Satellite : un an plus tard, NordNet reprend la vente des offres d'Eutelsat sur toute la France

Satellite : un an plus tard, NordNet reprend la vente des offres d’Eutelsat sur toute la France

Le satellite retrouve le Nord

Avatar de l'auteur
Guénaël Pépin

Publié dans

Internet

07/10/2016
11

Satellite : un an plus tard, NordNet reprend la vente des offres d'Eutelsat sur toute la France

Plus d'un an après l'arrêt de la vente des offres grand public d'Eutelsat par NordNet – suite à la saturation d'un faisceau du satellite KA-SAT – la commercialisation reprend. NordNet est le premier à se relancer sur ce créneau.

Un tour du soleil et ça repart. Le 1er octobre, NordNet a repris la commercialisation des offres Internet grand public par satellite d'Eutelsat, coupée en juillet 2015 sur la moitié de la France. La raison, à l'époque, était la saturation d'un faisceau du satellite KA-SAT sur un tiers du pays, qui a obligé les deux entreprises à couper la vente à de nouveaux clients particuliers. Les offres professionnelles et le programme « école connectée », eux, continuaient tout de même.

Si des capacités se sont libérées dernièrement, ce long arrêt des ventes pose de sérieuses questions sur la couverture des zones les plus reculées par les solutions hertziennes. D'autant que NordNet, filiale d'Orange, avait profité de ce souci technique pour couper la commercialisation grand public dans des zones limitrophes (48 départements contre 28 « saturés »). Eutelsat et NordNet nous expliquent donc les conditions de cette reprise.

Des capacités libérées dernièrement sur KA-SAT

« Récemment, l’évolution de la disponibilité de notre capacité sur notre satellite KA-SAT nous a permis de donner la possibilité à NordNet de proposer de nouveaux abonnements sur la zone auparavant concernée par cette suspension » nous explique Eutelsat. Selon NordNet, « des comptes se sont libérés sur les faisceaux, c’est pourquoi nous avons décidé d’y re-commercialiser notre offre ». « À notre connaissance, Eutelsat a mis en place une gestion des comptes sur les différents faisceaux afin d’éviter les phénomènes de congestion » détaille le fournisseur d'accès.

« NordNet est à l’heure actuelle le premier distributeur qui ouvre à nouveau des comptes B2C dans les départements auparavant concernés par la suspension » nous affirme encore Eutelsat dans un email. L'entreprise dit avoir retrouvé sa capacité de débit sur la « quasi-totalité » du territoire, sans plus de précisions.

Nordnet Internet par satellite
Les zones non-commercialisées par NordNet via Eutelsat, pendant plus d'un an  - Crédits : Nordnet et Next INpact (licence: CC by SA 3.0)

Pour sa part, NordNet reste discret sur le nombre de clients que cette limitation a affecté. Le FAI nous déclare ne pas avoir mis en place de programme de migration d'abonnés Eutelsat vers les offres de son concurrent SES, et ne précise pas si elle en a redirigé de nouveaux vers ce dernier. La société dit ne pas connaître de plan d'Eutelsat pour la suite, concernant le développement de nouvelles capacités.

« À partir de la remontée des besoins actuels des usagers en matière de haut débit, nous évaluons les solutions nécessaires à horizon 2020 pour offrir des bénéfices utilisateurs et des tarifs similaires à ceux de la fibre » nous indique encore Eutelsat. D'ici là, les fournisseurs d'accès devront donc se contenter des capacités existantes, qui ont saturé sur 28 départements l'an dernier.

Une limite pour le plan France THD

Ce large coup d'arrêt des ventes, de la part du principal fournisseur de connectivité satellite en France, montrait les limites concrètes de la solution retenue par l'État pour connecter les habitations les plus reculées. Au sein du plan France Très Haut Débit (France THD), 200 000 lignes doivent être connectées via des technologies hertziennes, comme la 4G fixe, le WiMAX ou le satellite.

Si les acteurs, contactés, refusent encore de donner le nombre de clients à ces offres, elles ne permettraient pas de connecter à elles seules ces 200 000 personnes. Cela sans compter les problèmes habituels du satellite, dont une latence plus élevée que les autres technologies (très) haut débit, ou encore la sensibilité aux intempéries.

À l'époque, Eutelsat avait limité sa communication à des lettres transmises à plusieurs présidents de région concernés par l'arrêt des ventes de ses offres. Chez des fournisseurs d'accès comme NordNet, qui commercialisent les capacités des satellites en question, il était encore possible d'obtenir une connexion via l'opérateur SES et ses satellites ASTRA, même si sa capacité à prendre le relai, si besoin, posait déjà question.

11

Écrit par Guénaël Pépin

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Des capacités libérées dernièrement sur KA-SAT

Une limite pour le plan France THD

Commentaires (11)


Le 07/10/2016 à 09h 21

Une honte…


Le 07/10/2016 à 09h 45

 Si tu pouvais développer ton commentaire SPlissken…


Le 07/10/2016 à 09h 47

Une ….


Le 07/10/2016 à 09h 49

Ils attendent les fusées réutilisables pour envoyer de nouveaux satellites&nbsp;<img data-src=" />


locheloche Abonné
Le 07/10/2016 à 09h 49

Comme quoi la montée en débit sur le bon vieux cuivre est la meilleure solution en attendant le tout ftth.

Je préfère encore les pseudo offres des réseaux de fibre pseudo public que cette ineptie de satellite.


Le 07/10/2016 à 09h 56

ces offres satellite, c’est pour les gens qui habitent dans le trou du cul du monde et qui ne sont pas couverts par l’ADSL et encore moins par la fibre.


Le 07/10/2016 à 11h 27

En fait , je reagissait par rapport au fait que la vente avait été arreté. Maintenant en effet c est plus une honte <img data-src=" />

Desolé.

En meme temps on sent bien l equipe commercial qui promet que l on va vendre ça a tout le monde , jusqu au moment on se rend compte que l equipe technique, qui disait depuis des lustres que ça n allait pas etre possible , avait raison.


eres Abonné
Le 07/10/2016 à 11h 59

Pour ce qui est des intempéries, je confirme : le WE dernier j’étais à la campagne dans une ferme reliée par NordNet / EutelSat - Gros orange en fin de journée = plus de TV par Sat (TNT Hertzien OK) et surtout horreur… plus d’internet.

&nbsp;La liaison Sol&lt;&gt;Sat avait décroché du fait du rideau de pluie.

&nbsp;


Le 07/10/2016 à 12h 41







eres a écrit :



Pour ce qui est des intempéries, je confirme : le WE dernier j’étais à la campagne dans une ferme reliée par NordNet / EutelSat - Gros orange en fin de journée = plus de TV par Sat (TNT Hertzien OK) et surtout horreur… plus d’internet.

&nbsp;La liaison Sol&lt;&gt;Sat avait décroché du fait du rideau de pluie.

&nbsp;





Je confirme que les orages font tomber le signal sat, je l’ai vécu bien des fois.

Pour moi c’est pas si gênant que ça - ya pas des orages tous les jours !

(Ca résiste bien à la pluie par contre, et même aux chutes de neige , ici en 2012 :&nbsp;

&nbsphttp://zupimages.net/viewer.php?id=16/40/9tfr.jpg

&nbsphttp://zupimages.net/viewer.php?id=16/40/qw1r.png

)

&nbsp;Les autres problèmes du sat sont à mon sens bien plus présents.



La reprise des abonnements ne résous rien, j’ai même peur que la raison en soit plus politique que technique : Il difficile pour les élus du conseil général&nbsp; de justifier des votes de subvention satellite pour un abonnement qu’on peux pas prendre sur leur département… :-)



&nbsp;



Le 07/10/2016 à 13h 24







eres a écrit :



Pour ce qui est des intempéries, je confirme : le WE dernier j’étais à la campagne dans une ferme reliée par NordNet / EutelSat - Gros orange en fin de journée = plus de TV par Sat (TNT Hertzien OK) et surtout horreur… plus d’internet.

 La liaison Sol&lt;&gt;Sat avait décroché du fait du rideau de pluie.





Lapsus volontaire ? <img data-src=" />



synclinal Abonné
Le 08/10/2016 à 08h 25

Bon, pour les oubliés du haut débit et du très haut débit (c’est à dire pas de FTTH, ni de NRA-Med), nous avons:

Le satellite

La 4G pour un usage fixe (en cours de déploiement et d’essais)

Le WiMax (quelqu’un a des nouvelles du WiMax ?)

Les ponts radio Wifi (il n’y a quasiment que des FAI associatifs qui en font)

Les FTTH et les GE via des associations



Bref, quand les grands FAI ne peuvent pas se faire de l’argent, il faut passer par les autres technologies, les associations, les bidouilleurs, les maires (motivés)…



C’est mal parti