au courant (ou j'ai oublié), je me rappelle juste d'un scandale de mauvais traitements envers les bénéficiaires.
Le prochain, Altice ?
ORPEA a du être racheté par la Banque Publique d'Investissement pour éviter la faillite.
Erwan123 Abonné
Le 06/02/2024 à 09h 47
Thierry, un commentaire ? :D
Le 06/02/2024 à 12h 27
J'entends encore le discours de Thierry Breton qui voulait écrémer les salariés tous les ans pour ne garder que les meilleurs. Je pense que les meilleurs sont partis justement...