Kickstarter en France, qu'est ce que ça change ?

Kickstarter en France, qu’est ce que ça change ?

Finalement, pas grand chose pour le moment

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Internet

13/05/2015
36

Kickstarter en France, qu'est ce que ça change ?

C'est hier que Kickstarter, le géant américain du financement participatif, a annoncé son arrivée d'ici la fin du mois dans l'Hexagone. Si cela devrait bousculer un peu les acteurs nationaux que sont KissKissBankBank et Ulule, à quels changements doivent s'attendre les donateurs et les porteurs de projets ?

Le 27 mai, la plateforme de financement participatif  Kickstarter ouvrira officiellement ses portes en France. Une arrivée plutôt symbolique puisque jusqu'à présent les internautes français pouvaient déjà lancer leurs propres projets sur le site ou bien apporter leur soutien à ceux déjà existants. Cette annonce apporte quand même avec elle quelques changements aussi bien du côté des porteurs de projets que des donateurs.

Des frais en plus, des contraintes en moins

Étant donné que Kickstarter ne lancera pas de site distinct pour la France, la différence au niveau du contenu sera inexistante. Pas de panique donc, vous pourrez toujours soutenir votre développeur de jeux indépendants préféré ou vous offrir la prochaine version de la montre Pebble. La plateforme cherchera tout de même à y mettre en avant des projets locaux grâce à un système de filtrage géographique, déjà existant. Rien de neuf donc de ce côté-là. 

Bonne nouvelle pour les porteurs de projets : il n'est plus nécessaire d'être domicilié aux États-Unis pour pouvoir proposer son idée sur le site. Désormais, une adresse en France et une carte bancaire suffisent pour les particuliers, tandis que les entreprises devront fournir quelques documents supplémentaires. Un changement plutôt bienvenu dans la mesure où cela rendait la tâche plus complexe aux entreprises hexagonales, celles-ci devant jusqu'ici faire confiance à un prestataire américain avec les risques que cela implique, comme le soulignait Gamekult il y a quelques mois.

D'autres nouveautés se situent au niveau des commissions prélevées par les partenaires de la plateforme au titre des prestations de paiement. Aux États-Unis, les frais s'élèvent à 3 % + 0,20 dollar par transaction supérieure à 10 dollars ou 5 % + 0,05 dollar pour toute contribution inférieure à ce montant. Les porteurs de projets français devront supporter des tarifs légèrement supérieurs, puisque si la partie variable des commissions reste la même, la part fixe passe à respectivement 0,20 euro et 0,05 euro, soit une augmentation d'environ 10 % au cours actuel.

On notera d'ailleurs que les frais prélevés par Kickstarter sont un peu plus élevés que ceux pratiqués par ses concurrents hexagonaux comme KissKissBankBank et Ulule, qui de leur côté ne prélèvent que 3 % du montant collecté au titre des frais de paiement par carte bancaire. Ils sont néanmoins un peu meilleur marché que ceux de PayPal (3,4 % + 0,25 euro). Si la différence sera importante sur les projets de grande envergure, elle sera par contre un peu plus négligeable sur ceux où seulement quelques milliers d'euros seront collectés.

Kickstarter ne représente pas l'ensemble du financement participatif

Si Kickstarter est sans aucun doute la plateforme de financement participatif la plus connue, elle n'est pas la seule a œuvrer dans ce domaine, et surtout elle n'en couvre absolument pas toutes les branches. Certains acteurs hexagonaux ne devraient donc pas souffrir davantage de cette nouvelle concurrence. C'est par exemple le cas de plateformes spécialisées comme Tipeee (propriété de My Major Company) qui proposent de soutenir de façon récurrente des créateurs de contenus ou de celles spécialisées dans les prêts participatifs.

Contacté par nos soins, Vincent Ricordeau, le fondateur de KissKissBankBank ne voit d'ailleurs pas l'arrivée de Kickstarter en France comme une nouvelle menace, dans la mesure où le géant américain faisait déjà partie du paysage. « Techniquement, ils sont déjà présents en France, ils y ont levé 7 millions d'euros l'an dernier pendant que nous en levions 15 millions. Ils sont donc déjà troisièmes derrière Ulule. Leur arrivée provoquera surement un appel d'air sur le marché français et il faudra voir quelle part de marché ils saisiront sur cet appel. S'ils ne récoltent que les fruits du marché qu'ils ont créé, tout ira pour le mieux chez nous, s'ils vont au-delà, ça sera peut-être un petit peu différent  » nous explique-t-il. 

La plateforme française pense d'ailleurs pouvoir tirer son épingle du jeu malgré l'arrivée du géant américain sur ses terres, en sortant un atout de sa manche : la proximité. Vincent Ricordeau nous explique en effet qu'en six années de présence en France, sa plateforme a pu tisser tout un réseau de « mentors » qui peuvent soutenir les porteurs de projets tout au long de son avancement, même après la levée de fonds. Un avantage sur lequel Kickstarter ne peut pas encore compter. « Nous avons six ans d'avance sur ce point », esquisse le responsable.

Les acteurs français pourront également compter sur leur diversification pour maintenir leurs parts de marché. Comme nous l'avons vu plus haut, certains s'essaient au « tip », quand d'autres misent sur les prêts participatifs, des secteurs où Kickstarter n'a pas (encore ?) mis les pieds. Vincent Ricordeau prévoit d'ailleurs de s'attaquer au marché de l'investissement participatif (equity-based crowdfunding) d'ici 2017, un terrain encore vierge de tout géant américain.

36

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Des frais en plus, des contraintes en moins

Kickstarter ne représente pas l'ensemble du financement participatif

Commentaires (36)


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 06h 35

Bon, puis en Suisse on a quoi ?


Le 13/05/2015 à 06h 36

C’est bon ça. Je vais enfin pouvoir lancer mes projets de jeux vidéos dessus.


Le 13/05/2015 à 07h 15







Vekin a écrit :



Bon, puis en Suisse on a quoi ?





Vous avez de l’argent, pas besoin de faire la manche&nbsp;<img data-src=" />



Patch Abonné
Le 13/05/2015 à 07h 52







Vekin a écrit :



Bon, puis en Suisse on a quoi ?





des banques <img data-src=" />



Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 03

Ces stéréotypes <img data-src=" />



Oui, en Suisse, on est tous millionnaires et nos voitures sont au minimum des Jaguar. Même le vendeur de supérette a un salaire mirobolant à six chiffres <img data-src=" />


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 04

Oui, mais essaie d’obtenir un prêt comme avec le crowd-funding <img data-src=" />


V_E_B Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 24







Vekin a écrit :



Ces stéréotypes <img data-src=" />



Oui, en Suisse, on est tous millionnaires et nos voitures sont au minimum des Jaguar. Même le vendeur de supérette a un salaire mirobolant à six chiffres <img data-src=" />





[des jaguars] conduites par des chauffeurs marmottes, et roulant au carburant au chocolat. Faut être exhaustif&nbsp;<img data-src=" />



zefling Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 25

Vous avez pas voulu faire parti de l’Europe, il ne faudra pas s’attendre à ce que cela arrive vite.


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 30

Ce n’est pas plus mal <img data-src=" />


Le 13/05/2015 à 08h 32

du travail: un taux de chômage très inférieur à la France, notamment chez les jeunes.


Patch Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 42







Vekin a écrit :



Oui, mais essaie d’obtenir un prêt comme avec le crowd-funding <img data-src=" />



qui t’a dit de demander un prêt? faut passer par la porte arrière pour se servir directement <img data-src=" />



Le 13/05/2015 à 08h 44

au moins on aura les frais de douane en moins :p


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 08h 59

Vrai, mais je parlais de crowd-funding <img data-src=" />


Le 13/05/2015 à 08h 59

Tu as pepsee.ch en Suisse. =)


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 09h 00

<img data-src=" />



<img data-src=" />


Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 09h 01

Ah oui, j’avais oublié ce site !


Le 13/05/2015 à 09h 38







V_E_B a écrit :



[des jaguars] conduites par des chauffeurs marmottes, et roulant au carburant au chocolat. Faut être exhaustif <img data-src=" />





http://www.terminally-incoherent.com/blog/wp-content/uploads/2008/11/groundhog_d…



linkin623 Abonné
Le 13/05/2015 à 10h 11

Forbidden !


zefling Abonné
Le 13/05/2015 à 10h 14

Fait F5 après, il y a un contrôle de référé.


Le 13/05/2015 à 10h 28







Vekin a écrit :



Ces stéréotypes <img data-src=" />



Oui, en Suisse, on est tous millionnaires et nos voitures sont au minimum des Jaguar. Même le vendeur de supérette a un salaire mirobolant à six chiffres <img data-src=" />





J’étais en suisse semaine dernière en touriste.



Jamais vu autant de voiture de luxe dans les centre villes…



Donc non c’est clairement pas une légende urbaine.



Vekin Abonné
Le 13/05/2015 à 11h 00

Si si, c’est quand même légèrement exagéré <img data-src=" />



Bien sûr qu’il y a des endroits où il y a plus de voitures de luxe que d’autres (quartiers bourges par exemple), mais ce n’est pas le cas partout. Viens où j’habite, tu n’en croiseras pas si souvent <img data-src=" />


Le 13/05/2015 à 11h 14



Kickstarter en France, qu’est-ce que ça change



&nbsp;

&nbsp;Prélèvement de 50% de l’État de la somme versée par la participant + imposition à hauteur de 20% de la somme reçue par le kickstarteur.



Résultat: sur une somme initiale de 100 000 euros, 30 000 euros seront reversées pour le projet (en sus des cotisations sociales CSG/RDS …)



L’innovation peut ainsi se faire de manière juste et équitable (pour le fisc, surtout)<img data-src=" />

&nbsp;

Bienvenue en France,&nbsp; pays leader en matière d’imposition.

Vous avez une idée? Nous ferons tout pour qu’elle n’existe jamais.



&nbsp;


Le 13/05/2015 à 12h 11







js2082 a écrit :



&nbsp;

&nbsp;Prélèvement de 50% de l’État de la somme versée par la participant + imposition à hauteur de 20% de la somme reçue par le kickstarteur.



Résultat: sur une somme initiale de 100 000 euros, 30 000 euros seront reversées pour le projet (en sus des cotisations sociales CSG/RDS …)



L’innovation peut ainsi se faire de manière juste et équitable (pour le fisc, surtout)<img data-src=" />

&nbsp;

Bienvenue en France,&nbsp; pays leader en matière d’imposition.

Vous avez une idée? Nous ferons tout pour qu’elle n’existe jamais.



&nbsp;





http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_imp%C3%B4ts_et_taxes_fran%C3%A7ais



Le 13/05/2015 à 12h 20

tu peux venir en belgique si tu veux c’est encore pire :)


Le 13/05/2015 à 12h 34







Stel a écrit :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_imp%C3%B4ts_et_taxes_fran%C3%A7ais





Effectivement, 30 000 euros, c’est laisser un peu trop d’argent au Kickstarter.



On va arrondir à 15 000 alors (toujours en sus des cotisations sociales)



&nbsp;





noraj a écrit :



tu peux venir en belgique si tu veux c’est encore pire :)





Pire que le lien donné au-dessus…



… naaaaan, j’y crois pas.<img data-src=" />



Le 13/05/2015 à 12h 41

en tout cas pour un patron/indépendant les charges patronales sont plus élevées qu’en france ^^


Le 13/05/2015 à 12h 46

des impots, des impots, toujours des impots.

&nbsp;sinon l’herbe est toujours plus vertes ailleurs&nbsp;<img data-src=" />


Le 13/05/2015 à 13h 00







noraj a écrit :



des impots, des impots, toujours des impots.

&nbsp;sinon l’herbe est toujours plus vertes ailleurs&nbsp;<img data-src=" />





J’ai vraiment beaucoup, beaucoup de mal à croire que la france ne soit pas dans le TOP 3 des pays les plus taxé au monde.



Tu regarde vite fait ta feuille de paye, ou tes cotisation obligatoire si t’es indépendant, et tu te rend vite compte que t’as environ 45 % de ton salaire qui pars en taxe avant même d’en avoir vu la couleur.



Ensuite t’ajoute l’IR de 0 à 40 % (!!!!!!!)

&nbsp;

A cela t’ajoute la TVA que tout le monde paye +20 %



les taxes sur ton logement , les taxe de sucession, etc, pour fumer, pour conduire, etc etc, les taxes y en a partout.



Dans le pire des cas, genre le celib qui vit seul chez lui, et qui a en plus le culot d’avoir réussis sa vie en france ( quelle honte ! ) avec un gros salaire tu te tape la marge à 40% des impôts en sus , ce gars la va payer grosso modo 80 % d’impôt et de taxe.



Et tout ca pour quoi ? Payer des écoles ? Des routes ?

Non, juste rembourser les interêt de la dette, puis refaire des prêt pour payer les routes.





Et après on vient gueuler que depardieu ou jsais plus qui se casse de la france, à leur place on serais nombreux à faire pareil !

Quand y aura plus que des pauvres en france on fera comment ?



http://www.lefigaro.fr/impots/2015/03/31/05003-20150331ARTFIG00387-la-france-est…



Le 13/05/2015 à 13h 26

Aucun soucis, tu as les taxes fédérales, puis les taxes régionales, puis les taxes communales.

Tu n’es donc pas taxé de la même façon que tu sois flamand, bruxellois ou wallon (et ce dans un même pays faut-il le rappeler). Etant donné que la dernière réforme de l’Etat donne encore plus de responsabilités fiscales aux régions, ça ne fera qu’empirer à l’avenir, où tu auras 3 régimes fiscaux inégalitaires dans notre beau Pays. Il fait pas bon être wallon pour les prochaines décennies je vous le dit…



Je te dit pas le bordel au niveau des taxes, on arrives même à avoir


warfie Abonné
Le 13/05/2015 à 13h 59

C’est vrai qu’on a beaucoup de prélèvements en France et s’il est vrai qu’on peut se poser la question du bon emploi de certains, tout n’est pas à jeter à la poubelle.



La TVA n’est payée que sur ce que tu achètes et uniquement si tu es un client final. C’est la taxe la plus rémunératrice pour l’Etat mais aussi celle sur laquelle on a le plus de contrôle. Je me dis qu’on est capable de contrôler sa fréquence d’achat assez facilement.



Pour les impôts, je peux être mécontent de voir que mes sous vont payer les boîtes noires du renseignement mais content quand je vois que je peux aller à l’hôpital sans dépenser 2000€/jour pour la moindre opération.

Globalement, un séjour de 3 jours à l’hosto, c’est 3 années d’impôts que tu n’as pas à payer.



De manière générale, les impôts se calculent par tranche. Dire qu’on est imposé à 40% de nos revenus est un raccourci inexact.

&nbsp;

Exemple :

Je suis imposé à 20% sur la première tranche, 10% sur la deuxième et 10% sur la troisième.

La première tranche représente 50% de mes revenus, la deuxième et troisième le sont à hauteur de 25% chacun.

J’espère ne pas me tromper, mais l’imposition totale fait : 50%20% + 25%10% + 25%*10% = 15%



Les 40% deviennent 15% de mes revenus totaux. Pas tant que ça au final.

Si j’en crois les prévisions de cette année, mes impôts seront égaux à 6% de mes revenus. Pour un célibataire vivant seul chez lui, ça va.

&nbsp;

&nbsp;


Patch Abonné
Le 13/05/2015 à 14h 20







Stel a écrit :



J’ai vraiment beaucoup, beaucoup de mal à croire que la france ne soit pas dans le TOP 3 des pays les plus taxé au monde.



et pourtant, c’est le cas.

on n’est pas forcément énormément taxés, mais les taxes et impots sont relativement mal répartis. et surtout relativement changeants d’une année sur l’autre (problème typiquement franco-francais qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde), ce que les entreprises n’apprécient pas franchement (elles apprécient d’avoir un minimum de stabilité fiscale pour savoir où elles mettent les pieds)…









Stel a écrit :



les taxes sur ton logement , les taxe de sucession, etc, pour fumer, pour conduire, etc etc, les taxes y en a partout.



lawl <img data-src=" />

les successions sont très (trop) peu taxées, et il y a encore des gens pour s’en plaindre…

fan de la France du m’hérite? perso je préfère la France du vrai travail (ou du capital-travail) que les fortunes héritées de papa/maman sans en glander une ;)



Le 13/05/2015 à 14h 20







warfie a écrit :



C’est vrai qu’on a beaucoup de prélèvements en France et s’il est vrai qu’on peut se poser la question du bon emploi de certains, tout n’est pas à jeter à la poubelle.



La TVA n’est payée que sur ce que tu achètes et uniquement si tu es un client final. C’est la taxe la plus rémunératrice pour l’Etat mais aussi celle sur laquelle on a le plus de contrôle. Je me dis qu’on est capable de contrôler sa fréquence d’achat assez facilement.



Pour les impôts, je peux être mécontent de voir que mes sous vont payer les boîtes noires du renseignement mais content quand je vois que je peux aller à l’hôpital sans dépenser 2000€/jour pour la moindre opération.

Globalement, un séjour de 3 jours à l’hosto, c’est 3 années d’impôts que tu n’as pas à payer.



De manière générale, les impôts se calculent par tranche. Dire qu’on est imposé à 40% de nos revenus est un raccourci inexact.

 

Exemple :

Je suis imposé à 20% sur la première tranche, 10% sur la deuxième et 10% sur la troisième.

La première tranche représente 50% de mes revenus, la deuxième et troisième le sont à hauteur de 25% chacun.

J’espère ne pas me tromper, mais l’imposition totale fait : 50%20% + 25%10% + 25%*10% = 15%



Les 40% deviennent 15% de mes revenus totaux. Pas tant que ça au final.

Si j’en crois les prévisions de cette année, mes impôts seront égaux à 6% de mes revenus. Pour un célibataire vivant seul chez lui, ça va.







Au Canada c’est par palier, pas par échelle. Donc quand tu franchis un palier, tu es imposé sur la totalité du revenu au taux du palier.

Et comme c’est une fédération, tu as des impôts au fédéral et au provincial.

Pour un salaire de $50000, tu vas payer environ 20% d’impôts sur le revenu, auxquels tu vas rajouter un autre 10-15% de prélèvements obligatoires. TVH(=TVA) de 15%

Donc quand tu approches d’un palier, il vaut mieux y aller franco, sinon tu peux gagner moins en touchant plus <img data-src=" />



warfie Abonné
Le 13/05/2015 à 15h 01

En France, c’est un mixe entre échelle/palier.



On a un taux pour un palier particulier et selon ton revenu, tu es imposé plus ou moins dans chaque palier. Si jamais des lecteurs peuvent infirmer ou confirmer mes dires, comme tout bon maudit colon on aime les calculs.


warfie Abonné
Le 13/05/2015 à 15h 08







Patch a écrit :



lawl <img data-src=" />

les successions sont très (trop) peu taxées, et il y a encore des gens pour s’en plaindre… fan de la France du m’hérite? perso je préfère la France du vrai travail (ou du capital-travail) que les fortunes héritées de papa/maman sans en glander une ;)





Le destin a voulu que j’hérite et les taxes + impôts dessus représentent 57% du total. Je ne sais pas trop comment ça se passe pour les très fortunés mais pour les autres ça fait beaucoup. Même si en soi je considère l’héritage comme un bonus et non comme un dû, ce qui fait que je suis plus surpris que râleur.



Il n’est pas rare qu’une personne vende l’immobilier hérité… pour pouvoir payer les droits de successions.

Cas extrême : un SDF qui hérite d’un hôtel particulier en plein centre du Paris touristique sera obliger de vendre. La pierre c’est peut-être une valeur sûre mais elle ne rapporte pas d’argent en tant que telle. Avoir un Hôtel à 1 milliard ne permet pas de payer les millions que l’on doit dessus.



Le 13/05/2015 à 15h 35







warfie a écrit :



En France, c’est un mixe entre échelle/palier.



On a un taux pour un palier particulier et selon ton revenu, tu es imposé plus ou moins dans chaque palier. Si jamais des lecteurs peuvent infirmer ou confirmer mes dires, comme tout bon maudit colon on aime les calculs.





En France, c’est une échelle : entre chaque palier, comme tu l’indiquais dans ton post précédent, le taux est constant pour la tranche de revenu. Quand ton revenu passe au barreau supérieur, seule la partie qui passe le barreau supérieur est imposée au taux supérieur, le reste est aux barèmes inférieurs, par tranche.

Le système à la française est plus progressif.







warfie a écrit :



Le destin a voulu que j’hérite et les taxes + impôts dessus représentent 57% du total. Je ne sais pas trop comment ça se passe pour les très fortunés mais pour les autres ça fait beaucoup. Même si en soi je considère l’héritage comme un bonus et non comme un dû, ce qui fait que je suis plus surpris que râleur.



Il n’est pas rare qu’une personne vende l’immobilier hérité… pour pouvoir payer les droits de successions.

Cas extrême : un SDF qui hérite d’un hôtel particulier en plein centre du Paris touristique sera obliger de vendre. La pierre c’est peut-être une valeur sûre mais elle ne rapporte pas d’argent en tant que telle. Avoir un Hôtel à 1 milliard ne permet pas de payer les millions que l’on doit dessus.







Toujours au Canada, l’héritage n’est pas taxé sur sa valeur <img data-src=" /> sauf pour les valeurs numéraires qui sont considérées comme un revenu (taux maximal d’imposition féd+prov au palier le plus élevé=50%).

Par contre, on peut déshériter ses descendants et tout donner à un inconnu, ce qui n’est pas le cas en France où les enfants (légitimes et bâtards) ont des parts égales et sont impossibles à déshériter (même si meurtre parental <img data-src=" />).



Dans mon cas, français et canadien, je me suis toujours demandé à quel droit je dois me référer pour ma succession, pour mon fils, français et canadien <img data-src=" />, tant les systèmes sont différents.



Le 13/05/2015 à 18h 28

Pour en revenir au sujet : ne jamais oublier que dans un projet KS, il n’y a presque pas d’obligation de la part du fondateur du projet.

Si ce dernier ne se réalise pas, ou seulement en partie, ou s’il met des mois voire des années à se concrétiser, il n’y a pas de remboursement.

Les objets offert en récompense aux backers ne sont pas soumis aux garanties usuelles non plus.

Certains ne sont même pas toujours certifiés par les autorités idoines, donc gare aux assurances en cas de problème (incendie, accident,…).



Sinon, après 16 mois d’attente, j’ai enfin reçu l’email m’invitant à finaliser le paiement de mon imprimante 3D (projet KS M3D). Reste plus qu’à attendre l’avis d’expédition…et la réception.