Publié dans Droit

6

Fichage politique : une lettre ouverte signée par plusieurs députés

Fichage politique : une lettre ouverte signée par plusieurs députés

Les trois décrets autorisant l’enregistrement de données sensibles, dont les opinions politiques ou les convictions philosophiques, font réagir les députés.

Paula Forteza, Albane Gaillot, Delphine Bagarry, Guillaume Chiche, Hubert Julien-Laferriere, Matthieu Orphelin, Aurélien Taché et Cédric Villani ont adressé une lettre ouverte au ministère de l’Intérieur, accompagnée d’une ribambelle de questions.

Signe que les premières réactions de la Place Beauvau n’ont pas été jugées suffisamment solides. Ces élus veulent notamment savoir pourquoi ces données ont été étendues à de nouvelles personnes ou encore pourquoi ces informations sensibles sont aspirées.

De même, ils s’interrogent : « comment se fait-il que ces décrets viennent "régulariser" des pratiques existantes (et ayant visiblement eu lieu jusqu’ici en dehors de tout cadre légal), comme l’indique la CNIL ? ».

Le député Philippe Latombe va également adresser une question écrite au ministre. 

6

Tiens, en parlant de ça :

répéteur wifi 7 free

Dans les entrailles du répéteur Wi-Fi 7 de Free

C’est comme une Freebox Ultra, en castrée

16:10 HardWeb 3
Conteneurs

Conteneurs, machines virtuelles : quelle différence ?

Mise en boîte

11:59 Soft 8
Semi-conducteurs

Semi-conducteurs : Sam Altman cherche l’accord du gouvernement américain

🤑 🤑 🤑

09:13 ÉcoIA 7
6

Commentaires (6)


dylem29 Abonné
Le 11/12/2020 à 10h 03

Comme quoi, pas besoin d’inventer de complots stupides sur la 5G et les vaccins, la réalité suffit. :/


Le 11/12/2020 à 10h 57

On dérive de plus en plus…


Albirew Abonné
Le 11/12/2020 à 14h 25

« comment se fait-il que ces décrets viennent “régulariser” des pratiques existantes (et ayant visiblement eu lieu jusqu’ici en dehors de tout cadre légal), comme l’indique la CNIL ? »




tout est dit :craint:


Le 11/12/2020 à 18h 10

A Paris tout , absolument tout se sait, et les journalistes aussi savent et se taisent : on appelle cela la loi du silence, même dans une démocratie.


gg40 Abonné
Le 12/12/2020 à 13h 07

ça me fout la gerbe.


Le 12/12/2020 à 14h 21

La macronie a fait tomber la France dans le totalitarisme.



Comme quoi, il ne suffit pas de mettre une belle devise sur le fronton des écoles et mairies pour rester une «démocratie».