Publié dans Société numérique

3

Telegram a failli être interdit au Brésil

Telegram a failli être interdit au Brésil

Drôle d’histoire pour Telegram, qui a failli être expulsé du Brésil après ce qui serait une erreur de communication.

La justice brésilienne réclamait en effet à la plateforme de messagerie de supprimer des données classifiées partagées par le président Jair Bolsonaro, ainsi que par un de ses partisans, qui diffusait également de fausses informations.

Telegram ne s’exécutait pas, provoquant la colère des instances brésiliennes, jusqu’à remonter à la Cour suprême. Il faut dire que le contexte était déjà particulier, car Telegram refusait depuis des années de fournir des informations sur des criminels dans le cadre d’enquêtes judiciaires pourtant avec mandats dûment délivrés par des juges.

Dans le cas présent, il ne s’agissait pourtant pas de refus. Le 18 mars, la Cour suprême a décidé que Telegram enfreignait la loi : l’application devait sous peu quitter le pays, les boutiques étant prévenues de cette éviction, sous peine d’une amende de 18 000 euros environ par jour de retard.

Il ne s’est cependant rien passé. Pavel Durov, fondateur du service, a pris la parole pour indiquer que l’entreprise avait communiqué avec la justice brésilienne en février, précisant à ce moment que les prochaines requêtes devaient être envoyées à une nouvelle adresse email dédiée.

« Malheureusement, notre réponse a dû être perdue car la Cour a utilisé notre ancienne adresse générale pour nous joindre par la suite. En conséquence, nous avons raté sa décision début mars », ajoute Durov.

On ne sait pas dans quelle mesure l’explication tient la route, mais la situation s’est réglée. Les demandes ont été acceptées et l’application n’est plus menacée de retrait.

3

Tiens, en parlant de ça :

ADRAS-J : un autre « camion poubelle » de l’espace d’Astrocale en orbite

Explorons la décharge orbitale !

17:32 Science 2
répéteur wifi 7 free

Dans les entrailles du répéteur Wi-Fi 7 de Free

C’est comme une Freebox Ultra, en castrée

16:10 HardWeb 11
Conteneurs

Conteneurs, machines virtuelles : quelle différence ?

Mise en boîte

11:59 Soft 12
3

Commentaires (3)


Le 22/03/2022 à 12h 33

ah c’est ballot le coup de la nouvelle adresse mail perdue dans la paperasse judiciaire :francais: Ca démontre bien le foutoir que doit être la justice avec tous ces documents à gérer (au brésil ou ailleurs) !


dylem29 Abonné
Le 22/03/2022 à 16h 25

Je ne sais pas pourquoi, mais cette explication me parait assez plausible! :D


fofo9012 Abonné
Le 23/03/2022 à 06h 48

Pourquoi le juge n’a pas envoyé un recommandé, c’est un peu la base non ?



Un mail par définition n’a aucune valeur (à moins d’y avoir répondu): rien ne dit qu’il ne soit parti, reçu, altéré ou même simplement lu.