Loi Numérique : la consultation publique débutera le 26 septembre

Loi Numérique : la consultation publique débutera le 26 septembre

On n'est plus à un report près...

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

22/09/2015
10

Loi Numérique : la consultation publique débutera le 26 septembre

La « version bêta » du projet de loi numérique d’Axelle Lemaire sera finalement soumise à consultation publique sur Internet à partir du samedi 26 septembre. Le gouvernement promet une opération « inédite » qui durera trois semaines.

Coup d’envoi imminent pour trois semaines de consultation

Cette fois-ci, il semble que ce sera la bonne ! Annoncée dans un premier temps par la secrétaire d’État au Numérique pour fin juin, puis pour mi-septembre, puis pour le 21 septembre, la mise en ligne de l’avant-projet de loi « pour une République numérique » devrait en fait avoir lieu samedi prochain. Bercy vient en effet d’annoncer le lancement de la consultation en ligne au cours de laquelle « les participants pourront émettre un avis sur les différents articles du texte et faire des propositions de modifications, qui seront elles-mêmes soumises à l’avis des internautes ».

L’idée est bien entendu que les commentaires (pertinents) des internautes soient pris en compte par les pouvoirs publics. L’exécutif assure à ce sujet que les modifications apportées au texte à l’issue de la consultation seront « clairement » indiquées, « afin de faciliter le suivi des propositions des différents contributeurs ». Le gouvernement promet surtout que « les contributions ayant reçu le plus de votes des internautes auront la garantie d’obtenir une réponse officielle ».

Un texte articulé autour de trois grands axes

S’il faudra patienter encore un peu avant de savoir quelles seront les mesures retenues par le gouvernement suite aux derniers arbitrages de Matignon, Bercy fournit d’ores et déjà plusieurs pistes :

  • Un premier volet « pour la circulation des données et du savoir ». Il sera ici bien entendu question d’Open Data, tant pour les données détenues par l’État, que pour celles produites par des acteurs privés ou para-publics. « La future République numérique ouvrira (...) de premières données d’intérêt général, afin d’étendre le champ des données publiques et privées utilisables par tous aux fins de l’intérêt public » indique ainsi l’exécutif. Un « accès plus libre aux travaux de la recherche publique » est également promis.

  • Un second volet pour les droits des « usagers du Net ». Le gouvernement confirme que la neutralité du Net « sera inscrite dans la loi ». Des dispositions obligeront d’autre part les moteurs de recherche à « délivrer une information loyale, claire et transparente sur les modalités de référencement et de classement des contenus ou services qu’ils hébergent », dans le prolongement des dispositions relatives à la loyauté des plateformes votées via la loi Macron. Des mesures relatives à la portabilité des données sont également évoquées, de même que l’instauration d’un « droit à la mort numérique ».

  • Un troisième volet « pour une société numérique ouverte à tous ». Le gouvernement confirme que « le projet de loi pour une République numérique établira enfin un droit à la connexion, afin que les foyers en difficulté financière puissent toujours bénéficier d’un accès à Internet ». Des dispositions seront également de la partie « afin de garantir l’inclusion numérique des personnes handicapées », puisqu’une « obligation d’accessibilité à ces publics des différents services téléphoniques, ainsi que des sites Internet publics et des grandes entreprises » sera présente.

Tous ces sujets ont été abordés dans les versions de travail de l’avant-projet de loi numérique que vous avons révélé ces dernières semaines (voir ici notre dernière synthèse en date).

Une fois cette consultation publique achevée et la copie du gouvernement amendée, l’exécutif devra transmettre son texte pour avis à différentes autorités telles que le Conseil d’État, la CNIL, l’ARCEP, etc. Axelle Lemaire espérait ainsi pouvoir présenter son projet de loi « finalisé » en Conseil des ministres durant le mois de novembre, pour des débats devant le Parlement dès janvier 2016.

10

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Coup d’envoi imminent pour trois semaines de consultation

Un texte articulé autour de trois grands axes

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (10)


Le 22/09/2015 à 13h 42

Est-ce que NXI fera des recommandations?




L’idée est bien entendu que les commentaires (pertinents) (qui nous arrangent) des internautes soient pris en compte par les pouvoirs publics (qui n ‘en a rien à foutre?).



<img data-src=" />


Le 22/09/2015 à 13h 54

pour le volet &nbsp;1 : j’attends le lobbying de détenteur de brevet pour pixeliser ce qui est du domaine publique et donc accessible de ce qui doit être rémunéré pour les 5 siècles à venir.

pour le deuxième volet et non second( abus de langage) : bon là clairement orienté contre google. Quand je vois dans un article de direct matin ce matin que google c’est 1 Mds de ligne de code, je vois toute l’utilité de ce volet)

&nbsp;

&nbsp;le 3 ème volet est vertueux mais va peut être détourné de son objectif principal à des fins politiques : Si tu payes pas d’IR donc de taxe d’hab, tu peux avoir internet gratos chez toi( tu payes l’abonnement quand même) mais tu paieras pas la redevance télé étendue qu’on fera voter juste derrière parce que t’es “riche” &nbsp;comprendre assez K.o.n&nbsp;malchanceux pour être “imposable”.


Le 22/09/2015 à 13h 56

+1, au moins ça permet de dire que la loi a suivi la majorité des avis du bas peuple. ( enfin suffit de s’arranger sur les modalités de calculs de cette majorité)


Dommage que l’on sache déjà qu’un certain nombre d’avancées, notamment dans le rôle de la CNIL, sont tombées aux oubliettes avec l’arbitrage gouvernemental…



Pour le reste, je compte sur NXI pour suivre l’état de la consultation <img data-src=" />


Le 22/09/2015 à 14h 08

Déjà 15 commentaires aujourd’hui : ActionFighter glandouille sur NXI. <img data-src=" />








tmtisfree a écrit :



Déjà 15 commentaires aujourd’hui : ActionFighter glandouille sur NXI. <img data-src=" />





Je taffe tout de même un peu entre deux commentaires <img data-src=" />



Et je suis presta, donc j’adapte mes horaires comme je veux, tant que je fais mon boulot <img data-src=" />



Le 22/09/2015 à 14h 20







ActionFighter a écrit :



Je taffe tout de même un peu entre deux commentaires <img data-src=" />



Et je suis presta, donc j’adapte mes horaires comme je veux, tant que je fais mon boulot <img data-src=" />





Ah ! tu n’a pas encore dépassé le stade f… you money. <img data-src=" />









tmtisfree a écrit :



Ah ! tu n’a pas encore dépassé le stade f… you money. <img data-src=" />





Non, je ne suis ni hippie vivant dans la crasse, ni rentier. Je suis à mon compte et profite de l’argent public de l’administration où je travaille <img data-src=" />



Le 22/09/2015 à 14h 34







ActionFighter a écrit :



Non, je ne suis ni hippie vivant dans la crasse, ni rentier. Je suis à mon compte et profite de l’argent public de l’administration où je travaille <img data-src=" />





Une manière comme une autre de récupérer ce qu’on extorque par ailleurs. Belle mentalité. <img data-src=" />