L’État va consacrer 2,5 millions d’euros à des projets Open Data

L’État va consacrer 2,5 millions d’euros à des projets Open Data

Dataouine

Avatar de l'auteur

Xavier Berne

Publié dansDroit

07/01/2015
10
L’État va consacrer 2,5 millions d’euros à des projets Open Data

Dans le cadre des investissements d’avenir, la Caisse des Dépôts a lancé la semaine dernière un appel à projets visant à « amplifier le mouvement d’ouverture et de partage de données publiques ouvertes et gratuites ». Les pouvoirs publics veulent tout particulièrement pousser au développement de nouvelles plateformes de diffusion de données.

Une enveloppe de 2,5 millions d'euros pour 10 projets d'amorçage

Alors que le portail national d’Open Data « data.gouv.fr » rassemble de plus en plus de données (statistiques de l’INSEE, géolocalisation des adresses postales, informations parlementaires...), l’objectif est de trouver des ministères capables de porter des projets à même d’accélérer tant la diffusion de données que leur réutilisation. Et ce au profit des citoyens comme des entreprises, voire de l’administration elle même.

Au total, 2,5 millions d’euros devraient être mis sur la table pour les 10 projets retenus. Les projets financés seront des projets dit d’amorçage, puisqu’ils devront consister en « des expérimentations (preuve de concept) dont les effets sont rapidement évaluables et qui sont appelé à être, dans un deuxième temps, abandonnés ou développés, selon les résultats produits ». Si seuls certaines institutions publiques – ministères, établissements ou opérateurs publics,... – sont autorisées à jouer le rôle de l’entité porteuse du projet, celles-ci pourront néanmoins se faire accompagner de nombreux autres acteurs : collectivités territoriales, start-ups, associations, etc.

Vers de nouvelles plateformes de diffusion

Plus concrètement, ce sont deux grands types de projets qui sont attendus. Premièrement, il s’agit de développer de nouvelles plateformes de diffusion de données. « L’ouverture et le partage des données publiques reposent encore souvent sur la mise à disposition de données telles qu’elles proviennent nativement des systèmes d’information historiques des administrations. Ces données sont produites par une grande variété d’acteurs : services distincts au sein d’une même administration, services déconcentrés, collectivités... Ces données gagneraient, dans de nombreux cas, à être regroupées pour être mises en résonnance et gagner un sens nouveau, pour créer des descripteurs du réel et des référentiels les plus complets possibles » explique l’appel à projets.

data esr
Données enrichies à partir du site « data.enseignementsup-recherche.gouv.fr »

Derrière ces mots, l’on devine qu’il est question de favoriser l’émergence de portails similaires à celui ouvert l’année dernière par le ministère de l’Enseignement supérieur, et qui fut vivement contesté par l’association Regards Citoyens. Si les données qu’il propose sont enrichies et valorisées, par exemple grâce à des outils de géolocalisation, celles-ci n’en demeurent pas moins synchronisées avec le portail national d’Open Data, data.gouv.fr (pour en savoir plus, voir notre reportage).

Davantage d'applications visant à la réutilisation des données publiques

Deuxièmement, l’appel à projet tend au développement d’applications visant à la réutilisation de données publiques. « De nombreux exemples montrent l’intérêt qu’il peut y avoir pour une administration à compléter ses propres données par des données produites par les utilisateurs, à faire qualifier leurs données par les utilisateurs, à intégrer leurs données dans la définition ou dans le pilotage des politiques publiques. » De manière finalement assez classique, les pouvoirs publics cherchent à mettre en valeur leurs données, dans une forme qui reste toutefois à la liberté du porteur de projet.

Les candidats doivent déposer leurs dossiers avant le 24 mars à 17 heures. Les lauréats seront sélectionnés par un jury avant le mois de juin. Pour plus de détails sur cet appel à projets, vous pouvez vous rendre sur cette page

10
Avatar de l'auteur

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

C’est comme CVSS 5.0 mais en moins bien

18:17 Sécu 1
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Géotechnopolitique

16:37 Web 19
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

Il faudrait déjà généraliser la fibre

16:03 HardWeb 20

Sommaire de l'article

Introduction

Une enveloppe de 2,5 millions d'euros pour 10 projets d'amorçage

Vers de nouvelles plateformes de diffusion

Davantage d'applications visant à la réutilisation des données publiques

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

Sécu 1
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Web 19
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

HardWeb 20
Photo d'un immeuble troué de part en part

Règlement sur la cyber-résilience : les instances européennes en passe de conclure un accord

DroitSécu 7
lexique IA parodie

AGI, GPAI, modèles de fondation… de quoi on parle ?

IA 7

#LeBrief : logiciels libres scientifiques, fermeture de compte Google, « fabriquer » des femmes pour l’inclusion

livre dématérialisé

Des chercheurs ont élaboré une technique d’extraction des données d’entrainement de ChatGPT

IAScience 3
Un chien avec des lunettes apprend sur une tablette

Devenir expert en sécurité informatique en 3 clics

Sécu 11
Logo ownCloud

ownCloud : faille béante dans les déploiements conteneurisés utilisant graphapi

Sécu 16
Le SoC Graviton4 d’Amazon AWS posé sur une table

Amazon re:invent : SoC Graviton4 (Arm), instance R8g et Trainium2 pour l’IA

Hard 7
Logo Comcybergend

Guéguerre des polices dans le cyber (OFAC et ComCyberMi)

Sécu 10

#LeBrief : faille 0-day dans Chrome, smartphones à Hong Kong, 25 ans de la Dreamcast

Mur d’OVHcloud à Roubaix, avec le logo OVHcloud

OVHcloud Summit 2023 : SecNumCloud, IA et Local Zones

HardWeb 2
algorithmes de la CAF

Transparence, discriminations : les questions soulevées par l’algorithme de la CAF

IASociété 62

Plainte contre l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

DroitIA 33
Nuage (pour le cloud) avec de la foudre

Économie de la donnée et services de cloud : l’Arcep renforce ses troupes

DroitWeb 0
De vieux ciseaux posés sur une surface en bois

Plus de 60 % des demandes de suppression reçues par Google émanent de Russie

Société 5
Une vieille boussole posée sur un plan en bois

La Commission européenne et Google proposent deux bases de données de fact-checks

DroitWeb 3

#LeBrief : des fichiers Google Drive disparaissent, FreeBSD 14, caméras camouflées, OnePlus 12

Le poing Dev – round 6

Next 148

Produits dangereux sur le web : nouvelles obligations en vue pour les marketplaces

Droit 9
consommation de l'ia

Usages et frugalité : quelle place pour les IA dans la société de demain ?

IA 12

La NASA établit une liaison laser à 16 millions de km, les essais continuent

Science 17
Concept de CPU

Semi-conducteurs : un important accord entre l’Europe et l’Inde

Hard 7

#LeBrief : PS5 Slim en France, Valeo porte plainte contre NVIDIA, pertes publicitaires X/Twitter

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

651e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Web 30
Bannière de Flock avec des bomes sur un fond rouge

#Flock, le grand remplacement par les intelligences artificielles

Flock 34
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #9 : LeBrief 2.0, ligne édito, dossiers de fond

Next 65
Ariane 6 sur son pas de tir

Ariane 6 : premier décollage à l’été 2024

Science 0

La Grande Mosquée se détache devant les toits des maisons de Jérusalem.

Conflit Israël-Hamas : 349 marques financent la désinformation via la publicité programmatique

Web 0

Logo de Nextcloud

Nextcloud rachète la solution open-source de webmail Roundcube

ÉcoWeb 0

Logo de Steam

Steam va abandonner le support de macOS 10.13 et 10.14

Soft 0

Commentaires (10)


Nikodym
Il y a 9 ans

2,5 millions d’euros ? C’est pour trois gus dans un garage, est-ce bien ça ?
Vive le Hollandisme ! <img data-src=" />


t0FF
Il y a 9 ans

C’est pas beaucoup…


CUlater
Il y a 9 ans

“Juste” 4 fois moins qu’Hadopi, stout…&nbsp;<img data-src=" />
Les priorités…


numerid Abonné
Il y a 9 ans






blackdream a écrit :

C’est pas beaucoup…


Jamais contents&nbsp; ! Je parierais que si le budget était plus gros les remarques seraient du genre “encore trop de fric foutu en l’air” ou “ils n’ont que ça à faire de nos impôts”.



Nikodym
Il y a 9 ans






numerid a écrit :

Jamais contents  ! Je parierais que si le budget était plus gros les remarques seraient du genre “encore trop de fric foutu en l’air” ou “ils n’ont que ça à faire de nos impôts”.


Pour l’occasion, c’est un investissement très important pour la société, à tous les niveaux.



t0FF
Il y a 9 ans

Non, c’est juste pas beaucoup, c’est tout. J’ai pas dis que c’est une mauvaise initiative, ou qu’il aurai fallut donner 100 milliard, &nbsp;j’ai dis que c’est pas beaucoup.

Pour te donner un ordre d’idée, le projet sur lequel je bosse (moins de 15 ingénieurs et commerciaux) c’est au bas mot 1.5 millions d’euros annuels…&nbsp;
Mon avis c’est juste que 2.5 millions d’euros ne favorisera pas le libre de manière significative. Imo on verra peu des 10 projets aboutir à quelque chose.&nbsp;


caesar
Il y a 9 ans






blackdream a écrit :

Non, c’est juste pas beaucoup, c’est tout. J’ai pas dis que c’est une mauvaise initiative, ou qu’il aurai fallut donner 100 milliard,  j’ai dis que c’est pas beaucoup.

Pour te donner un ordre d’idée, le projet sur lequel je bosse (moins de 15 ingénieurs et commerciaux) c’est au bas mot 1.5 millions d’euros annuels… 
Mon avis c’est juste que 2.5 millions d’euros ne favorisera pas le libre de manière significative. Imo on verra peu des 10 projets aboutir à quelque chose.



Les vrais barbus travaillent pour bcp moins cher enfin voyons ! <img data-src=" />



Jarodd Abonné
Il y a 9 ans






blackdream a écrit :

Mon avis c’est juste que 2.5 millions d’euros ne favorisera pas le libre de manière significative. Imo on verra peu des 10 projets aboutir à quelque chose.&nbsp;


Quel est le rapport avec le libre ?



t0FF
Il y a 9 ans

Heu aucun, j’ai (très très ) mal lu&nbsp;<img data-src=" />


ColinMaudry Abonné
Il y a 9 ans

De plus en plus de projets logiciels dans le domaine des données ouvertes sont sous licence open source (pas forcément du libre strict, je suis plus sûr).

Le meilleur exemple est OpenFisca.

Donc ton commentaire est pas non plus complètement HS ;)