« Dans les algorithmes », nouvelle newsletter sur l’impact social de la tech

Une nouvelle newsletter parlant du numérique en français vient d'être lancée sous le nom de « Dans les algorithmes ».

Aux manettes, le journaliste et essayiste Hubert Guillaud. Celui-ci a notamment animé pendant des années le site Internet Actu du think tank La Fing, association pour la Fondation internet nouvelle génération, qui traitait déjà des conséquences sociales du numérique sur la société.

L'ambition de « Dans les algorithmes », newsletter portée cette fois par une association nommée Vecteur créée pour l'occasion, est de « poser les enjeux de la société numérique, comprendre l’impact social des technologies et de l’automatisation sur nos vies ». Dans son manifeste, le média explique s'inspirer des initiatives existantes à l'étranger comme AlgorithmWatch, l’AI Now Institute ou Data & Society.

Les membres fondateurs de l'association Vecteur sont l'association Matrice, le cabinet de conseil Octo Technology et l'agence d'innovation RH Tomorrow Theory.

Commentaires (6)


L'ambition (..) est de « poser les enjeux de la société numérique, comprendre l’impact social des technologies et de l’automatisation sur nos vies »


Hmm...

https://danslesalgorithmes.net/vecteur
La première mission de l’association Vecteur est d’informer, de faire écho aux discussions qui agitent les esprits, de ne pas céder à la simplicité, de montrer que les conséquences du calcul sur la société sont complexes et que nous devons nous défaire du réductionnisme qui pourrait nous faire croire qu’il suffirait de compiler les données pour gouverner le monde.

La seconde mission de Vecteur est de faire éclore et soutenir des alternatives qui interrogent l’orientation actuelle du numérique. Le numérique n’est pas un défi technique, c’est un défi collaboratif. Il y a toujours des alternatives à un mode de calcul, ce sont elles que Vecteur souhaite initier et accompagner, notamment et d’abord celles qui s’ouvrent à la coproduction avec ceux qui sont les premiers impactés par les systèmes



il me semble que cette asso a déjà diagnostiqué le problème et décidé de la solution:
- Mission 1: déconstruire le discours existant.
- Mission 2: développer des alternatives.

Tel que je le vois, cette newsletter c'est davantage du militantisme qu'une source de réflexion neutre.
Tel que je le vois, cette newsletter c'est davantage du militantisme qu'une source de réflexion neutre.

C'est très bien puisqu'une « réflexion neutre » ça n'existe pas.
Modifié le 13/05/2024 à 15h16

Historique des modifications :

Posté le 13/05/2024 à 15h16


Tel que je le vois, cette newsletter c'est davantage du militantisme qu'une source de réflexion neutre.


C'est très bien puisqu'une « réflexion neutre » ça n'existe pas.

jbfaure

Tel que je le vois, cette newsletter c'est davantage du militantisme qu'une source de réflexion neutre.

C'est très bien puisqu'une « réflexion neutre » ça n'existe pas.
"Tout est politique", comme on dit à l'Eurovision.

127.0.0.1

"Tout est politique", comme on dit à l'Eurovision.
Si tout choix est politique, alors tout est politique. Et tout choix réduit à l'aspect fonctionnel n'est pas neutre.
Tu illustres parfaitement le réductionnisme dont parle la citation. Tu considères ton avis comme neutre parce que c'est ton avis, pas parce que tu aurais fait la démonstration que le sujet serait simple et que le fait social serait inexistant ou négligeable.
Modifié le 13/05/2024 à 19h45

Historique des modifications :

Posté le 13/05/2024 à 19h42


Tu illustres parfaitement le réductionnisme dont parle la citation. Tu considères ton avis comme neutre parce que c'est ton avis, pas parce que tu aurais fait la démonstratif que le sujet serait simple et que le fait social serait inexistant ou négligeable.

consommateurnumérique

Tu illustres parfaitement le réductionnisme dont parle la citation. Tu considères ton avis comme neutre parce que c'est ton avis, pas parce que tu aurais fait la démonstration que le sujet serait simple et que le fait social serait inexistant ou négligeable.
Non, je ne considère pas mon avis comme neutre puisque c'est... mon avis. Donc une opinion personnelle.

Mais je ne considère pas non plus que la newsletter sera neutre puisque la mission de l'asso est de porter la "bonne parole"... une "bonne parole" qui a été unilatéralement élue comme étant LA bonne parole par cette association.

Y a déjà plein d'assos qui ont pour mission de me dire que les GAFAM sont les méchants libéralistes et que la communauté Open-Source sont les gentils idéalistes. C'était pas la peine d'en créer une nouvelle.
Modifié le 14/05/2024 à 11h48

Historique des modifications :

Posté le 14/05/2024 à 11h47


Non, je ne considère pas mon avis comme neutre puisque c'est... mon avis. Donc une opinion personnelle.

Mais je ne considère pas non plus que la newsletter sera neutre puisque la mission de l'asso est de porter la "bonne parole"... une "bonne parole" qui a été unilatéralement élue comme étant LA bonne parole par cette association.

Y a déjà plein d'assos qui on pour mission de me dire que les GAFAM sont les méchants libéralistes et que la communauté Open-Source sont les gentils idéalistes. C'était pas la peine d'en créer une nouvelle.

Fermer