Ouya s'associera avec Xiaomi pour amener ses jeux en Chine

C'est toujours plus simple que d'arriver à pied...

Ouya s’associera avec Xiaomi pour amener ses jeux en Chine

Ouya s'associera avec Xiaomi pour amener ses jeux en Chine

Ouya, le fabricant de la console éponyme, serait sur le point de s'allier avec le constructeur chinois Xiaomi, afin d'intégrer les titres conçus pour sa console directement dans les TV connectées et set-top box de la marque. Julie Uhrman, PDG d'Ouya, confirme que des discussions sont en cours à ce sujet et sont bien avancées.

Après une campagne Kickstarter plus que réussie en 2012, menant à la récolte de plus de 8,5 millions de dollars, la console Ouya continue de faire son chemin. Son succès est certes loin d'être aussi important que celui rencontré par les machines de Microsoft, Nintendo et Sony, mais elle continue de se débattre et d'agrandir son catalogue de jeux disponibles, avec désormais plus de 900 titres.

 

Selon l'agence Reuters, Ouya serait sur le point de s'ouvrir les portes du marché chinois grâce à l'entremise de Xiaomi, le plus grand constructeur de smartphones du pays. Celui-ci permettrait à la marque de pouvoir proposer les jeux prévus pour sa plateforme directement dans les set-top box et téléviseurs connectés de Xiaomi, via un canal de distribution qui leur serait dédié.

 

Julie Uhrman, la PDG de Ouya, a confirmé à Reuters que des discussions étaient en cours, mais que certains détails devaient encore être réglés avant de pouvoir annoncer quoi que ce soit. « Pour les amateurs de la MiTV de Xiaomi, de leurs set-top boxes, et même des autres set-top boxes sous Android qui vont entrer sur le marché, cela pourrait être un virage important, qui leur permettra d'apporter du contenu de qualité aux joueurs, dans une région à laquelle ils n'y avaient pas accès auparavant », ajoute-t-elle.

 

L'appétit d'Ouya pour le marché chinois du jeu vidéo se comprend, celui-ci ne pesant pas moins de 13 milliards de dollars et enregistrant une très forte croissance, de 34 % l'an dernier. À titre de comparaison, le marché mondial du jeu vidéo pesait 95 milliards de dollars l'an passé, le marché français comptait quant à lui pour seulement 3,6 milliards de dollars. S'il y a certainement une place à venir prendre en Chine dans ce domaine, il reste à voir si Ouya et Xiaomi sauront se rendre visibles à côté de Microsoft et Sony qui sont eux aussi partis à l'assaut de la région. La Xbox One devrait d'ailleurs y faire ses premiers pas à la fin du mois de septembre.

Commentaires (14)




C’est toujours plus simple que d’arriver à pied…





Pourtant à dos de chameau via la route de la Soie, ça se fait.



Bon faut accepter de traverser quelques zones de guerre, mais c’est faisable



<img data-src=" />


Toujours pas mort ce truc ?








John Shaft a écrit :



Pourtant à dos de chameau via la route de la Soie, ça se fait.



Bon faut accepter de traverser quelques zones de guerre, mais c’est faisable



<img data-src=" />





Je pense que tu loupes une contrepèterie… et j’en viens à chercher si ton message en contient <img data-src=" />









Kikilancelot a écrit :



Toujours pas mort ce truc ?





moui ,pourtant ,il y avait un potentiel.



Peut être qu’en Chine ,cela peut se relancer.









Kikilancelot a écrit :



Toujours pas mort ce truc ?







Avec les brouettes de cash qu’ils ont reçu, je pense qu’ils ont de quoi venir encore… C’est beau de pas avoir d’obligation de résultats :d









John Shaft a écrit :



Pourtant à dos de chameau via la route de la Soie, ça se fait.



Bon faut accepter de traverser quelques zones de guerre, mais c’est faisable



<img data-src=" />





Faut aussi éviter de monter sur un chameau “égaré” que tu trouves au millieu de la route de la Soie. Ces petites bébétes là n’ont pas un très bons caractères <img data-src=" />



900 jeux, Waou, ils ont autant de jeux que d’acheteurs de leur broll !








trouiller a écrit :



Faut aussi éviter de monter sur un chameau “égaré” que tu trouves au millieu de la route de la Soie. Ces petites bébétes là n’ont pas un très bons caractères <img data-src=" />





quand chameau fâché, lui toujours faire comme ça





—-&gt;[<img data-src=" />]









Meowcate a écrit :



Je pense que tu loupes une contrepèterie… et j’en viens à chercher si ton message en contient <img data-src=" />







J’aimerai bien en sortir comme ça des contrepèteries <img data-src=" />







trouiller a écrit :



Faut aussi éviter de monter sur un chameau “égaré” que tu trouves au millieu de la route de la Soie. Ces petites bébétes là n’ont pas un très bons caractères <img data-src=" />







Exact. <img data-src=" />



Protip : en partant de Chine il faut, à Xian, piquer le chameau du premier mec qui vient t’embêter pour te vendre des photos de toi avec l’animal <img data-src=" />



<img data-src=" />









John Shaft a écrit :



J’aimerai bien en sortir comme ça des contrepèteries <img data-src=" />







Des contrepèteries sur la chine et les nippons ?



<img data-src=" />









127.0.0.1 a écrit :



Des contrepèteries sur la chine et les nippons ?



<img data-src=" />







Autres que les histoires de pression <img data-src=" />









John Shaft a écrit :



J’aimerai bien en sortir comme ça des contrepèteries <img data-src=" />





Y’en a même dans les noms de villes parfois.

Exemple : À Beaumont le Vicomte









Ellierys a écrit :



Y’en a même dans les noms de villes parfois.

Exemple : À Beaumont le Vicomte







Tu me diras, quand on arrive à pied par la Chine… <img data-src=" />



Et pour le remaniement ministériel, il parait que le ministre ne veut pas qu’on l’envoie dans la culture. <img data-src=" />









John Shaft a écrit :



Tu me diras, quand on arrive à pied par la Chine… <img data-src=" />



Et pour le remaniement ministériel, il parait que le ministre ne veut pas qu’on l’envoie dans la culture. <img data-src=" />





Moi tu sais, à partir du moment où le Ministre des Finances décrète toutes les baisses faisables…



Fermer