#DemainLaPresse : l'ACPM et 900 médias parlent de leur avenir

#DemainLaPresse : l’ACPM et 900 médias parlent de leur avenir

Marketing éditorial

Avatar de l'auteur
Guénaël Pépin

Publié dans

Internet

13/03/2017
1

#DemainLaPresse : l'ACPM et 900 médias parlent de leur avenir

Dans quelques jours, l'ACPM et plusieurs centaines de médias se lanceront dans une grande campagne pour prouver que la presse papier est bien passée au numérique, en conservant ses valeurs. La disparition des terminaux actuels et la place des grandes plateformes du Net sont au centre de la réflexion.

Quel avenir pour la presse après la disparition des PC, smartphones et tablettes ? C'est la question que pose l'initiative #DemainLaPresse, une campagne de sensibilisation lancée par l'Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias (ACPM), chargée du contrôle de la diffusion de la presse.

La transition numérique des médias, un « succès » à montrer

Le but : montrer au public le succès de la transition des médias vers le numérique, qui serait méconnu des internautes. « Les résultats sont là : l'audience de la presse augmente sur l’ensemble des supports. Pourtant le public ne le sait pas. Il fallait donc le faire savoir » écrit l'ACPM. 

Cette campagne arrive alors que les articles « bidon » sont au cœur des préoccupations du secteur, qui tient à prouver le sérieux de son travail. Concrètement, à partir du 17 mars, un compte Twitter @demainlapresse et un site DemainLaPresse.com seront mis en place, quand l'opération s'affichera sur les pages de 900 médias papier et en ligne à partir du 21 mars.

Une campagne aux « milliards de contacts et d'impressions »

Ce « grand mouvement » doit aussi porter certaines réflexions vers le grand public. Sans surprise, l'alliance s'interroge sur l'utilisation des contenus de presse par les plateformes comme Facebook et Google, qui investissent régulièrement dans leurs relations avec les médias. Des initiatives comme le Journalism Project de Facebook ou DNI de Google en sont de bons exemples. Ces rapports de force interrogent directement les directions des médias, qui espèrent donc embarquer les internautes avec eux sur ces sujets.

« C'est la plus formidable et puissante campagne presse jamais vue en France. Elle générera des milliards de contacts et d'impressions » se félicite d'avance l'ACPM, qui envisage de poser des questions aussi « ludiques et provocantes » que celle de l'obligation de lire la presse entre 13h et 14h. Il reste à voir si ce dispositif marketing sensibilisera réellement les lecteurs.

Elle aura dans tous les cas le mérite de placer quelques centaines de titres sous une même bannière, et ce pour une action plus positive que le blocage des bloqueurs de publicité.

1

Écrit par Guénaël Pépin

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

La transition numérique des médias, un « succès » à montrer

Une campagne aux « milliards de contacts et d'impressions »

Commentaires (1)


Initiative intéressante s’il ne s’agit pas d’un coup de com’. J’espère que le thème de la publicité intrusive et invasive et des big data sera abordé car la presse (“gratuite” ou payante) en partenariat avec LaPoste/Mediapost (big data - distribution de publicité non-adressée - distribution de périodiques) ou avec des régies publicitaires peu scrupuleuses est un gros problème : par exemple, SFR Presse a un modèle économique qui est certainement viable mais apporte-t-il des garanties d’une presse au service du lecteur ?