Publié dans Logiciel

1

Google note une sensibilité accrue des développeurs à l’accessibilité

Google note une sensibilité accrue des développeurs à l’accessibilité

Google n’en finit plus de communiquer sur ses initiatives et de vanter ses mérites auprès de certaines populations. L’entreprise se veut humaine et le fait savoir.

Mi-août, après l’écologie, il était question d’accessibilité. La société rappelle avoir mis en place l’année dernière des tests spécifiques dans ceux pratiqués automatiquement par la validation du Play Store, quand un développeur publie une application ou une mise à jour.

De nombreux éléments peuvent être détectés, comme la taille des boutons, qui doit être suffisante pour que l’utilisateur n'ait pas d'effort particulier à fournir. Les textes sont également examinés, dont le contraste avec le fond.

Les résultats sont intégrés dans le rapport final. Depuis juillet 2018, 3,8 millions d’applications ont ainsi été testées, pour un total de 171 millions de suggestions. Chacune est accompagnée de détails et d’explications, dont des méthodes d’implémentation. 

Google dit avoir observé un changement très clair d’attitude des développeurs depuis la mise en place de cette sensibilisation. Lors de la Google I/O en mai dernier, le nombre de développeurs ayant requis des consultations liées à l’accessibilité a été multiplié par 4. Le personnel de Google a noté des questions beaucoup plus spécifiques, souvent liées aux suggestions émises par le Store.

Peu avant ces annonces, Google avait d’ailleurs présenté une application spécifique, Sound Amplifier

Destinée aux personnes malentendantes, elle permet, une fois les écouteurs branchés, de régler le volume et surtout certaines fréquences, afin de les diminuer ou les accentuer selon les besoins.

Des indicateurs visuels montrent le type de son détecté et la manière dont l’utilisateur influe dessus. Un onglet sources permet d’être sûr d’influer sur la bonne application, les réglages pouvant être sauvegardés.

L’application est disponible sur le Play Store et nécessite Android 6.0 minimum. Dans les commentaires de la boutique, elle est globalement appréciée (quand elle n’est pas confondue avec une application d’annulation du bruit), mais certains regrettent l’obligation de se servir d’écouteurs filaires. L’application ne prend par exemple pas en charge la connexion Bluetooth.

1

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 2
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 6
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

1

Fermer

Commentaires (1)




Peu avant ces annonces, Google avait d’ailleurs présenté une application spécifique, Sound Amplifier. 





Destinée aux personnes malentendantes, elle permet, une

fois les écouteurs branchés, de régler le volume et surtout certaines

fréquences, afin de les diminuer ou les accentuer selon les besoins





ET BIEN IL ETAIT TEMPS. Cela doit faire presque une DECENNIE que l’on demande ça, et c’est assez ridicule de savoir que l’on peut booster le son partout SAUF durant les appels alors que c’est la partie la plus importante et…





L’application ne prend par exemple pas en charge la connexion Bluetooth.





…merde.



Bon, je dirai à mon voisin aveugle et qui devient un peu mal-entendant de bien vouloir attendre quelques décennies de plus. Ben oui c’est pratique les enceintes bluetooth pour une personne de ce calibre, ça évite les câbles…



Accessibilité mon c…