La vente de T-Mobile US à Free encore bien loin d'être réalisée

Entre défis et embûches

La vente de T-Mobile US à Free encore bien loin d’être réalisée

La vente de T-Mobile US à Free encore bien loin d'être réalisée

Dévoilée il y aura bientôt deux mois, la volonté d'Iliad (Free) de racheter T-Mobile US ne s'est toujours pas concrétisée. Aucun accord n'est pour l'instant en vue et le suspens pourrait bien durer encore de longs mois. Une partie de la direction de Deutsche Telekom commence en effet à hésiter à céder sa pépite.

Une lourde chute en bourse ces derniers mois

Alors que lors des premiers mois de l'année, tout semblait indiquer que Free allait croquer au moins partiellement Bouygues Telecom, le 31 juillet dernier, l'opérateur français a créé la surprise en dévoilant une offre de 15 milliards de dollars pour acquérir la branche américaine de T-Mobile. La filiale de Deutsche Telekom était en effet en vente depuis un certain temps, l'Allemand voyant ici un excellent moyen d'engranger rapidement du cash, ceci afin de rembourser sa lourde dette.

 

Mais pour le moment, l'opération est loin d'être un succès pour Free. Son action a perdu 18 % de sa valeur depuis son annonce, et elle a même chuté de 29 % depuis son record du mois de juin dernier. Deutsche Telekom a pour sa part rejeté d'un revers de la main la première offre d'Iliad, s'attendant à une seconde proposition plus alléchante. Cette nouvelle offre n'a cependant toujours pas été déposée sur le bureau de l'opérateur allemand. Il faut dire que Free cherche des partenaires américains (comme Google, Microsoft voire Dish) et que cette quête n'est semble-t-il pas encore terminée.

Les hésitations du conseil d'administration de Deutsche Telekom

Et selon Bloomberg, outre cette problématique du ou des partenaires à trouver, le Français pourrait bien faire face à d'autres difficultés. Le site américain spécialisé dans l'actualité économique indique en effet que les membres du conseil d'administration de Deutsche Telekom sont divisés sur le sujet. L'Allemand doit-il ou non vendre T-Mobile US ? Si cette branche peut rapporter gros rapidement, elle est surtout l'une des rares divisions de l'opérateur à afficher une forte croissance et à dégager des bénéfices.

 

T-Mobile illimitée 4G

T-Mobile US propose depuis quelque temps une offre illimitée en 4G/LTE pour 80 dollars par mois

 

Nos confrères rajoutent que du côté de Free, l'idée de lever 5 milliards de dollars via un endettement et l'apport d'un fonds d'investissement pourrait être développée afin de proposer plus de 20 milliards à Deutsche Telekom. Il faut de plus rappeler que le 13 novembre prochain, de nouvelles fréquences sur les bandes 1700 et 2100 MHz seront vendues par le gouvernement aux meilleurs offrants. Si Sprint, le troisième opérateur du pays, a déjà annoncé qu'il ne participerait pas à ces enchères, les autres opérateurs, dont T-Mobile US, n'ont pas caché leur volonté d'en croquer une partie.

Vers plus d'éclaircies mi-novembre ?

Ces enchères ayant lieu dans moins de deux mois, il ne serait pas surprenant que la vente de T-Mobile US soit scellée (ou non) après cette date. Forbes indiquait d'ailleurs il y a quelques jours que Dish Network, une société spécialisée dans la diffusion de télévision par satellite, risquait d'attendre la fin des enchères pour se décider si oui ou non il allait faire une offre pour T-Mobile US. Pour Dish, croquer ce dernier lui permettrait de proposer de multiples services et de devenir un concurrent redoutable face aux géants comme AT&T, Verizon et Comcast.

 

Si Dish venait vraiment à entrer dans l'arène, cela compliquerait sans aucun doute le travail de Free, qui a la chance pour le moment d'être la seule société intéressée (officiellement) par la branche américaine de Deutsche Telekom. Mais cela pourrait ne pas durer. Et attendre trop longtemps pourrait pousser l'Allemand à changer d'avis et à garder sa pépite. On se rappellera d'ailleurs qu'il y a deux ans, une telle vente avait été formulée, sans succès. Le temps presse donc pour Free s'il veut réussir son rêve américain.

Commentaires (8)




Ah c’est pas encore fait ?! …<img data-src=" />



Étonnant vu la proposition mirobolante de 15 milliards alors que le vendeur en attend pas loin de 25 ! <img data-src=" /><img data-src=" />


popcorn <img data-src=" />


On se demande pourquoi personne n’en veut de T-Mobile, à part Free qui n’est pas un acteur local US ni un poids lourd du Télécom mondial. Ca me parait très étrange tout ça.

Je pense que T-Mobile a fait comme Bouygues et a demandé beaucoup trop cher histoire de faire fuir tout le monde. Bon Free n’en démord pas avec ses 15 Milliards, ils verront bien si ça passe ou pas.








GGGG-Ready a écrit :



Ah c’est pas encore fait ?! …<img data-src=" />



Étonnant vu la proposition mirobolante de 15 milliards alors que le vendeur en attend pas loin de 25 ! <img data-src=" /><img data-src=" />





T’es encore là toi ? La lame de vincent a oubliée ton commentaire



Perso, cela m’intéresse et cela peut être intéressant pour nous et pour ceux qui vont habité aux us/canada.

Et,surtout pour les US ,ils vont peut être connaitre un forfait illimité pour une somme honnête et non leur 92k à l’octet …




Mais pour le moment, l’opération est loin d’être un succès pour Free. Son action a perdu 18 % de sa valeur depuis son annonce, et elle a même chuté de 29 % depuis son record du mois de juin dernier





  1. il s’agit sans doute de l’action d’Iliad.



  2. En quoi la baisse de l’action d’Iliad correspond à une opération qui est loin d’un succès ? C’est peut-être un soucis pour ceux qui ont acheté au plus haut, mais à par ça ? Il ne me semble pas qu’ils voulaient faire une augmentation de capital pour cet achat. C’est donc sans influence.



  3. Quelle est la bonne valeur de l’action qui a quand même pris 12,66 % depuis le premier janvier ?

    Je me satisferais d’une montée de cet ordre pour tout mon portefeuille en ces périodes difficiles où le CAC40 a fait seulement 1,48 % et l’ESTX50 EUR P 3,12 %



    Merci d’avance pour les réponses.




les membres du conseil d’administration de Deutsche Telekom sont divisés sur le sujet. L’Allemand doit-il ou non vendre T-Mobile US ?



Il serait peut-être temps qu’ils se décident les mecs non ? Parce que si c’est officiellement en vente, pourquoi alors faire machine arrière près de 9 mois plus tard ?! Fallait peut-être se décider avant non…?


Fermer