Twitter dégringole en bourse sur fond de résultats moroses

Twitter dégringole en bourse sur fond de résultats moroses

Petit oiseau parti trop tôt

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Économie

28/07/2017
11

Twitter dégringole en bourse sur fond de résultats moroses

Twitter a présenté hier après-midi ses résultats pour le deuxième trimestre En un mot comme en cent, ils ne sont pas très glorieux et le réseau social peine à retrouver la croissance, aussi bien pour ses revenus que du côté de l'audience.

Le premier trimestre 2017 n'avait pas commencé sous les meilleurs auspices pour Twitter, force est de constater que le suivant n'est guère meilleur. Le réseau social semble au point mort même si sa direction se déclare « fière des améliorations que nous apportons pour accroître leur contribution à la croissance de Twitter ». Mais attendez... quelle croissance ?

Alerte enlèvement 

Cette croissance, on ne la trouve pas vraiment du côté du chiffre d'affaires. À 574 millions de dollars, il est en recul de 5 % sur un an. Dans le détail, les revenus publicitaires ont reculé de 8 % sur cette période tandis que les recettes tirées des licences vendues pour accéder aux données du réseau social ont progressé de 26 % sur la même période. 

L'EBITDA de Twitter a quant à lui connu une légère croissance... de 2 % sur un an et s'établit à 178 millions de dollars sur le deuxième trimestre. Les pertes nettes de la société suivent la même tendance et se sont donc creusées. De 107 millions de dollars au Q2 2016, et de 62 millions sur le premier quart de 2017, on passe à 116 millions de dollars sur les trois derniers mois. Le genre de progression dont l'entreprise se serait bien passée. 

Twitter Q2 17Twitter Q2 17

Audience où t'es ?

Peut-être que la croissance se cache alors du côté de l'audience ? Raté. Twitter compte toujours 328 millions d'utilisateurs actifs au moins une fois par mois (MAU), soit autant qu'au dernier trimestre, et même un peu moins, même si un arrondi opportun masque cela. 

En pratique, Twitter a séduit 1 million d'utilisateurs supplémentaires hors États-Unis ces trois derniers mois, portant leur total à 260 millions, et perdu 2 millions d'adeptes chez l'Oncle Sam, avec un total de 68 millions. Le réseau social préfère toutefois mettre en avant le gain de 15 millions d'utilisateurs sur les 12 derniers mois, éludant le net coup d'arrêt de ce trimestre.

Twitter Q2 17Twitter Q2 17

Il y a tout de même un point très positif à retenir. Si l'audience de Twitter stagne, elle tend aussi a s'engager davantage que par le passé. En effet, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiennement (DAU) continue de progresser. L'entreprise ne donne pas de chiffre précis, mais assure que leurs effectifs ont grimpé de 12 % sur un an.

Coup d'arrêt aux États-Unis

Autre fait notable, la chute nette des revenus publicitaires de Twitter aux États-Unis. Sur les trois derniers mois, ils s'établissent à 269 millions de dollars, contre 284 millions trois mois plus tôt et 313 millions il y a un an, soit un recul de 14 % sur 12 mois. 

Sur le reste des marchés, la situation est contraire, avec une certaine stabilité des recettes publicitaires. À l'international, Twitter a amassé ainsi 220 millions de dollars à ce titre sur le deuxième trimestre, contre 190 millions il y a trois mois et 222 millions l'an dernier.

Prévisions moroses et claque à Wall Street

Les prévisions pour le troisième trimestre sont quant à elles plutôt ternes. Le réseau social ne se risque pas à donner directement la moindre fourchette pour ses revenus mais alerte déjà ses investisseurs d'un net recul de son EBITDA, qui devrait fondre entre 130 et 150 millions de dollars, avec une marge de 25 à 26 %. En extrapolant, on tombe sur des revenus compris entre 520 et 600 millions de dollars environ. 

En bourse, les nouvelles du jour n'ont pas vraiment réjoui les marchés.  L'action Twitter a dégringolé de 14 % en séance hier, ce qui valorise la société à 12,3 milliards de dollars. C'est tout de même 3 % de mieux qu'au début de l'année, mais 8 % de moins qu'il y a un an, et 60 % de moins qu'au moment de son introduction en novembre 2013.

11

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Alerte enlèvement 

Audience où t'es ?

Coup d'arrêt aux États-Unis

Prévisions moroses et claque à Wall Street

Commentaires (11)


Firefly' Abonné
Le 28/07/2017 à 08h 59

Twitter va finir par se faire racheter par un / des gros qui monétiseront ça en faisant de l’entrainement d’IA dessus avec toutes les données ( ils doivent déjà en faire, mais avec un accès direct ça ira mieux )



Le 28/07/2017 à 09h 09

Cuicui cuit ?


Jarodd Abonné
Le 28/07/2017 à 09h 11



 Le réseau social semble au point mort même si sa direction se déclare « fière des améliorations que nous apportons pour accroître leur contribution à la croissance de Twitter ». Mais attendez… quelle croissance ?






C'est la même personne qui rédige les changelogs de l'appli mobile !      







  • correction de bugs

  • amélioration de l’expérience utilisateur



    &nbsp; Heuuuu oui mais encore ? <img data-src=" />



    Bientôt Twitter va se faire doubler par Mastodon si ça continue… <img data-src=" />


grsbdl Abonné
Le 28/07/2017 à 09h 11







Firefly’ a écrit :



Twitter va finir par se faire racheter par un / des gros qui monétiseront ça en faisant de l’entrainement d’IA dessus avec toutes les données ( ils doivent déjà en faire, mais avec un accès direct ça ira mieux )





Le MIT a déjà un accès illimité (dans le sens : pas de rate limit) aux APIs, lesquelles sont très bavardes.

De là à sauter le pas… :)



Le 28/07/2017 à 09h 24







Jarodd a écrit :



correction de bugsamélioration de l’expérience utilisateur





Ils font tous ça… c’est barbant



Fusio Abonné
Le 28/07/2017 à 10h 36

J’ai hâte de voir un changelog “Ajout de bug” et/ou “Dégradation de l’expérience utilisateur” <img data-src=" />


Le 28/07/2017 à 11h 56

  • ajout de tracker



    • mise à jour des backdoors



jelus Abonné
Le 28/07/2017 à 14h 52

La croissance négative existe, ils ont juste éluder le mot négative.


Le 28/07/2017 à 16h 23

Moi j’y suis pas et il cela ne m’intéresse pas.

Qu’il coule, ça ne changera rien pour moi


Le 29/07/2017 à 00h 38

C’est beau cette manière de penser








van25fr a écrit :



Moi j’y suis pas et il cela ne m’intéresse pas.

Qu’il coule, ça ne changera rien pour moi





Oui.

Que l’entreprise dans laquelle tu bosses coule et te foute a la rue, on n’y est pas et ça ne changera rien pour nous.