Joshua Topolsky quitte The Verge pour Bloomberg

Tous les 3 ou 4 ans, un changement

Joshua Topolsky quitte The Verge pour Bloomberg

Joshua Topolsky quitte The Verge pour Bloomberg

Il n'y a pas qu'en France que les choses bougent dans le monde des médias en ligne. Joshua Topolsky, notamment connu pour avoir participé à la création de The Verge pour Vox Media, vient en effet d'annoncer qu'il quittait la société pour rejoindre Bloomberg. Une décision qui intervient après plusieurs changements au sein du groupe.

En 2011, Joshua Topolsky et plusieurs rédacteurs d'Engadget (AOL) quittaient le groupe pour fonder The Verge via une société bien plus importante qui a multiplié les réussites ces dernières années : Vox Media. Trois ans plus tard, le site revendique 20 millions de visiteurs uniques, et est encore l'une des références sur son secteur, notamment lorsqu'il s'agit de couvrir un évènement en direct.

The Verge : un géant qui a seulement trois ans

Disposant de son propre CMS et de sa régie publicitaire dédiée, le groupe avance et sait innover. Pourtant, le rédacteur en chef de son vaisseau amiral dédié aux nouvelles technologies vient d'annoncer qu'il quittait le navire, pour aller voguer du côté de chez Bloomberg.

 

 

Dans une interview accordée à Mashable, il indique que cette décision est sans doute la plus dure qu'il ait eu à prendre, il explique néanmoins avoir discuté avec le PDG de Bloomberg Media, Justin Smith, du potentiel du groupe et de ce qu'il était possible d'y faire, y voyant un défi qu'il devait relever. Il y sera désormais en charge du contenu numérique.

Vox Media : de nombreuses mutations, pour un nouvel âge d'or ?

Mais certains y voient aussi l'expression de tensions au sein de The Verge et de Vox Media. Il faut dire que la société fait l'objet de plusieurs changements ces derniers temps. En juin, on apprenait ainsi que l'équipe de Polygon, son site dédié aux jeux vidéo, se séparait de plusieurs membres de la rédaction. Le but avoué était de réduire la production des articles au format long, coûteuse tout en n'étant pas celle qui attire le plus d'audience. Pour autant le site se voulait rassurant sur ses résultats, et son audience annoncée comme croissante, à la quatrième place derrière IGN, Gamespot et Kotaku, deux ans après son lancement. 

 

Dans le même temps, Vox Media a décidé de se lancer dans un site dédié au « journalisme de stock » : Vox, qui rassemble déjà près de 9 millions de visiteurs uniques par mois. Son but ? Expliquer l'actualité dans un format simple à lire et à comprendre, usant des listes, images, de vidéos de deux minutes et autres infographies pour rendre l'ensemble digeste. Cela n'empêche pas les articles longs lorsque cela est nécessaire. L'équipe de départ avait d'ailleurs été rejoint par Nilay Patel pendant les six derniers mois. Celui-ci avait participé à la création de The Verge, et y prend désormais la place de rédacteur en chef, laissée vacante.

 

Dans une lettre envoyée aux employés, le PDG Jim Bankoff s'est lui aussi voulu positif malgré ce départ. Saluant le travail de Topolsky, il voit en ce changement un second âge d'or pour The Verge et Vox Media, se disant impressionné par le travail de son équipe, qu'il s'agisse de l'éditorial ou du développement de formats publicitaires pour les marques comme ce fût le cas pour Nike à travers SB Nation, le site dédié aux sports du groupe. 

Commentaires (14)


Bonne continuation à lui, c’est un plaisir de regarder ses vidéos, shows et de lire ses papiers :).



Je ne savais pas que The verge était si jeune, la réussite est folle au vu de leur jeunesse, bravo !


The Verge est vraiment un site sympa. Et c’est vrai que les couvertures qu’ils font sont souvent parmi les meilleures, leurs vidéos toujours très léchées.

Vraiment, j’aime beaucoup.


J’ai l’impression que Joshua Topolsky était un peu la tête d’affiche du site lorsqu’il a quitté Engadget pour lancer The Verge, mais une fois que le site était lancé je n’ai plus vu beaucoup d’articles signés Topolsky…



Je dois dire que je n’ai pas été spécialement transcendé par ses articles et éditos non plus. Joshua Topolsky c’est avant tout une personnalité facilement identifiable par son physique et par son style vestimentaire particuliers. Il s’est façonné une identité et je trouve qu’il y a un gros côté “marketing” derrière. En ce sens il me fait plus penser à présentateur de JT qu’à un véritable journaliste de fond : il est la face visible du site, mais ce n’est pas lui qui fait le véritable travail journalistique derrière. A part jouer le fan boy Apple de service et s’émerveiller pour des gadgets hypes totalement inutiles et totalement inutilisés à l’heure actuelle (type Google Glass ou smartwatch)…



The Verge a d’ailleurs été conçu un peu à l’image de Topolsky. Le site a une identité visuelle de dingue, ça fait facilement 10 ans que les sites d’actu NTIC sont tous conçus selon le même modèle, et là on a un truc à la fois original, ergonomique et avec un design qui déchire. Les articles longs formats sont vraiment impressionnants au niveau du visuel : il y a plein de photos qui occupent toute la largeur des pages, le HTML5 est exploité intelligemment, etc. Mais si on regarde un peu ce qu’il y a derrière le design, le fond est pas forcément meilleur que sur d’autres sites, The Verge n’est pas le seul site à avoir de bons journalistes qui font des articles travaillés. Par exemple, pour parler de ce que je connais, Tom Warren qui couvre l’actu Microsoft sur The Verge n’est pas meilleur qu’un Paul Thurrott ou qu’une Mary Jo Foley, je dirais même au contraire que ses articles manquent souvent d’analyse.








Pr. Thibault a écrit :



Par exemple, pour parler de ce que je connais, Tom Warren qui couvre l’actu Microsoft sur The Verge n’est pas meilleur qu’un Paul Thurrott ou qu’une Mary Jo Foley, je dirais même au contraire que ses articles manquent souvent d’analyse.







Je dirais que sur le consumer et plus particulierement sur windows phone, il est meilleur que MJ Foley qui est plus spécialisé Entreprise et “truc internet de microsoft” (genre article sur ce qui ce passe côté noyau, ou côté réorganisation de microsoft)



Thurrott est sympathique, il me fait rire dans WW et sur twitter, mais à part ca honnêtement je sais pas trop quoi en penser :/



Après je te rejoint pour Topolsky, d’ailleurs, je ne l’ai jamais quasiment vu que dans des vidéos (google glass) ou pour la présentation de leur podcast.









Pr. Thibault a écrit :



J’ai l’impression que Joshua Topolsky était un peu la tête d’affiche du site lorsqu’il a quitté Engadget pour lancer The Verge, mais une fois que le site était lancé je n’ai plus vu beaucoup d’articles signés Topolsky…



Je dois dire que je n’ai pas été spécialement transcendé par ses articles et éditos non plus. Joshua Topolsky c’est avant tout une personnalité facilement identifiable par son physique et par son style vestimentaire particuliers. Il s’est façonné une identité et je trouve qu’il y a un gros côté “marketing” derrière. En ce sens il me fait plus penser à présentateur de JT qu’à un véritable journaliste de fond : il est la face visible du site, mais ce n’est pas lui qui fait le véritable travail journalistique derrière. A part jouer le fan boy Apple de service et s’émerveiller pour des gadgets hypes totalement inutiles et totalement inutilisés à l’heure actuelle (type Google Glass ou smartwatch)…



The Verge a d’ailleurs été conçu un peu à l’image de Topolsky. Le site a une identité visuelle de dingue, ça fait facilement 10 ans que les sites d’actu NTIC sont tous conçus selon le même modèle, et là on a un truc à la fois original, ergonomique et avec un design qui déchire. Les articles longs formats sont vraiment impressionnants au niveau du visuel : il y a plein de photos qui occupent toute la largeur des pages, le HTML5 est exploité intelligemment, etc. Mais si on regarde un peu ce qu’il y a derrière le design, le fond est pas forcément meilleur que sur d’autres sites, The Verge n’est pas le seul site à avoir de bons journalistes qui font des articles travaillés. Par exemple, pour parler de ce que je connais, Tom Warren qui couvre l’actu Microsoft sur The Verge n’est pas meilleur qu’un Paul Thurrott ou qu’une Mary Jo Foley, je dirais même au contraire que ses articles manquent souvent d’analyse.





Tout pareil.



Sinon pour parler de theverge je rajouterais aussi que depuis quelques mois il y a de plus en plus d’articles avec des titres trompeurs pour attirer le clic, à voir si ce basculement progressif dans le sensationnalisme changera ou pas.





Lecteur web/twitter de The Verge depuis le premier jour, ce site est, comme souligné par davidnxi, “la” référence de suivi et compte rendu des évènements live (keynote/salons) et leurs reviews de matos sont à la fois complètes, accessibles, équilibrées et attrayantes notamment avec une mise en page très épurée et des excellentes videos de David Pierce.



Je regrette en revanche leur ouverture depuis un an a des domaines extra silicon valley/matos/hitech comme la politique, les sciences ou l’actu pure qui sont sans grand intéret et alourdissent la ligne de rédaction originale. Je zappe donc ces rubriques.



Mais comme PrThibault, je n’ai en revanche jamais accroché avec la personnalité de Topolsky, Apple fan inconditionnel et accros maladif aux gadgets techno donc cela ne me fait ni chaud ni froid qu’il quitte la boite qu’il a co-fondé pourvu que les fondamentaux restent.



Bon courage à lui (et à sa femme Laura June?) chez BloombergBusinessweek qui, pour le coup, est le site d’informations que je consulte le plus dans la semaine (à égalité avec BusinessInsider)





Je suis vraiment pas attristé par la nouvelle. Pour aller sur le site depuis sa création, j’y trouve vraiment de moins en moins ce que je venais y chercher.



Il se dégage une suffisance de ces types qui est assez exceptionnelle. Je trouve que ça se traduit assez bien dans les illustrations des articles :



Je ne vois vraiment pas le besoin de prendre trois photos du journaliste pour le test d’un téléphone.



La palme pourChris Zieglerqui met une blouse pour préparer du Soylent. Je n’ai pu m’empêcher de penser à American dad. Boil water … what am I, a chemist ?



Pour Joshua, c’est vraiment ses photos avec les google glass qui m’ont le plus “éclaté” …



Concernant le principal, à savoir les articles, je trouve qu’ils se dispersent trop et que s’ils peuvent être très bons sur leur cœur de métier, j’ai du mal à les prendre au sérieux sur d’autres thèmes. Je sais pas quelle plus value ils ont sur des thèmes comme ce qui peut se passer en ce moment à Gaza ou les récents crash d’avion.



Enfin, les titres deviennent insupportables. Je ne connaissais pas le terme journalisme de stock et je ne sais pas s’ils sont imputables à cela, mais ça fait vraiment infantilisant. Tout ce que vous avez besoin de savoir sur … Pourquoi … 3 raisons pour lesquelles …

Mais putain informez nous et laissez nous nous faire nos opinions.


Pour les papiers, je pensais au test du Nexus 4, la vidéo + le test étaient très bon à mon avis.



Perso je trouve qu’on manque un site comme The verge pour le grand public en France.

On a un 01net dont les infos ne sont pas rigoureuses, lesnumériques dont les tests ne sont pas pertinents.

Je me souviens du test de l’ASUS T100 sur lequel le site critique le processeur qui n’est pas assez puissant alors que c’est l’essence même du produit… je ne comprends pas.



Avec les vidéo de the verge, on sait qu’en 3min on a fait le tour du produit et qu’on a une bonne synthèse avec des images très bien réalisées.








Pandours a écrit :



Pour les papiers, je pensais au test du Nexus 4, la vidéo + le test étaient très bon à mon avis.



Perso je trouve qu’on manque un site comme The verge pour le grand public en France.

On a un 01net dont les infos ne sont pas rigoureuses, lesnumériques dont les tests ne sont pas pertinents.

Je me souviens du test de l’ASUS T100 sur lequel le site critique le processeur qui n’est pas assez puissant alors que c’est l’essence même du produit… je ne comprends pas.



Avec les vidéo de the verge, on sait qu’en 3min on a fait le tour du produit et qu’on a une bonne synthèse avec des images très bien réalisées.





Y’a minimachine.net pour les tests mais c’est très spécifique à une catégorie de produit et il est un peu seule.

Il est claire qu’on manque d’un “TheVerge” en france, on manque aussi de arstechnica, thenextweb et autre qui font vraiment du très bon boulot.



Franchement en france quand je lit certains article de lesnumeriques (comme tu le dit sur les tests), de 01net (le pire selon moi), de clubic ou du “journal du geek”, ca fait pitié :/









Pr. Thibault a écrit :



The Verge a d’ailleurs été conçu un peu à l’image de Topolsky. Le site a une identité visuelle de dingue, ça fait facilement 10 ans que les sites d’actu NTIC sont tous conçus selon le même modèle, et là on a un truc à la fois original, ergonomique et avec un design qui déchire. Les articles longs formats sont vraiment impressionnants au niveau du visuel : il y a plein de photos qui occupent toute la largeur des pages, le HTML5 est exploité intelligemment, etc. .







Pour le visuel, les articles/news ont effectivement de la gueule, mais la “home” est absolument imbitable <img data-src=" />









Pr. Thibault a écrit :



(…) le HTML5 est exploité intelligemment, etc.(…)







Tout à fait, et sur le long terme c’est ce qui fera aussi la différence.

Dans la série des sites de jeu, si on prend ceux cités, IGN et Gamespot qui sont les ancêtres en sont encore à l’obsolète La Daube Flash, tandis que Polygon est passé à l’HTML5, un plaisir de plus. <img data-src=" />



C’est hors sujet mais dans le même genre de site bien chiadé j’aime bien Slate.fr


Oh j’adore The Verge et leurs reviews en vidéo.









agiTed a écrit :



C’est hors sujet mais dans le même genre de site bien chiadé j’aime bien Slate.fr









La version .com est quand même nettement meilleure pour http://www.slate.com









MoPiou a écrit :



La version .com est quand même nettement meilleure pour http://www.slate.com







Les goûts et les couleurs <img data-src=" /> je préfère quand même la version .fr



Fermer