Publié dans Internet

5

Newsguard crée un cadre pour repérer les sites d’information non-fiable générée par IA

Newsguard crée un cadre pour repérer les sites d’information non-fiable générée par IA

L’entreprise américaine NewsGuard, qui propose des solutions de notation et d’estimation de la fiabilité des sites d’information, recense depuis quelques semaines les sites d’information et d’actualité non fiables générés par IA.

Newsguard annonce par la même occasion créer un cadre grâce auquel définir facilement si un site web consiste en de l’information non fiable générée par IA (UAIN, Unreliable AI-generated News site). Celui consiste en quatre critères : l’obtention de preuves évidentes qu’une part importante du contenu est produite grâce à des technologies de l’IA, de fortes raisons de penser que le contenu a été publié sans contrôle humain, une présentation faite de sorte à laisser croire au lecteur moyen que le contenu a été produit par des humains et le manque d’indication claire que le contenu est produit par des technologies d’IA.

Alors qu’elle en dénombrait 49 début mai, elle déclare dans sa newsletter du 20 mai en compter 125 « entièrement ou principalement générés » par des outils d’intelligence artificielle générative, soit une augmentation de 155 % en deux semaines. Les sites recensés publient en anglais, arabe, chinois, français, indonésien, néerlandais, portugais, tagalog, thaï et tchèque.

Pour la société, cela prouve que ces nouvelles technologies sont en passe d’être utilisées à grande échelle pour créer de l’information de piètre qualité, le tout principalement dans le but de générer des revenus en attirant des publicités programmatiques, notamment « de grandes marques occidentales, qui soutiennent ainsi involontairement ces sites peu fiables ».

5

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

662e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Du X11 à la sauce Windows 3, rêve ou cauchemar ?

00:00 Next 6
dessin satirique de Flock

#Flock plaque des claques sans talc

Envie de réconfort et de croire en l’avenir ?

13:37 Flock 17
Des personnages effondrés : WTF ?!

Les campagnes anti-piratage incitent les hommes à pirater davantage

Pire to pire

16:48 ÉcoSociété 33
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

5

Commentaires (5)


Le 23/05/2023 à 07h 40

Je pensais que ça s’appelait “AI-generated News Unreliable Site”.


gouge_re Abonné
Le 23/05/2023 à 09h 11

Acronyme parfait :’D


Le 23/05/2023 à 10h 31

L’entreprise américaine NewsGuard, qui propose des solutions de notation et d’estimation de la fiabilité des sites d’information




D’après leur site c’est un outil payant fait par des journalistes et pour les journalistes.



Il y a tout un tas de restriction d’utilisation pour les autres usages (*), y compris la communication au public de la notation des sites d’informations. N’espérons donc pas voir la publication du classement de la presse web française.



(*) cf. la section 5 “PROHIBITED USE OF THE SERVICES” du terms-of-service


refuznik Abonné
Le 23/05/2023 à 11h 18

… ces nouvelles technologies sont en passe d’être utilisées à grande échelle pour créer de l’information de piètre qualité, le tout principalement dans le but de générer des revenus en attirant des publicités.



IA ou pas IA, c’est toujours la même chose.



Chaque année, ils publient leur top 50.


Le 23/05/2023 à 11h 33

refuznik a dit:


Chaque année, ils publient leur top 50.




Eux, oui. C’est leur outil après tout.



Mais toi (utilisateur), non.