Publié dans Internet

3

Un nouveau collectif de défense du .org

Un nouveau collectif de défense du .org

Le rachat de l’Internet Society par le fonds d’investissement Ethos Capital n’en finit plus de créer des remous. Après de multiples rebondissements et les questions fournies de Mozilla, on attend la réponse de l’ICANN.

L’organisme a jusqu’au 30 janvier pour rendre un avis : accepter l’opération, la refuser, ou demander des renseignements supplémentaires. Jamais la structure n’a refusé un tel rachat (on ne sait pas, techniquement, si elle le peut), mais la polémique ne se calme pas.

Et voilà qu’un nouveau groupe, baptisée Cooperative Corporation of .ORG Registrants, vient s’ajouter à la liste des adversaires au rachat. On y trouve notamment Esther Dyson, ancienne directrice et fondatrice de l’ICANN, Katherine Maher, directrice de la fondation Wikimedia, et William Woodcock, directeur général de Packet Clearing House.

Dans une interview donnée au New York Times, ces importantes figures annoncent que leur structure est prête à accueillir la gestion du .org. L’alternative est présentée comme bien meilleure, puisque l’association est à but non lucratif.

3

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 41
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

3

Fermer

Commentaires (3)


Ajourd’hui il n’y a qu’une seul racine DNS. Si quelques société tentent de s’approprier une des briques du fondement d’Internet, je pense qu’on verra apparaître une nouvelle racine.


Il y en a un peu plus que 1 : il y a ainsi au 19 juillet 2019 plus de 997 sites7 dans 53 pays qui hébergent un serveur racine du DNS.








fred42 a écrit :



Il y en a un peu plus que 1 : il y a ainsi au 19 juillet 2019 plus de 997 sites7 dans 53 pays qui hébergent un serveur racine du DNS.







Je ne parle pas des serveurs racines, mais plutôt d’une nouvelle racine “.”, avec de nouveaux tld (équivalent com, net, org, biz, xxx, paris,…) et une gestion associative du nom des domaines.



Clairement, des sociétés se sont accaparées ce que j’estime être un bien commun.



PS: je viens de faire une recherche pour savoir s’il existaient au moins des tld gérés de façon associative mais j’ai rien trouvé. Il me semble qu’un tld coute entre 100 et 300k€, plus la garantie d’hébergement de serveurs DNS anycasté. On se lance? :)