Arnaques en ligne : les seniors majoritairement victimes des faux calls centers

Les 30-49 ans toujours victimes de faux investissements

Avatar de l'auteur
Mathilde Saliou

Publié dans

Sécurité

19/03/2024 3 minutes
3

La criminalité numérique a provoqué 12,5 milliards de dollars de pertes potentielles aux États-Unis, selon le rapport annuel de l’Internet Crime Complaint Center du FBI.

En 2023, l’Internet Crime Complaint Center (IC3) du FBI, aux États-Unis, a reçu plus de 880 418 plaintes, soit près de 10 % de plus que l’année précédente. En valeur, selon son rapport annuel, les attaques ont provoqué un total potentiel de 12,5 milliards de dollars de pertes, en hausse de 22 % par rapport à 2022.

Le FBI qualifie néanmoins ces chiffres de « conservateurs », dans la mesure où il a « récemment infiltré l’infrastructure du groupe [de ransomware-as-a-service] Hive », et qu’il n’a pour le moment retrouvé que 20 % de ses victimes. Et le bureau d’enjoindre les victimes à se faire connaître.

Comme toujours, le phishing et le spoofing représentent la majeure partie des plaintes (298 878, soit le tiers du total), suivi par les fuites de données personnelles (6,4%), les non-paiements ou non livraisons (5,7%) et les extorsions (5,5%).

Faux investissement et arnaques au président provoquent le plus de pertes

La suite est réservée à nos abonnés.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Écrit par Mathilde Saliou

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Faux investissement et arnaques au président provoquent le plus de pertes

À chaque classe d’âge son point faible

Les rançongiciels, toujours aussi juteux

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Fermer

Commentaires (3)


Les deux derniers graphiques sont très parlants ...
N'étant pas naturellement trop malintentionné, ça me sidère de voir à quel point les infras "Health" sont attaquées. Et certainement pas assez protégées bien entendu aussi mais pour ça, il faut un minimum d'oseille.
Le site de prise de rdv de mon médecin proposait de retrouver son rdv en indiquant simplement son numéro de téléphone.
Et le site web ne bloquait pas le brut-force dans le formulaire :roll:

(La boite qui s'occupait de ça à vite reçu des cours forcé de sécurité informatique )