votre avatar Abonné

tigs

est avec nous depuis le 8 décembre 2007 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

11 commentaires

Le 30/05/2024 à 19h 21

Je suis médecin dans un des nouveaux départements disponibles. Nous avons été prévenus début avril. Enthousiaste, j'ai acheté un lecteur de de QR et de NFC compatible carte vitale dans la foulée.
Mon éditeur de logiciel s'était vanté d'être opérationnel.
Et puis finalement, maintenant que c'est actif, "des développements sont nécessaires"

Le 30 novembre 2022, Free coupera définitivement son service Fax

Le 08/07/2022 à 08h 22

Cela ne passe par par Free, mais les hôpitaux ont encore un recours massif au fax également. Il est parfois difficile de leur faire comprendre que plus personne n’en a à l’extérieur…
Mais vous comprenez, “les messageries sécurisées sont trop compliquées à utiliser”…


Email Laposte.net : POP et IMAP inutilisables depuis des semaines « pour des raisons de  sécurité »

Le 03/05/2022 à 20h 35

Le gros problème avec cette interruption des adresses laposte est pour les médecins. Lors de la réalisation d’une feuille de soins electronique (ce qui est le cas pour plus de 95% des consultations), le système nécessite un accusé de réception qui passe par des adresses mail “spéciales”, facturées 5€/mois chez orange et gratuites chez laposte, donc laposte est majoritairement utilisé.



Résultat les feuilles de soins et donc les remboursements (du patient ou du médecin s’il a fait le tiers payant) sont bloqués depuis jeudi au moins pour énormément de monde.
Il semble y avoir eu une amélioration courant d’après midi.



Dès que la situation sera débloquée, il y aura probablement un exode vers d’autres services similaires.


Body Scan : Withings lance sa « station de santé » à 299,95 euros

Le 04/01/2022 à 11h 29

D’un point de vue global, ce genre de dispositif parait franchement gadget.
Étant neurologue, la détection des neuropathies m’a bien fait rire. Sauf qu’en lisant de plus près, il semble que l’appareil réalise un véritable Sudoscan, qui serait très intéressant pour moi, afin de détecter une neuropathie très particulière (neuropathie à petites fibres).
Si cet appareil fonctionne de façon reproductible et validée et permet d’extraire les données, ce sera peut être intéressant et beaucoup moins cher qu’un vrai sudoscan médical dont très peu de centres sont équipés. Si ça se limite à un “score d’activité nerveuse” en carton, aucun intérêt.
Par contre le suivi de cette donnée au quotidien pour une même personne me semble avoir peu d’intérêt.


Doctolib accusé d’être trop bavard sur les données de santé

Le 11/03/2021 à 11h 22

Bonjour,



Je suis médecin et client de doctolib. Le manque de sécurisation est un élément inquiétant en effet. Pour l’utilisation au quotidien je dois avouer que le logiciel est vraiment pratique. En l’occurrence il ne vient pas en remplacement de la secrétaire mais en complément, permettant un accueil un peu meilleur au cabinet. Après il faut être honnête, peut être que sans doctolib nous aurions besoin d’une secrétaire supplémentaire. Et sans reconnaissance vocale de deux de plus et ainsi de suite…



L’échange des documents avec les patients est vraiment intéressant pour nous, s’il est bien sécurisé. A l’heure actuelle, les échanges se font généralement par courriels, qui ne sont absolument pas sécurisés mais évitent un déplacement au cabinet ou un envoi postal pour les personnes habitant loin. Ce n’est pas très réglementaire mais je vous mets au défi de trouver un médecin qui ne le fait pas et d’un patient qui n’est pas demandeur. (Entre médecins, il y a des messageries sécurisées gratuites qui fonctionnent très bien et nécessitent une carte à puce, mais certains restent malheureusement réfractaires).



L’éclairage supplémentaire est que doctolib est en train de lancer son propre logiciel médical, qui semble séduisant en ce qui concerne l’interface. Mais bientôt, avec les médecins qui passeront par eux, leur données ne se limiteront plus à “qui consulte qui”, mais ils auront accès à la totalité du dossier médical. J’espère que les données seront correctement protégées.


Des millions de dossiers médicaux partagés (DMP) vides et inutilisés

Le 29/09/2020 à 20h 28

En fait ça existe déjà et c’est de plus en plus utilisé et plutôt bien fait : MSSanté, Sisra, etc… Mais cela ne sert qu’à communiquer entre professionnels de santé, pas avec un patient. Elles sont maintenant bien implemntées dans les logiciels métiers. C’est un gain de temps (envoi immédiat, pas besoin de scanner ules courriers papiers) et d’argent (pas besoin de timbre poste…).
Seul problème dans ma région : les hôpitaux, car leur système n’est pas compatible, ils peuvent envoyer mais pas recevoir ce genre de message. Résultat tout marche encore en papier et fax avec eux.



Pour en revenir au DMP, comme très bien dit dans l’article, le problème principal est le temps assez important qui est nécessaire pour y accéder et surtout le temps infini qu’il faut pour mettre une info ou un document dedans…



Et pour reprendre le message précédent, actuellement il n’y a rien dans les DMP, dont c’est une perte de temps de s’y connecter quand on cherche une info…


Coronavirus (Covid-19) : Doctolib veut équiper les médecins, la téléconsultation rendue gratuite

Le 07/03/2020 à 08h 21

Après plusieurs lapins (2 ou 3?) il n’est effectivement plus possible d’utiliser doctolib pour prendre de rendez-vous dans le cabinet en question.
Il ne faut pas oublier que doctolib est un service privé, facturé assez cher aux médecins, qui a justement pour principal objectif de limiter les lapins. Cela me semble donc plutôt logique qu’ils fassent tout pour limiter le phénomène.
Et très honnêtement, étant médecin spécialiste client de doctolib, j’enrage du nombre de lapins, plusieurs par semaine, alors que j’ai des délais à 4-6 mois. Si tous les patients venaient ou au moins annulaient 24h avant, mes délais seraient peut être un peu moins mauvais…
Pour la téléconsultation, c’est effectivement une offre “deux mois gratuits” sous prétexte de l’épidemie pour fidéliser les clients (c’est à dire les médecins).
 


Dès avril, plus de transparence sur les liens entre médecins et industriels de santé

Le 02/01/2017 à 19h 11

Pour poursuivre sur l’homéopathie mais en revenant sur le sujet de l’article, le site affiche les avantages en nature. Cela ne concerne absolument pas les pharmacies qui font des marges sur les produits vendus, ce qui n’apparait pas sur ce site.

Je suis cité à plusieurs reprises sur le site, sous plusieurs orthographes et à plusieurs adresses délirantes. Les montants sont complètement biaisés. Par exemple, le max pour un repas est de 60€, donc les labos mettent systématiquement ce prix max, même pour une pasta box…

Ensuite, le système devrait être profondément remanié. Il n’y a effectivement pas un centimes dans les unités de soins ou structure de recherche pour financer des congrès (dont le tarif est mirobolant). Si l’on veut continuer à se former, il n’y a pas le choix. Ma dernière demande de congrès auprès de mon CHU, faite 12 mois en avance, a été acceptée 6 mois après le congrès, où je ne suis donc pas allé.


Le projet de loi sur la santé relance le « dossier médical personnel »

Le 17/10/2014 à 08h 35

A nouveau, je suis d’accord pour les problèmes de sécurité. Mais honnêtement, avec les systèmes de télétransmission actuelle et les logiciels médicaux souvent très mal conçus, je ne pense pas que la situation actuelle puisse être considérée comme sécurisée, loin de là.
Mais pour répondre à HarmattanBlow, ce matin, 6 consultations, 1 avait un dossier complet, 2 avaient la lettre de leur médecin traitant.
C’est ennuyeux, d’autant plus que les gens attendent souvent plusieurs mois pour me voir et cela conduit souvent à une 2ème consultation qui aurait pu être évitée.
La semaine dernière, 2 IRM redondantes demandées et une dizaine de prise de sang.
Je bosse aussi en hospitalier. Le coup de l’allergie aux produits de contraste, c’est environ 1 fois par mois, et j’ai déjà eu des décès à cause de ça.
Je ne compte même pas le nombre d’intervention SAMU ou de passages en réanimation inutiles (plus de 5000€ la nuit) qui n’auraient pas eu lieu si ces médecins avaient eu accès à un dossier partagé.


Le 17/10/2014 à 07h 45

Bonjour,
 Je suis d’accord sur les problèmes de sécurisation et les fuites qui arriveront forcément, avec de possibles dérives vis à vis des assurances.
Mais en tant que médecin, je peux vous dire que cela serait une vraie protection pour le patient, un gain de temps pour patient et médecin et aussi un facteur d’économies.
Je ne compte plus le nombre de fois ou un patient a eu 2 IRM en moins d’un mois parce qu’il avait oublié le 1er, le nombre de “oups, j’avais oublié de vous dire que je suis allergique à XXXX” environ 10 minutes après lui avoir donné XXXX, le nombre d’heure à essayer de téléphoner au généraliste, au cardiologue et au neurologue pour essayer de comprendre quelque chose au dossier et se rendre compte que chaque spécialiste a fait sa sauce dans son coin sans chercher plus loin.
Je pense donc que, sous réserve d’une mise en place technique sérieuse et honnête, ce dossier partagé pourrait être une vraie avancée.


[MàJ] Roaming data en Europe et DOM : comparatif des offres des opérateurs

Le 20/03/2014 à 20h 33

Bonsoir,
Les acores, appartenant pleinement au Portugal, font partie du pass destination Portugal pour Free (enfin c’était le cas en octobre quand j’ai testé). Je suppose que c’est pareil pour madère.

D’ailleurs, pourquoi citer chaque ile pour certains pays (cf Grèce aussi) ? A ce moment là il faut aussi mettre la Corse, Port Cros, Belle Ile, etc… <img data-src=" />

Désolé, je sors -&gt;[]