Publié dans Internet

0

Programme prioritaire national Cybersécurité : sept projets retenus

Programme prioritaire national Cybersécurité : sept projets retenus

Ce PEPR (Programme et équipement prioritaire de recherche) est piloté par le CNRS, Inria et le CEA. Il est doté d’un budget de 65 millions d’euros sur six ans et est financé dans le cadre de France Relance (anciennement PIA4).

Il a été formé suite à la forme d’une Stratégie nationale Cybersécurité, dans le but de « tripler le chiffre d'affaires de la filière d'ici 2025, former plus de professionnels et développer des solutions souveraines », l’enjeu de cybersécurité étant « devenu encore plus visible lors de la crise sanitaire, par l’amplification du télétravail, et les cyberattaques contre les opérateurs d’importance vitale et les institutions ».

Le PEPR Cybersécurité doit donc renforcer « l’effort national » et devait à ce titre sélectionner sept projets émanant des chercheurs du CNRS, du CEA, d’Inria et d’un réseau de 22 universités et grandes écoles.

Quatre projets ont été sélectionnés dans la branche Sécurité de l’information :

  • iPOP : développement de solutions théoriques et pratiques de protection de la vie privée, compatibles avec la réglementation française et européenne
  • Secure Compute : étude des mécanismes cryptographiques « permettant d'assurer la sécurité des données », « malgré des environnements non-maîtrisés tels qu’Internet »
  • SVP : développement de techniques et outils pour la mise en place « de solutions dont la sécurité ne sera plus remise en question de manière cyclique »
  • DEFMAL : étude des malwares, développement de nouvelles approches pour les analyser, aide à la compréhension globale de l’écosystème du malware dans une approche interdisciplinaire

Trois projets ont été sélectionnés dans la branche Sécurité des systèmes

  • SUPERVIZ : supervision de la sécurité, détection, réponse et remédiation aux attaques, renforcement des mécanismes de protection
  • SECUREVAL : développement de nouveaux outils pour vérifier l’absence de vulnérabilités matérielles ou logicielles, avec génération de preuves de conformité
  • ARSENE : accélération de la recherche et le développement de solutions de sécurité souveraines et industrialisables, mise en oeuvre de « démonstrateurs ASIC et FPGA intégrant les briques étudiées et développées »
0

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 42
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

0

Fermer

Commentaires (0)